Lost Sea

Eastasia Soft
Sortie le 5 juillet 2016 sur Steam, PS4 et Xbox One

 

– Oyé Oyé Capitaine (attendez, j’ai déjà entendu ça récemment…) –

 

On a déjà testé One Piece Burning Blood récemment il est vrai, mais aujourd’hui c’est d’un tout autre jeu que l’on va parler même si le thème de la piraterie restera au coeur du sujet ! 😉 

Lost Sea est un jeu indépendant développé par Eastasiasoft. Il s’agit d’un hack’n’slash des plus classiques qu’il soit. La particularité d’Eastasiasoft, c’est qu’il s’agit d’un développeur chinois. Tout est fait à Hong-Kong

S’inspirant des plus grands comme Diablo III ou Torchlight, Lost Sea présente sa version remasterisée du hack’n’slash. L’une des particularités déjà est qu’il n’y a que très peu d’objets à récupérer contrairement aux hack’n’slash plus classiques. Le jeu se basant plus sur de l’exploration et de l’action.

Les graphismes sont assez mignons, reprenant le principe de cell shading (gros bords noirs sur les personnages) et rendent le jeu unique en son genre. 

Vous aurez dans le jeu plusieurs features de gameplay : d’une part votre équipage que vous pourrez compléter et qui pourront vous servir sur certaines îles et certaines situations. Chaque équipage vous accompagnant peut déjà porter une tablette sur laquelle on reviendra juste après. Ensuite, chaque membre de l’équipage possède des capacités qui lui sont propres : ouvrir des coffres, construire des ponts, faire revenir à la vie lors de votre première mort sur l’île (et ça, ça peut vraiment vous sauver la mise !)… Vous pourrez ensuite récuperer de l’or pour améliorer votre bateau (plus de membre d’équipages, inventaire plus grand …

– Pirate Party : Tablette Rush –

Non vous ne rêvez pas, le titre est bien croisé avec celui de Mario Party. En effet, Lost Sea s’inspire de cette licence par rapport aux chemins à parcourir. Le jeu se déroule de la façon suivante : Vous entrez dans une zone avec de nombreuses îles. Chaque île est remplie d’au moins 1 voire plusieurs tablettes à récupérer. Une fois que vous avez récupéré au moins une tablette par île vous pouvez reprendre votre bateau et poursuivre votre aventure. 

Ici, je n'ai qu'une tablette de trois pour me rendre sur une île de difficulté moyenne...
Ici, je n’ai qu’une tablette de trois pour me rendre sur une île de difficulté moyenne…

Cette tablette est en réalité un numéro qui vous permettra d’avancer de ce nombre d’île précis sur la carte. Il est donc judicieux d’en ramasser plusieurs afin d’avoir plusieurs possibilités de déplacement sur les îles. Chaque île a bien sûr son niveau de difficulté : il faut donc essayer d’avoir un maximum de tablettes pour multiplier ses chances d’accoster sur une île à la difficulté facile ou moyenne si l’on tient à la vie. D’autant plus que le jeu est très punitif puisqu’une mort provoque instantanément la FIN du jeu ! 

– Pan, t’es mort. –

Vous aviez déjà parcouru le jeu pendant une dizaine d’heures et affronté une centaine d’îles et récupéré pas moins de 200 reliques mais un monstre venait à vous battre… Exit -> Vous recommencez le jeu à zéro ! Ca fait mal, mais ce n’est pas plus mal puisque le jeu est relativement facile outre cet aspect. Les boss ont trois vies avec un pattern (= motif d’enchaînement des attaques) très simple la plupart du temps : des pirates qui lancent des roquettes sur la moitié de la map et visible 5 secondes avant la chute des missiles ou des choses comme ça. Le jeu ne présente pas de grosse difficulté et ce stress de mort infinie permet de le rendre plus tonique !

Le gameplay quant à lui est possible au clavier, mais la manette reste conseillée pour mieux profiter du jeu ! La caméra étant obligatoire à gérer, c’est assez peu pratique au clavier en même temps que d’attaquer, d’utiliser des objets, se déplacer…

Je te défie en duel à la loyale !
Je te défie en duel à la loyale !
Plus + tableau Moins -
  • Jeu plutôt joli
  • Zones variées
  • Equipage aux compétences variées
  • Un poil répétitif
  • N’est tout de même pas au niveau d’un Diablo ou d’un Torchlight
  • Gameplay au clavier possible mais vraiment pas optimal…

Conclusion :

 

Lost Sea est un jeu d’exploration sympathique et signe ainsi un nouvel essai réussi du studio indépendant chinois Eastasia Soft. Une pointe de hasard, beaucoup d’action et le stress de ne jamais mourir sont suffisant pour nous pousser à jouer et à rester prudents à chacune de nos actions. On reste cependant loin de la crème des hack’n’slash mais on ne regrettera certainement pas le moment passé sur Lost Sea.

Médaille de bronze.

Médaille - Bronze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :