Bonjour/Bonsoir ! Locke and Key, on connait bien cette licence chez Error 404. J’avais fait un article en 2015 au sujet de la BD ici et Max qui détaillait plus le premier livre jute . Si vous avez aimé la série, renseignez vous (en lisant nos articles par exemple) avant de l’acheter car c’est pour un public (très) averti. Cette adaptation de Locke and Key  par Netflix, ça donne quoi alors ?

Je vous rappelle l’histoire en quelques mots : La famille Locke vient de vivre une tragédie, le meurtre violent de Rendell, père et mari de la famille. Nina, la mère, décide alors de quitter la ville pour s’installer dans le manoir d’enfance de son mari à Matheson. Sauf que cette maison cache des clés aux pouvoir étranges et dangereux…

 

  • Un adaptation pas si mal que ça –  Il est vrai que beaucoup de choses sont modifiées/adaptées au grand public – même des détails plutôt importants. Cela dit, le fond de l’histoire est la même – on a même un peu d’humour ! De l’aventure, du mystère, un peu de frissons aussi. Les éléments principaux sont là, la timeline aussi. Seul le premier épisode n’est pas très engageant, la suite passe beaucoup mieux – surtout l’épisode final.
  • De très beaux décors/effets spéciaux – Je vais râler sur certaines choses (juste en dessous), mais en matière de décors. Franchement c’est très beau. Que ce soit la maison qui fait vraiment manoir beaucoup trop grand (et qui ressemble à la BD), les alentours de la maison, le lycée .. Et surtout les grottes juste splendides ! Chapeau bas.
    Et une très jolie mise en scène sur certains plans, visuellement on regarde avec plaisir ! En matière d’effets spéciaux je dois aussi dire que la clé de tête rend très bien, là encore l’imagination et les décors sont dingues. La scène du miroir est aussi splendide que malaisante.
    (Bon ok, le fantôme de Bode est juste moche lui par contre).

 

  • Très très très light par rapport à la BD (violence) –  Alors oui, c’est une adaptation. C’est chouette pour faire découvrir l’oeuvre au grand public. Mais là on a enlevé le cœur de la BD ou presque ! Ce qui m’avait plu dans cette violence/ambiance malsaine c’était ce ressenti si bien fait, le frisson avant de tourner chaque page ! Là tout est relativement mignon, les clés ne sont pas tout à fait les mêmes mais admettons.

 

  • Des acteurs-trices peu crédibles –  Physiquement Kinsey et Bode sont très ressemblant au comic, Tyler fait beaucoup trop minot mais passons. Ce qui m’a surtout gêné c’est qu’on ne croit pas UNE SECONDE à la relation fraternelle entre Tyler et Kinsey. On dirait plus qu’ils sont dans une relation libre un peu chelou (#LanisterStyle)
  • La mère, elle, joue bien l’hystérique mais c’est pas dingue non plus. En fait il n’y a que Bode et Rufus qui m’ont vraiment convaincue.

  • De grandes libertés sur les personnages –  Je ne vais pas revenir sur le choix des acteurs mais les copains de Kinsley étaient beaucoup plus stylés/originaux dans la BD. Là on retrouve des personnes assez lambda quand même.
    Mais ce qui m’a le plus gênée c’est le personnage de Dodge. A la base c’est une personne moche, effrayante, en guenille. Et là on a le droit à une nana super jolie, bien habillée, on dirait qu’elle sort de sa salle de bains et non d’un puit ! J’aurai aimé autre chose qu’un mannequin pour ce rôle. Honnêtement toute cette drague avec Tyler est juste ridicule et inutile.

 

 

Je vais pas être trop de mauvaise foi quand même ; le petit twist de la fin m’a bien plu. A voir ce que va donner la saison 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :