Game Of Thrones – une métaphysique des meurtres
Marianne Chaillan
Editions Le Passeur

"Game of Thrones, une métaphysique des meutres", de Marianne Chaillan

 Bonjour/Bonsoir ! Amis fans de philo (ou pas) mais amateurs de Game Of Thrones, ce livre est pour vous ! 

Petite précision avant de vous parler franchement, enfin deux. La première est que ce livre parle principalement de la série, considérée comme plus populaire chez le grand public que les livres (ce qui est mon cas donc c’était parfait). L’autre chose c’est le livre en tant que tel, la couverture n’est pas plastifiée comme dans beaucoup d’éditions, la première et la quatrième de couverture sont en papier un peu plus rigide et blanches (cf couverture ce-dessus). Du coup…Ne faites pas comme moi et ne le trimbalez pas dans votre sac, c’est un objet fragile qui se salit facilement ! 

Ceci dit, parlons franchement : je suis nulle en philo, vous aussi ? Pas de problème ce livre est parfait !
Que je m’explique, Marianne Chaillan enseigne la phlio dans un lycée de Marseille, la dame sait de quoi elle parle et a décidé de l’appliquer à la série au succès planétaire : Game Of Thrones.
Dans cet ouvrage, vous retrouverez votre série décortiquée par de nombreux philosophes : Kant, Hobbes, Machiavel… chacun ayant des exemples précis à l’appui, de quoi mieux comprendre certains concepts et le mode opératoire de certains personnages ! 

Tout au long du livre vous retrouverez des petites expériences/tests qui mettrons votre réflexion à l’épreuve dans le but de vous répartir dans telle ou telle maison. Je vous l’avoue sans crainte je suis de la maison Stark et Targeryenne (ouiiiii !!! joie !!!). 

Compartimenté en trois grande parties (et de nombreuses sous parties) :
La doctrine de la vertu au royaume des sept couronnes
Méditation métaphysiques, en deçà et au-delà du mur
L’art de la guerre, d’Essos à Westeros
Je pense que les titres annoncent la couleur : des thèmes précis et de la philosophie appliquée.

Par contre ce n’est pas le livre à lire le soir avant de se coucher (sauf si vous avez l’habitude), il s’agit d’être un peu concentré. Ce n’est pas une histoire, ce n’est pas de la philo pure et ce n’est pas une série d’anecdotes non plus, même si la lecture est fluide durant ces 266 pages. 
Vous retrouverez aussi des suppositions sur la suite de la série, il faut dire que l’on s’en pose des questions !
Ne lisez pas ce livre si vous n’avez pas vu la saison 6 dans son intégralité, ce serait vous spoiler !

Cliquez sur le livre si vous souhaitez l’acheter (19.50€ sur Amazon) 🙂 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :