Ce mois de janvier commence fort avec un très beau plateau metalcore et nu-metal qui était à l’honneur du Backstage by the Mill.

– Thornhill –

"<yoastmark

Thornhill est un jeune groupe formé en 2017 et qui nous vient tout droit du pays des koalas et des kangourous à savoir, l’Australie. Malheureusement c’est dans une salle peu remplie que le set démarre avec le titre Views from the sun” extrait de leur premier album “ The Dark Pool” sorti le 25 octobre 2019. Ils sont formidablement accueillis par l’assistance présente et une ambiance chaleureuse s’empare de la salle pour la suite du show.

Setlist Thornhill 

  • Views From The Sun
  • Nurture
  • The Haze
  • Reptile
  • Lily & The Moon
  • Coven
  • Where We Go When We Die

Le titre “Reptile” est issu de leur premier EP intitulé “Butterfly” sorti en 2018. Avant la fin de leur prestation, Jacob Charlton présente le groupe et  remercie le public de sa présence. Les titres “Coven” et “When we go when we die” viennent clôturer ce set mélancolique et planant à l’instrumentation lourde. Un premier passage en France réussi pour les australiens. On espère les revoir très prochainement sur nos terres.

 

– DED –

DED - Backstage by the Mill - 21/01/2020
DED – Backstage by the Mill – 21/01/2020

Place à une session de Nu-metal à présent avec DED, une formation originaire de Tempe dans l’Arizona. Leur précédent passage en France remonte en 2018, où ils s’étaient produit au Download. 

Le Backstage est à présent plongé dans le noir. C’est en voyant de grandes ombres imposantes que l’on devine l’arrivée du groupe sur scène. Et c’est parti ! C’est avec le titre “FMFY”, leur tout premier titre sorti en 2016, que nous découvrons la formation. Force est de constater que le groupe a un style bien à lui. Joe Cotela, le lead vocal, est une étrange fusion de Floki de la série Viking et d’un corbeau avec un (magnifique) gilet. Bon c’était l’instant mode, revenons à la musique.

Le titre “Hate Me” met le public d’accord qui commence lui aussi à s’agiter. Le groupe est communicatif avec l’assemblée présente et n’hésite pas à tendre le micro à la foule. Les titres s’enchaînent, la quasi totalité de leur album “Mis-An-Thrope” sorti en 2017 est joué. Le groupe prend plaisir à être ici et nous annonce en fin de set qu’ils vont nous jouer un titre qui s’intitule “Sex Sells”, lequel sortira dans le courant de l’année 2020. La bande de Joe Cotela clôture avec le titre “Anti-Everything”. Tout le monde reprend le refrain en chœur. Et c’est sous un tonnerre d’applaudissement que DED disparaît dans les backstages… du Backstage !

Setlist DED

  • FMFY
  • Hate Me
  • Disassociate
  • Eyes Sewn Shut
  • Dead to Me
  • Architect
  • Sex Sells
  • Anti-Everything

 

– Wage War –

Wage War - Backstage by the Mill - 21/01/2020
Wage War – Backstage by the Mill – 21/01/2020

En avril 2018, ils jouent en première partie d’Of Mice and Men au Trabendo. En décembre de la même année, ils jouent dans la salle voisine de la Machine du Moulin Rouge à l’occasion d’une tournée avec August Burns Red. Leur réputation n’est donc plus a faire. Aujourd’hui c’est comme tête d’affiche qu’ils passent par la capitale pour notre plus grand bonheur, pour présenter leur dernier bébé intitulé “Pressure”.

 Est-il déjà 21h ? En fait, peu importe, car le moment de la soirée tant attendu est enfin arrivé ! Briton Bond et le reste du groupe débarquent sur scène et entament directement avec le premier single “Who I am” et “Prison”, tous deux tirés de leur dernier album en date.

C’est avec énergie et enthousiasme que Briton s’attaque au chant screamé. Il est appuyé par son guitariste rythmique Cody Quistad pour le chant clair. Briton est une vraie pile électrique, il n’arrête pas de faire des allers-retours d’une part et d’autre de la (mini) scène. On peut remarquer un public déchaîné, les premiers pogos font leur apparition et le titre “Don’t let me fade away” n’y est pas pour rien.

Quelques mots rapide de Briton et le set continue avec 3 titres “Hollow”, Twenty one” et “Alive” de leur premier album Blueprints sorti en 2015. Les fans de la première heure sont ravis. Les pogos et wall of death se multiplient et le public scande la moindre parole, mais on ne peut pas dire que les membres du groupes sont très communicatifs. 

Les titres s’enchainent. 

Entre son lourd, breakdowns et instants plus calme, ce concert se déroule dans une ambiance dechainée  avec un public de plus en plus surexcité. L’instant ballade est arrivé avec le titre “Me against myself”. Ça fait du bien un moment de douceur dans ce set de brut. Comme on dit les bonnes choses ont une fin, ce fut à travers les titres “Johnny Cash” et le non moins percutant “Low”. D’ailleurs ce dernier ressemble étrangement à un titre d’Architects.

Les 5 membre disparaissent en backstage… du… (bon ok je vais pas refaire ma blague). Mais le public, lui, en demande encore plus ! On peut entendre l’ensemble du backstage hurler WAGE WAR ! WAGE WAR  ! en rythme et en chœur. Ni une, ni deux, les lights se rallument. Le public et le groupe sont heureux de partager un dernier instant ensemble. Pour le rappel, ils ont décidé de nous jouer le titre “Hurt” et de finir en apothéose avec le percutant “Stitch. 

Cette fois c’est vraiment fini (sortons les mouchoirs), Briton, Cody, Seth, Chris et Stephen, saluent le public qui s’est déplacé ce soir. La soirée se clôt sur des remerciements et une distribution de médiators, baguettes et setlists. 

C’est un concert qui s’est déroulé dans la bonne humeur avec un public que je qualifierais comme sage. Oui, car il n’y quasi pas eu de crowdsurfing. Comme quoi le public sait se tenir parfois.

Une belle prestation de la part du groupe, avec un concert simple et avec un bon choix de chansons pour plaire a tout type de public. Fan de métal confirmé ou amateur, tout le monde à pu y trouver son compte.

Setlist Wage War

  • Who I Am
  • Prison
  • Don’t Let Me Fade Away
  • Hollow
  • Twenty One
  • Alive
  • Witness
  • Grave
  • The River
  • Gravity
  • Ghost
  • Me Against Myself
  • Johnny Cash
  • Low
  • Hurt (rappel)
  • Stitch (rappel)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :