Videogame Story: L’expo sur l’Histoire du jeu vidéo.

Videogame Story

L’été est terminé, les vacances aussi. Hellooow!

Dites-moi, est-ce que l’Histoire du jeu vidéo vous intéresse ? Non ? Mais qu’est-ce que vous faites là alors ?…

Pour les trois dans le fond qui seraient restés, notre thème du jour sera « Le Video Game Story ». [Insérez ici votre musique épique].
Que sait-on de cette exposition ? Le site nous raconte qu’il s’agit de « la plus grande expo sur l’Histoire du Jeu Vidéo » il est donc légitime que j’aie voulu y assister.


Après *** heures de transports nous voici enfin à l’exposition. Euphoriques ? Nous ? Non, juste très excités. Une fois passé l’achat de nos tickets nous entrons, et à ce moment là j’ai juste une question pour le décorateur de la salle. Le peu de lumière et les murs sombres c’était pour faire plaisir aux visiteurs photophobes ? Personnellement j’y aurais placé des panneaux nous expliquant certaines choses ; ça aurait rendu moins ternes les murs ENTIEREMENT noirs.
Et c’est là tout le problème de cette exposition : Le manque cruel d’informations.
Lâchés dans cette salle d’arcades on aurait bien aimé de petites fiches près des machines nous donnant les dates de sortie, l’élaboration, des biographies de célèbres créateurs de jeux ou bien une frise chronologique
. Cela nous aurait fait plaisir.

Bon, plutôt que de rager sur ce qu’il n’y a pas, intéressons-nous à ce qui s’y trouve vraiment. Des consoles
[Captain Obvious, le retour], des tas et des tas de consoles (L’expo s’ouvrant sur la Magnavox Odyssey) regroupée dans plusieurs salles sous un thème précis : Salle Tomb Raider, Salle Sonic, Salle Mario, Salle Metal Gear, les Olds School, Console 16 bit, etc…
Le salon étant assez grand et la plupart des consoles jouables : cela fait pas mal de titres à tester.
Ce fut réellement quelque chose de très intéressant et de fort sympathique car même si je connaissais un certain nombre des consoles présentes je n’avais jamais vraiment eu l’occasion d’y jouer.
Toutes les époques y sont représentées. Que vous soyez Atari 260 ou PS4, vous trouverez votre bonheur.
Et petit point important, il n’y a aucune restriction de temps. Du moins personne n’est venu nous déranger mon frère et moi parce que cela faisait 30 mins que nous étions sur Street Fighter.

Back to the future ! L’Oculus Rift était également présent ce qui avait créé un véritable attroupement. Vous comprendrez que je n’ai pas eu la chance de le tester.
Orange présentait son Cloud Gaming et Intel une harpe sans fil. Je comprendrai que cette dernière vous pose une question d’utilité.

Plus loin dans l’exposition nous avons pu découvir une petite galerie d’art portant sur la saga Final Fantasy. Les œuvres étaient très belles et j’ai trouvé cela sympathique de rappeller que sans artistes l’univers vidéoludique ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui.

Vidéogame Story n’est réellement pas une mauvaise exposition. On n’y apprend pas grand chose certes mais l’on s’y amuse bien et cela permet de découvrir ou redécouvrir consoles et titres.

Si vous n’y êtes pas encore allés je vous le conseille ; pour les autres, cela vous a-t-il plu ?


Note : J’ai appris sur le tard que si on s’adressait au staff il y avait moyen d’avoir une visite guidée avec des explications. A tester avant le 7 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :