En cette soirée du 24 mai 2018, Trash Boat marque l’arrêt dans la capitale française à côté du célèbre moulin rouge (où jouait dans la salle de la Machine Sleeping With Sirens le même soir d’ailleurs !) au Backstage By The Mill de Pigalle pour soirée Pop-Punk comme on les aime, de quoi ravir leurs fans.

Crédits photo : Romain Keller

– Atlas For Home : 19h20 –

Atlas For Home au Backstage By the Mill © Romain Keller

Dès 19h20 nous accueillons Atlas For Home, un quatuor de chez nous, dont la composition nous rappelle Téléphone : une fille à la basse et trois garçons qui se répartissent guitares et batterie. Si le début est un peu hésitant, dû au stress, le groupe se détend très rapidement et les morceaux s’enchaînent dans un style Indie/Pop-Punk, nous rappelant quelques fois des airs de Yellowcard. Malgré quelques problèmes de micro, nous avions du mal à entendre le chanteur parfois, Atlas For Home nous livre une bonne énergie sur scène ! Notamment lors de leur single Home bien que le chanteur ait la cheville cassée. Le groupe a su faire vibrer le public du Backstage et s’annonce prometteur pour la suite.

Set list :

  • Pando
  • Join
  • No Matter
  • ???
  • Home
  • Feeeling

– Broadside : 20h05 –

Broadside au Backstage By the Mill © Romain Keller

Le second groupe de la soirée, Broadside fait son entrée à 20h05 et annonce tout de suite la couleur en entament Hidden Colors. Le boysband américain réveille d’un coup le public et plus particulièrement les filles qui chantent à tue-tête les paroles dès que les premiers rifs guitares sont lancés. Broadside sait ce qu’il fait et sait où il va, tout est parfaitement maîtrisé jusqu’à la main constamment dans la poche du chanteur Oliver Baxxter. Le groupe envoie du lourd, les guitaristes débordent d’énergie et sautent partout pour le plus grand bonheur des fans. Dès la quatrième chanson, Damaged Kids, des pogos se forment ainsi qu’un pit circle gentil transcrivant la bonne ambiance qui règne dans la salle. Broadside termine leur prestation par un septième morceau, leur plus connu, Coffee Talk, hurlé à pleins poumons par leurs fans.

Set list :

  • Hidden Colors
  • Storyteller
  • Simple Type
  • Damaged Kids
  • Laps Around A Picture Frame
  • Playing in Traffic
  • Coffee Talk

– Can’t Swim : 20h50 –

Can't Swim au Backstage By the Mill © Romain Keller

20h50, la soirée s’enchaîne avec Can’t Swim dont la composition est assez atypique. En effet le groupe d’alternative rock est composé de 5 membres dont 3 guitaristes et d’une fille à la batterie. Le Backstage se remplit de plus en plus et Can’t Swim lance les hostilités avec All The Moves We Make Are In The Dark qui continue de chauffer le public. Cependant la salle va vite perdre son enthousiasme, entre le son beaucoup trop saturé des guitares et la batterie beaucoup trop forte nous peinons à entendre le chanteur et la mélodie des chansons. Le groupe ne se démotive par pour autant et nous offre tout de même une bonne prestation.

Set list :

  • All The Moves We Make Are In The Dark
  • $50,000,0000
  • Come Home
  • What’s Your Big Idea
  • In Between
  • God Awful
  • Stranger
  • Your Clothes

– Trash Boat : 21h45 –

 

Trash Boat au Backstage By the Mill © Romain Keller

21h45 sonne, Trash Boat fait enfin son entrée et entame le bal de pogos et de pits en faisant résonner les premières notes de Tring Quarry. Le son est beaucoup mieux équilibré, ça fait plaisir aux oreilles et la salle se réchauffe instantanément. Certaines musiques nous font penser à un mélange de punk-rock style Sum 41 et on frôle presque le metalcore. L’ambiance est au rendez-vous, Trash Boat ne semble jamais fatigué pour le plus grand plaisir des fans et Dann Bostock, le chanteur réussi avec brio de maintenir sa voix tout le long du show. Le groupe jouera d’ailleurs son dernier album « Nothing I Write You Can Change What You’ve Been Through » dans son intégralité, de quoi ravir tous les fans sans exception !

La salle n’était pas beaucoup remplie, en partie dû au fait qu’il y avait d’autres concert dans les salles à côté comme Sleeping With Sirens dont vous pouvez retrouver notre live report ici.

Trash Boat au Backstage By the Mill © Romain KellerMais qu’importe cela ne nous a pas empêché de passer un concert plus qu’agréable et intimiste avec un public assez jeune, nous rappelant avec nostalgie nos années lycées.

 

Petite touche amusante, le guitariste de Trash Boat portait un t-shirt de Neck Deep, on se soutient entre artistes du même label !

 

 

Set list :

  • Tring Quarry
  • How Selfish I Seem
  • Second Wind
  • Pangaea
  • Shade
  • Perspective
  • Boneless
  • Catharsis
  • Things We Leave Behind
  • The Guise of a Mother
  • You Know, You Know, You Know
  • Brave Face
  • Eleven
  • Strangers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :