Après coldrain deux jours auparavant, et Crystal Lake demain, les groupes de metal japonais font légion dans la capitale juste avant l’été ! the GazettE, c’est un groupe de visual-kei historique (le groupe part sur ses 17 ans cette année !) qui possède une fanbase importante partout dans le monde. Véritable phénomène au Japon, le groupe fait régulièrement une halte en Europe et en France lors de ces tournées mondiales. Cette fois-ci, le groupe tape fort et vise un Bataclan, qui sera pratiquement complet !

Le fanclub officiel du groupe avait déjà prévu d’organiser devant le concert un système d’entrée comme au Japon sur les réseaux sociaux. Chacune des personnes arrivant se voyait doté d’un numéro. Les fans entraient ensuite selon les numéros

Alors que nous patentions le début du concert prévu à 20h, et sans premières parties, c’est du bon Crossfaith des familles (Yeah !) qui nous est diffusé !

Peu avant le début du concert, une voix-off remerciera tous les fans d’être venus si nombreux au concert et en profitera pour annoncer que les photos et vidéos seraient interdites pendant le concert. Vous n’aurez donc ni photo ni vidéo sur cet article mais seulement quelques clips YouTube du groupe. On vous laisse imaginer au mieux l’ambiance qu’il y avait 🙂

C’est 99.999 qui sera proposée en guise d’introduction. Le groupe rentre sur scène sous les applaudissements, et Rita(chant), vêtu de sa veste violette (celle du clip de la chanson qui suit !) rejoint le reste du groupe juste après, en débutant le concert sur l’explosif Falling issu du dernier album Ninth.

Alors que le concert se poursuit sur Ninth Odd Smell et GUSH, Rita n’hésitera pas à s’adresser à son public, et en français qui plus est ! Chacune des phrases récitées par le chanteur était une nouvelle excuse à l’émule générale dans la foule : « Salut la France ! » « Comment ça va ? » « On est heureux de jouer ce soir ici »…

Si nos photographes n’ont pas été autorisés ce soir (comme personne pour la prise d’images), ce n’était peut être pas plus mal pour eux car le jeu de lumières de The GazettE était complètement fou. Les lumières bleues, blanches et rouges (était-ce spécifique à Paris ?) entrecoupées de stroboscopes par millier aurait rendu l’affaire extrêmement compliquée !

Les fans hystériques hurlaient dans la salle comme jamais à chaque fois que les membres du groupe approchaient de l’avant de la scène. On sentait que le groupe a une grosse fanbase ici qui lui est dévoué corps et âme et qui est prête à répondre au moindre des appels du chanteur. D’ailleurs, une chose m’étonne assez. The GazettE est quand même un groupe sacrément violent musicalement et il y avait de nombreuses (principalement féminine quand même il faut le dire) fans du groupe. Pourtant, on ne retrouve pas la plupart de toutes ces personnes sur des concerts metalcore occidentaux, alors que cela serait tout à fait plausible musicalement !

C’est sur l’un des classiques du groupe, à savoir Filth In The Beauty, que le concert s’achèvera après une petite heure de show seulement. Le groupe quittera la scène pour le rappel et se fera clairement prier. Nous aurons attendu QUINZE minutes avant de les voir revenir pour trois ultimes titres : INSIDE BEAST, Shiver et Tomorrow Never Dies. D’ailleurs, on aura vu au moment de Filth In The Beauty un roadie préparer une guitare acoustique sur un côté de la scène, mais qui n’aura finalement pas été utilisée en fin de set ni au rappel… Peut-être qu’il y a eu un imprévu et un changement de dernière minute sur le set ?

Il n’y a pas à dire, l’ambiance dans le Bataclan était clairement au rendez-vous. Ayant eu des petits soucis avec mon dos suite au festival anglais que nous vous avons proposés la semaine dernière j’ai préféré la jouer tranquille et me cacher dans les gradins du Bataclan pour ce show mais force était de constater que même en gradins, il faisait une chaleur insoutenable ! Qu’on soit dans le pit qui jumpait principalement (et pogotait très légèrement par moment) ou même tranquillement assis à l’étage, impossible de ne pas être totalement en sueur !

On sera de la partie lorsque le groupe reviendra dans la capitale, car le show était au rendez-vous et c’était musicalement impeccable entre solos de guitare, scream et chant clair ! Le groupe proposera un concert typiquement japonais dans sa mise en scène et dans l’état d’esprit du public et du groupe. C’était un petit bout de Japon qui venait à nous ce soir. Cela reste dans les clous, mais des clous sacrément pointus !

Voici un petit récap’ vidéo de la tournée actuelle pour se quitter : (portion de la tournée avant la partie européenne, mais il s’agit quand même de la même tournée !)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :