Pas le temps de se reposer sur ses lauriers cette semaine, en route pour le Backstage By The Mill. Après plus de quatre ans sans les avoir vus dans les parages, les voilà de retour : Set It Off! Au vu de l’affiche entièrement sold out avant même que la tournée ne commence, on peut en déduire qu’ils sont très attendus par leurs fans européens. Eh bien, Paris, on compte sur toi pour mettre la barre haute ce soir! 

 

– Bearings –

C’est Bearings qui donne le coup d’envoi en ce samedi d’avril assez agité. Ah… si seulement nous retrouvons cette même agitation dans la foule… Nous savons que la plupart des gens présents ce soir n’ont peut-être jamais eu vent de ces Canadiens auparavant. (Cette absence de vent explique probablement cet accueil plus ou moins… glacial). Pourtant, si vous êtes fans de groupes tels que State Champs, Grayscale ou Sleep On It, vous risquez bien d’apprécier!

Serait-ce véridique cependant de dire que personne ne connaît ce groupe? Personne? Non. Une petite poignée de fans résiste encore et toujours à l’envahisseur… Hum. Trêve de références à Astérix, et tentons de garder le nord (…car le Canada, c’est vachement au nord quand même). Il est vrai que nous avons repéré des personnes venues expressément pour Bearings. Dès les premières notes de Eyes Closed, quelques fans criaient déjà les paroles à pleins poumons. Cela n’a pas manqué de faire sourire les membres du groupe. En effet, ils ne s’attendaient pas du tout à ce que des gens ici puissent connaître leurs chansons.

 

Quel dommage qu’un contraste si grand puisse être noté entre l’énergie de leur musique et celle d’une foule peu réceptive. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils vont se démotiver! On ralentit un peu le rythme sur Blue In The Dark, qui est arrivé comme une vraie brise de fraîcheur. Le public se transforme soudainement en une énorme vague, unie par le mouvement de bras de gauche à droite. Nous ne sommes qu’au milieu de leur set et pourtant les émotions coulent déjà à flot. Ainsi donc, il est l’heure d’accueillir Tide en acoustique (« tide » signifiant « marrée », on ne s’éloigne pas de nos flots…). Attention, chanson en acoustique ne se résume pas forcément à guitare seule. En effet, les guitares électriques, basse et batterie sont toujours présentes bien qu’affaiblies. Et, d’une certaine manière, cela faisait encore plus ressortir la voix assez particulière mais touchante du vocaliste Doug Collins.

C’est ainsi que nous reprenons avec l’énergique batterie sur Beautiful Places qui motive la salle à danser tout le long. Toutefois, l’heure est déjà venue de dire au revoir à nos petits Canadiens sur Aforementioned. Juste au moment où la foule semblait enfin entraînée par leur musique! Nous assistons même à une tentative de stagedive (la première de la tournée sur leur set, j’ai ouï dire). Cependant, les gens ne semblaient pas réellement décidés à rattraper la personne, ouch.  C’est sur cette note que Bearings sort de scène. Nous ne pouvons cesser de vous encourager à aller les écouter! Ce groupe est une réelle pépite.

SETLIST

  • Eyes Closed
  • Letters Home
  • Petrichor
  • Blue In The Dark
  • Tide
  • Beautiful Places
  • Aforementioned

– VUKOVI –

VUKOVI a su se faire de la côte auprès de leur public européen ces deux dernières années. Et les voilà de retour, pour notre plus grande joie. Pour la petite anecdote, ces Écossais sont venus aux côtés de PVRIS ainsi que One Ok Rock. La foule se retrouve souvent envoûtée par la voix de Janine Shilston.

Cela dit, avant même que le spectacle ne commence, voilà que l’on apprend déjà une mauvaise nouvelle. En effet, la chanteuse est récemment tombée malade, lui laissant alors peu de voix. Ainsi, le set se verra raccourci et passera de sept chansons à seulement quatre, attristant les quelques fans présents. D’autant plus que la plupart des gens ne connaissant pas les paroles, ce qui n’aidait pas particulièrement à compléter les vides.

 

Toutefois, cela ne va pas les empêcher de donner un spectacle comme il se doit. La chanteuse se déplace dans le public, une boîte ventilée l’accompagnant. Mais pourquoi donc? Va-t-elle chanter tout le set DANS le pit? Absolument. Contrairement au groupe précédent, nous ne pouvons en revanche pas reprocher le manque d’interactions de VUKOVI avec le public. En effet, nous pouvons même avoir la sensation d’être partie intégrante du groupe. Durant les chansons, Janine encourageait la foule à la rejoindre, même si ce n’est que sur des « la la la« . Elle s’amusait également à prendre aléatoirement le portable des gens pour se filmer avec la caméra frontale. Ne s’attendant pas à de telles interactions, on peut entendre les personnes en question lâcher des cris de surprise.

Malgré la maladie et un set bien raccourci, c’est tout sourire que les Écossais ont assuré leur show. Ils ont également su toucher le cœur de beaucoup de personnes et les faire danser tout le long. D’ailleurs, si vous faites partie de ces personnes qui ont adoré cette ambiance noisy rock, gardez un œil sur eux. En effet, ils prévoient déjà de revenir en fin d’année!

SETLIST

  • ???
  • Target Practice
  • Animal
  • La Di Da

– Set It Off –

La salle entièrement remplie est désormais plongée dans l’obscurité absolue. Il est à présent l’heure d’accueillir un groupe de pop-rock attendu par énormément de fans. Parmi ces derniers, on a pu rencontrer de nombreux fans internationaux qui les suivent sur toute la tournée. Mais nous avons également pu rencontrer de jeunes enfants portant fièrement leurs cheveux bleus pour leur tout premier concert! Tout d’un coup, un compte à rebours fait son apparition, la hype est à son summum. 10…9…8…7…6…5…4…3…2…1… MIDNIGHT !!! Prêts à faire la teuf? Après tout, c’est Titeuf (Set It Off) qui joue en main act, ce soir…

 

Place à un gros changement d’ambiance par rapport aux deux groupes qui ont ouvert le bal. C’est à une foule très enthousiaste que nous avons affaire! Chaque fois que la salle est éclairée, nous pouvons observer tous les visages s’illuminer par tant de joie. Bien que le set démarre sur Lonely Dance,  c’est loin d’être une « danse en solitaire » qui a réellement eu lieu. En effet, on se croirait presque dans une chorale avec ce public qui chante et danse au rythme de la musique. Tandis que les vieilles chansons ravissent les plus nostalgiques, les nouvelles  s’inscrivent également dans cette ambiance festive. Dites, vous souvenez-vous lorsqu’on avait dit qu’on allait faire la teuf ce soir? Eh bien, la fête est clairement assurée avec cette foule qui se donne à 100% sur l’intégralité des chansons.

Il n’est pas l’heure de faire la sieste, ni de baisser les bras d’ailleurs, et encore moins maintenant. En effet, pendant N.M.E, voilà que tout le monde se retrouve assis au sol pour enfin sauter tous ensemble. D’autre part, pendant Killer In The Mirror, Cody Carson se fait porter par la foule, debout, tout en chantant. Puis finalement, termine sa traversée en étant allongé. Du reste, c’était bien la seule personne de toute la soirée à avoir crowdsurfé. Les nouvelles chansons sont toujours de sortie, tous comme les flashs de portable d’ailleurs. Somme toute, comme à chaque fois, il faut bien un moment de pure émotion et ce moment est venu avec Unopened Windows.

Le ton est progressivement donné avec la mélodie nostalgique jouée au piano, accompagné du discours de Cody Carson. En effet, ce dernier explique que cette chanson et Dad’s Song sont intimement liées dans l’optique où les sujets abordés concernent le père. Un père que ce dernier a perdu lorsqu’il est revenu de l’université. En plus de son petit speech, il encourage tous ceux qui ont connu une perte à ne plus se retenir, tout en ajoutant qu’il est normal de tout laisser aller, et de pleurer pendant cette chanson si nécessaire.

Puis, arrivé au moment du bridge, il s’adresse au public en disant d’allumer les flashs car la partie qui arrive parle des étoiles, et qu’il ne peut pas s’empêcher de penser aux étoiles lorsqu’il nous voit tous ici. Nous pouvons notamment remarquer Cody interagir avec la foule à de nombreuses reprises durant cette chanson. Enfin, la chanson s’achève avec l’entrée en scène de la trompette.

 

En parlant de chorale, nous avons même l’orchestre qui va avec, comme on peut le voir sur Upside Down. Enfin, un orchestre de deux personnes certes, puisque ce dernier est seulement composé du chanteur et du guitariste Dan Clermont. Ces deux partent dans une petite jam session avec saxophone et trompette, attisant les acclamations de la foule. Des petites vibes jazzy dans un concert pop-rock? Apparemment, ces vibes sont plutôt bien appréciées. Aucune surprise ici puisqu’elles ajoutent en effet du peps au set, et sont assez caractéristiques de Set It Off ! Toutefois, restez branchés, vous n’avez encore rien vu.

C’est alors que le groupe sort de scène, laissant place à un remix solo à la batterie de Maxx Danziger. Durant ce court lapse de temps, on se retrouve bouche bée par cette réelle maîtrise à la caisse. La plupart du temps, les batteurs se retrouvent souvent oubliés, juste parce qu’ils ne sont pas sous les projecteurs. Pourtant, ils représentent un élément essentiel dans la musique. De fait, avoir laissé au batteur son ‘moment de gloire’ d’une certaine manière, était très apprécié. Et… apparemment, nous ne sommes pas encore au bout de nos surprises. Voilà qu’on se retrouve avec un remix à la batterie de Baby Shark sur scène?? Oui oui, vous avez bien lu (j’arrive toujours pas à y croire, je vous l’avoue). Quoi qu’il en soit, quelle performance, chapeau !

C’est sous les nombreux applaudissements et cris de joie que Set It Off au complet revient sur l’estrade. Suite à l’interprétation de deux chansons, ils décident de rompre avec la structure classique d’une setlist en nous faisant carrément tout un medley. Comme vous l’aurez compris, le medley permettra d’intégrer autant de chansons que possible, bien que seulement de manière partielle. Une fois cela fait, nous pouvons entendre « Why worry » raisonner dans toute la pièce un nombre incalculable de fois. C’est sans aucun doute que ces paroles resteront ancrées dans nos têtes pendant un bon moment.

Midnight Thoughts, dernière chanson de la soirée? BOOOUUUUUUUUUH ! Le public a l’air mécontent et prêt à tout pour les faire revenir sur scène. Suite à de nombreux sifflements et acclamations, le groupe revient pour interpréter deux chansons supplémentaires. Bon, parlons peu, parlons bien…. Vous n’êtes toujours pas à court d’énergie si je ne me trompe pas? Nous non plus. Et ON VEUT PLUS DE MOUVEMENT ! Où sont les pits? Ah… ça tombe à pic! A ce moment même où un peu d’action ne ferait pas de mal, le chanteur lance un petit « OPEN THAT PIT UP » pendant le bridge de Partners in Crime. Sans conteste, nous pouvons observer quelques fans se ruer les uns sur les autres dans un wall of death (pas très réceptif d’ailleurs). Mais cette vitesse avec laquelle ces quelques personnes ont directement réagi à la demande PROUVE que la foule avait encore de l’énergie à revendre.

Finalement, la soirée se conclue sur Wolf in Sheep’s Clothing avec un public toujours aussi uni. Si, après toutes ces chansons, vous n’avez toujours pas eu votre dose de Set It Off et qu’il vous en faut encore, vous pouvez d’ores et déjà acheter votre billet pour les voir à nouveau au Petit Bain, le mercredi 23 octobre 2019. Ne vous en faites pas, même si c’est sur un bateau, vos plans ne tomberont pas à l’eau! LET’S GO !

 

SETLIST

  • Lonely Dance
  • Uncontainable
  • Criminal Minds
  • N.M.E
  • Hyponotized
  • Killer in the Mirror
  • For You Forever
  • Unopened Windows
  • Upside Down

 

Drum solo / remix

  • You Should See Me in a Crown (Billie Eilish song)
  • Toxic (Britney Spears song)
  • 7 Rings (Ariana Grande song)
  • DDU-DU DDU-DU (BLACKPINK song)
  • Baby Shark
  • Without Me (Halsey song)
  • IDOL (BTS song)

 

  • Dancing with the Devil
  • The Haunting

 

MEDLEY

  • Dream Catcher
  • No Disrespect
  • Ancient History
  • Bleak December
  • Admit It
  • Miss Mysterious
  • I’ll Sleep When I’m Dead
  • Swan Song
  • Forever Stuck in Our Youth
  • Why Worry
  • Midnight Thoughts

 

ENCORE

  • Partners in Crime
  • Wolf in Sheep’s Clothing

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :