Rodrigo y Gabriela
L’unique photo smartphone, mais tellement sympa qu’on a décidé de l’ajouter ici !

Etes-vous déjà allé à un concert en ayant vos jambes qui tremblaient ?

Après avoir attendu sous la pluie, nous pénétrons dans le Bataclan. Lumières feutrées, fumée,  peintures murales, stand de tshirts et vinyles, ça y est, nous y sommes.  Spectateurs de tous âges, des mineurs aux quinquagénaires, des accros à la musique espagnole aux metalleux, nous faisons partie d’une communauté mixte réunie pour voir et écouter les deux prodiges de la guitare. Ce mélange des cultures fait plaisir à voir et n’est pas sans rappeler Linkin Park à Bercy pour lequel nous avions fait la même remarque. Un groupe qui réunit tout sorte de public, ce n’est pas le pied quand même ?

La salle n’est pas totalement remplie au début (puis le sera pour R&G). Les lumières s’éteignent sur les coups de 20h, et c’est le début du concert avec la première partie…

Mary Zoo

Concert du groupe Mary Zoo au Bataclan, Paris 2017. Romain Keller, Error 404.Le premier groupe, Mary Zoo, vient partager des chansons « composées dans les catacombes de Paris ». Violon, violoncelle, guitare et… un oud ! Le groupe français, majoritairement féminin, avait déjà ouvert et travaillé avec Rodrigo y Gabriela et fut une agréable découverte en live. On retiendra quelques titres du groupe comme Licorne,  Lantern ou bien Chandelier… Un poème de Lamartine que lira la chanteuse viendra clôturer le set d’une bonne demi-heure, avant l’ultime titre : Injectés.

Galerie photo (cliquez pour agrandir)

Rodrigo y Gabriela – 21h-22h30

Concert du groupe Rodrigo y Gabriela au Bataclan, Paris 2017. Photographe : Romain Keller, Error 404.

Tonnerre d’applaudissements lorsque Rodrigo fait son entrée, cheveux teints en blond, et Gabriela… en fauteuil roulant à cause d’un pied cassé deux jours auparavant, provoquant d’ailleurs l’annulation d’un concert… On a eu de la chance, et on espère le meilleur rétablissement à Gabriela !

Pour ceux qui ne connaissent pas ce duo, Rodrigo Y Gabriela mêlent les sonorités flamenco, jazz, rock et surtout « metal » sur le fond (mais pas la forme, bien sûr).

Le bal est ouvert avec Hanuman et le concert promet déjà une ambiance endiablée et un rythme entraînant qui ne nous aura pas lâché de la soirée… Le public n’était pas à son maximum au début, mais les musiques effrénées du groupe ont emporté peu à peu toute la salle qui s’est mise à danser sur les musiques chaudes hispaniques (ou plutôt mexicaines).

Ils ont pu nous jouer bons nombres de reprises comme à leur habitude : Take Five, à l’origine une œuvre jazz de Paul Desmond et connue pour l’interprétation de David Brubeck, mais aussi une reprise géniale de Killing in the Name de Rise Against the Machine, sans oublier la classique Orion de Metallica ! Enfin, un dernier classique de toute beauté : l’interprétation de Stairway to Heaven de Led Zeppelin : tout simplement incroyable. Rodrigo et Gabriela ont fait chavirer bien des coeurs…Concert du groupe Rodrigo y Gabriela au Bataclan, Paris 2017. Photographe : Romain Keller, Error 404.

 

Tandis que Rodrigo jonglait entre deux guitares en fonction des morceaux, Gabriela cherchait le regard des spectateurs avec son sourire angélique et ses quelques mots de français. Larme à l’oeil et émotion, son discours était particulièrement touchant, là où Rodrigo voulait tenter de nous aligner quelques mots de français, plus difficilement. Il essaya de lancer un sujet qui lui tenait à coeur sur ce lieu qu’est le Bataclan. Le groupe y ayant joué 10 ans auparavant, Rodrigo nous avouait alors ne pas pouvoir monter sur scène sans penser aux tragiques événements qu’ont connu ces lieux… Puis avant d’entamer un discours, il a préféré s’arrêter net pour ne pas plomber l’ambiance et qu’il fallait mieux danser et chanter en hommage aux victimes de ce tragique événement.

Le rappel semblait infini. Gabriela se leva en levant sa guitare, malgré le pied cassé. On pensait donc à la fin, peut être même que le rappel allait être joué sans voir les artistes quitter la scène vu la situation (et c’est ce qui s’est passé) … Mais au final, Gabriela s’est levé trois ou quatre fois à la fin, en remerciant ses fans.

Setlist : 

  • Hanuman
  • Fram
  • Torito
  • Savitri
  • Diablo Rojo / Stairway to Heaven (Led Zeppelin cover)
  • Orion (Metallica cover)
  • Gabriela Solo
  • 11:11
  • Take Five (Dave Brubeck cover)
  • New Song 1
  • New Song 2
  • New Song 3
  • Juan Loco
  • Hora Zero
  • Otherside (Red Hot Chili Peppers Cover)
  • Killing in the Name (Rage Against The Machine cover)
  • Tamacun

En tout cas, Rodrigo annonce à chacun de ses concerts étudier le français et progresser, mais il n’empêche qu’il retourne très rapidement sur de l’anglais ! On a assisté ce soir à un concert incroyable : très précis sur les horaires (à la minute près!) et une heure et demi de show intense. Des frissons à chaque note, des rythmes impensables, un slapping hors du commun, bref du Rodrigo y Gabriela en très grande forme… Comme quoi, deux guitares acoustiques suffisent à maintenir le public en haleine…Et quelles guitares mesdames et messieurs ! 

Galerie photo (Cliquez pour agrandir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :