-COCO BANS-

La chanteuse américaine qui vit en France monte sur scène avec l’alias : COCO BANS. Alors ne nous demandez pas pourquoi hein! Mais bon à l’image de la jeune chanteuse: c’est mignon. Alternant entre français et anglais entre les chansons, elle nous présente de la pop « peace and fresh », alternative et cosmique. Nous rappelant des artistes comme Florence and The Machine ou encore London Grammar. Et bah avec un nom pareil on ne s’y attendait pas, surtout que le groupe à tendance à nous présenter des premières parties très loin de ce style là. Un peu de diversité ça fait du bien ! Il nous arrive d’être complètement happé par ce coté spirituel et touchant de la jeune femme surtout lors de ses petits discours, mais elle arrive aussi à nous faire bouger.
Rempli d’entrain on ne peut s’empêcher de secouer nos épaules et nos têtes sur des titres comme Hell Yeah ou encore sur la surprenante reprise tinté de sonorités electro de Pour Un Flirt.




-PVRIS-

Après plusieurs mois de silence radio cachés loin de l’oeil (et des oreilles) du grand public à nous concocter des sons bien étonnants, PVRIS reviens dans la ville dont s’inspire leur nom et compte bien reconquérir Paris ce soir. Il faut dire que lors de leur dernière visite la chanteuse Lynn Gunn devait faire face à pas mal de soucis notamment au niveau de sa voix. Au point de presque annulé une tournée entière.



Tels de grands guerriers Brian McDonald, Alex Babinski et Lynn Gunn sont près à nous faire vibrer lors de ce concert inédit. Et Bam! Le premier grand coup que l’on se prend en pleine face, c’est l’entrée sur scène du groupe avec Anyone Else, un de leur titre le plus impressionnant ne serait ce qu’en terme de production. Le son qui émane des fûts de Justin Nace nous prends par les tripes. Il faut dire que le jeune homme n’y va pas de main morte.

Et sans même avoir le temps de nous remettre de nos émotions, PVRIS enchaîne avec Death Of Me – l’un de leur nouveau titre. Comme on a pu l’entendre dans leur anciennes chansons, PVRIS flirte encore dangereusement avec le désir et le monde obscur. Et le jeu de lumières rouges pendant la chanson n’est clairement pas anodin. Il ne manque plus qu’un titre de leur premier album White Noise (2014) pour parfaire et équilibrer ce début de setlist. Vous l’avez demandé? Et bah vous allez être servis! Le groupe nous délivre Mirrors une chanson qui a su marquer les esprits aux fil du temps, live après live.





Le retour puissant et chaud bouillant de PVRIS in Paris 

Ce son de guitare envoûtant faisant écho au son de The Cure; cette atmosphère hantée; la répétition d’une version samplé et pleine de reverb de la voix de Lynn se perdant dans le background; cette ligne de basse entêtante qui ne s’arrête jamais; ET -cerise sur le gâteau- le grand moment de musique où la chanteuse et le batteur se mettent à jouer ensemble.

C’est bien de la version live d’Half dont je vous parle et une fois encore le public est ravi de cette performance. Les musiciens venu du Massachusetts rendent la foule parisienne dingue avec l’incroyablement efficace You and I, et l’ambiance ne fera que devenir de plus en plus folle. 
Avec de nouveaux éléments et une nouvelle direction sonore, ces deux nouveaux titres sonnent comme un défi pour les fans du groupe. Death Of Me et Hallucinations sont dans un sens ce que l’on attendait du groupe: explorer plus en profondeur les éléments curieux que l’on retrouve par ci par là dans leur second opus All We Know Of Heaven, All We Need Of Hell. On regrettera tout de même le fait que la basse -pendant Hallucinations– ne se fasse pas autant entendre que sur la version studio. 



C’est avec l’équivalent d’un uppercut du droit que PVRIS tire sa révérence ce soir. L’enchaînement de St Patrick et My House (ma maison) , leur deux premiers titres mythiques qui les ont fait connaître au monde entier, est fatal pour Paris. D’ailleurs le bassiste Brian McDonald qui nous a fait sourire avec ses mouvements de danse toute la soirée, décide de partir surfer sur le public lors du bridge de My House et prends un shot au bar pour notre plus grand plaisir. 



Verdict :  Nous on a été comblé par ce retour. Une soirée comme on les aiment ! Ce petit avant gout intimiste nous à donner encore plus envie d’entendre -et voir- ce que leur prochain projet nous réserve et on a hâte d’assister à leur retour sur le sol français en février.

https://www.fnacspectacles.com/place-spectacle/ticket-evenement/pop-rock-folk-pvris-man87368-lt.htm

https://www.fnacspectacles.com/place-spectacle/ticket-evenement/rock-pvris-mant5j93-lt.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :