-Milk Teeth-

PUP est de retour sur Paris ce dimanche soir pour jouer à La Boule Noire. Une salle plus petite que leur dernier passage incroyable à La Maroquinerie comme en témoigne l’ambiance car souvent salle plus petite rime avec fans plus dévoués (ça ne rime absolument pas. Bien vu! ) et ce soir c’est le cas. Le concert n’a même pas encore commencé que l’on entend déjà une bonne partie de la salle entrain de crier les notes de Sleep In The Heat et ils commencent même à slammer.
Ce soir le public est chaud et est prêt il faut dire qu’ils ont eu le temps de se réchauffer avec Milk Teeth, le groupe anglais qui ne se présente plus et qui a réussi à se construire une fanbase assez diverse allant d’amateurs de musique alternative, punk ou grunge.

 

-PUP-

Les festivités commencent !

Comme avec leur dernier album, le groupe canadien ouvre les festivités avec Morbid Stuff et enchaîne très vite avec Kids. Là les choses deviennent un peu plus sérieuses. La foule a pris ses aises et l’ambiance monte d’un cran. Les slammeurs n’arrêtent pas et d’ailleurs Stefan n’hésite pas à les rejoindre durant le troisième titre joué -et extrêmement attendu par la foule- Sleep in the Heat.

Chaque titre entraîne la frénésie des fans et chaque paroles sont hurlées de la même manière que la première fois que vous avez marché sur des legos les pieds nus. Yep, ça venait du fin fond des tripes ce cri vous souvenez vous ?!
Le chanteur remercie le public français d’être aussi fou, et en profite pour (tenter) de s’exprimer en français et rappelle à tout le monde que les concerts de PUP c’est un lieu pour se lâcher certes, mais de manière responsable. En effet, ici on prend soin de soi mais surtout des gens autour de soi.

 

Durant Scorpion Hill le chanteur décide de performer en plein milieu du public et on reste encore dans cette ambiance très punk. Personne n’est supérieur ou sur un piédestal, tout le monde est au même niveau peu importe d’où il vient. Le guitariste Steve prend un moment pour s’exprimer sur un sujet sérieux et explique que le groupe a décidé d’aider des associations et des causes qui leur tiennent à cœur sur ce tour. Ils ont invité “Le Refuge” sur leur date Parisienne une association venant en aide aux jeunes LGBT+ en difficulté.

C’est incroyable comment le groupe sonne exactement pareil en live. Zack est extrêmement carré du début à la fin; la voix de Stefan est identique à nos souvenirs; Steve a les doigts en feu sans aucuns ratés; et Nestor nous donne l’impression que cela est beaucoup trop facile.
Il est temps de lancer la deuxième chanson la plus attendue du concert: Reservoir. Le bordel tant attendu est démarré et il sera impossible de l’arrêter. Les prochaines chansons (en plus de cela le groupe décide de virer l’encore) : Full Blown Meltdown (traduite avec le mot fondue quelque part pour je ne sais quelle raison); If This Tour Doesn’t Kill You, et DVP vont juste mettre de l’huile sur le feu.


La réputation de PUP tient toujours debout. Franchement quoi de mieux que de rentrer chez soi en sueur, sans voix, le corps en miettes, et les bras en feu ? En tout cas pour nous c’est une manière admirable de clôturer le week-end

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!