Envie d’une bouffée d’air frais en concert ? Cela tombe plutôt bien puisque Airways était en France hier soir pour son premier headliner show en France. Ils étaient accompagnés de Wargasm, qui livrait aussi son tout premier show ! (il s’agissait de la première date de la tournée !)

– Wargasm –

Un duo punk bien vénère en première partie d’un groupe de rock anglais ? Pourquoi pas ? Les trois anglais de Wargasm se présentent à nous : Milkie Way, chanteuse bassiste, et Sam Matlock chanteur/scream et guitariste (avec de faux airs de Ronnie Radke, non? Aidez-moi, j’arrive pas à retrouver à qui le jeune homme ressemble mais je suis sûr qu’il a des airs de quelqu’un du milieu rock/metal ! :D). Le groupe était accompagné d’un batteur pour la tournée. Le son est au top, si ce n’est les quelques fausses notes au chant de la chanteuse, et les riffs s’enchaînent bien. Personne ne connaît le groupe dans la salle, et c’est normal puisque c’est le premier concert de leur carrière.

Le groupe enchaînera pendant une vingtaine de minutes des titres assez différents qui permettront de tous bien les identifier. Fait assez rare pour du punk, et encore plus lorsqu’on ne connait pas les chansons du tout. Des titres comme Tokyo ou LSD seront de la partie. Le groupe terminera son set par une reprise de Pharrell Williams (dont je n’ai malheureusement pas identifié le morceau original, doué que je suis !)

Le groupe a été une vraie bonne surprise avec une sacrée énergie sur scène et des morceaux très efficaces. Pour vous faire une idée, voilà le seul morceau disponible pour le moment sur l’Internet :

C’était clairement l’une des moins funky en live pourtant mais bon… Le public a été très réactif en tout cas en sautant et en remuant dans tous les sens (sans pogo cela étant dit, le public ne s’y prêtant pas particulièrement)

On entrera donc peut être un jour dans l’histoire en ayant vu le premier concert de Wargasm. En tout cas, on leur souhaite le meilleur, car c’était vraiment super sympa !

– Airways –

 

Le quatuor anglais fait fureur dès son entrée. Depuis le début du concert, une chose nous intrigue en fond de scène. Si un grand drapeau avec le logo du groupe « AIRWAYS » était présent, il y avait un autre élément original. Sous le logo du groupe se trouvait une inscription : « WORD OF THE DAY » avec en dessous des pancartes interchangeables mentionnant le fameux mot du jour.

Malheureusement, et avec une scène aussi petite que celle du 1999, le fameux mot était caché et personne ne l’évoquera durant la soirée. Ma frustration reste totale encore aujourd’hui sans savoir ce qu’était ce fameux mot. Argh.

Le groupe nous informera après leur premier morceau Alien que la BBC était parmi nous ce soir. Effectivement, un homme muni d’une caméra qui ne passait probablement même pas la porte de la petite salle dans laquelle nous nous trouvons a filmé tout le concert depuis le début. Nous nous étions posés la question de qui était-il au vu de son énorme matos que l’on voit plus souvent dans de grandes salles…

Le chanteur Jake Daniels nous parlera de façon très sobre, claire et compréhensive à plusieurs reprises. Son anglais à l’accent définitivement british (qui n’est pas sans rappeler celui de notre ami Rou Reynolds) est facilement audible et même les novices en anglais pouvaient comprendre tout ce qu’il disait. Je ne sais pas si c’était sa façon naturelle de parler ou s’il faisait un effort pour nous, pauvres français que nous sommes, mais dans tous les cas, ça fait plaisir de voir un anglais agréable à l’oreille et pas éclaté au sol comme le font certains américains à parler à toute allure en mangeant la moitié des mots au passage.

Au fur et à mesure du concert, le boys-band nous ponctuera ses titres persos par des petits extraits de classiques comme par exemple un petit passage d’Angel avant d’enchaîner sur leur dernier single Heart Of Luck. C’est à ce moment là qu’on a compris que nous n’étions pas à un concert metal. Toutes les personnes de la salle (et c’était majoritairement des jeunes filles/femmes !) connaissaient déjà le nouveau titre sur le bout des doigts et chantaient à tue tête. Malgré le son à plus de 110dB, on entendait hurler à coeur joie tout le public ! La bonne humeur était assez communicante et le concert n’en était que plus agréable cela dit.

Après une petite heure de show, le groupe nous saluera déjà sans rappel. On les verra sortir des backstages rapidement pour venir nous faire un signe qu’ils ne pouvaient pas rejouer… Dommage ! En revanche, le groupe est allé à la rencontre du public juste après le show. Que ce soit Airways ou Wargasm, les groupes squattaient la sortie de la salle pour serrer la main, saluer et même remercier chacune des personnes du public d’être venu. Un comportement plus qu’honorable qui, j’espère, ne se perdra pas au fur et à mesure de leur reconnaissance future !

En tout cas, on pourra tout de même noter une chose en France encore une fois : la différence entre la culture musicale française et d’ailleurs (disons anglosaxone ici). En regardant Spotify, Alien et Reckless Tongue ont plus de 5 millions d’écoutes Spotify chacune et de nombreuses autres chansons font des scores plus qu’honorables qui pourraient mériter des salles un peu plus grandes. Comment expliquer ce décalage entre la France VS le reste du monde ? Réponse, au prochain épisode !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :