Koei Tecmo. Omega Force. Koch Media. Sortie le 15 mars 2018. PC/PS4/Switch. Testé sur Switch.

Si vous aimez les mangas, vous êtes obligés d’avoir entendu parler de Shingeki no Kyojin, aussi connu sous le nom de L’Attaque des Titans en France. La série débarque pour la seconde fois en jeu vidéo et il est temps d’y jeter un oeil dans le test 3O3Trois points positifs, et trois points négatifs sur le jeu !

Plus + tableau

  • Titan-fall – Les titans, on commence à les connaître. La célèbre licence de Hajime Isayama fait fureur au Japon et partout dans le monde depuis 2009 déjà. AOT2 reprend ce qui était déjà fait dans le premier opus sorti en 2016, mais le fait mieux. Le jeu reprend très fidèlement l’Univers mais prend le pari audacieux de se détacher complètement de l’Histoire déjà connue en nous plaçant depuis le point de vue d’un avatar que l’on crééra (à l’aide d’un système de personnalisation assez poussé d’ailleurs !). On suivra donc son évolution aux côtés de tous les héros de la saga : Erin, Armin, Misaka ou bien Jean, mais sans jamais prendre leur place dans l’Histoire.
  • Titan-Quest – Les quêtes se feront nombreuses et le contenu du jeu se voudra très dense. Au delà de développer votre amitié avec les différents personnages du jeu pour débloquer diverses compétences, vous devrez réaliser un certain nombres de quêtes (obligatoires ou additionnelles) pour progresser dans l’Histoire ou bien améliorer vos équipements. Vous n’avez donc pas fini d’entendre parler de ces foutus titans !
    Salut, tu veux être mon ami ?
  • Version Switch fluide… – Ce qu’il faut vraiment retenir de ce jeu, c’est la fluidité extrême du jeu. Que ce soit en mode portable ou tv, le jeu tourne et réagit toujours au poil et c’est très agréable. On joue à un vrai gros titre du jeu vidéo, mais sur un petit écran et dans des lieux tels que le métro si on le souhaite. C’est toujours impressionnant de voir ce que la Switch est capable de faire dans sa version portable. Même si la PS Vita l’avait déjà proposé il y a bien longtemps, la Switch apporte cet aspect qu’on avait oublié : jouez à de bons jeux autres que Candy Crush lors de ses déplacements.

Moins -

  • … au détriment de l’aspect graphique – Même s’il reste très convenable et après avoir vu quelques phases de gameplay vidéo sur les autres plateformes, il semble quand même que la version Switch a vu de nombreux aspects techniques être vus au rabais pour pouvoir conserver sa fluidité et son framerate sans pertes. C’est donc un semi point négatif puisqu’il est toujours plus agréable de jouer sur un jeu fluide mais moins propre graphiquement que sur un jeu très beau mais qui rame ou freeze en permanence.
  • Tit-ane-sque – Comme toujours, il faut mieux être fan hardcore de la série pour profiter pleinement du jeu. Pour ma part, je ne connaissais pas vraiment l’Attaque des Titans au moment du test (je ne les ai pas encore lu ni vu même si je connais vaguement l’Histoire globale). Pour ma part il s’agissait d’une sorte de musou comme les autres dans les phases de combats/action. Sa différence étant que le jeu est bien poussé sur les aspects hors combat tels que le développement de ses relations avec tous ses contacts.
  • Titan-vide – Les décors ou même les titans en eux-même sonnent assez creux. Alors qu’il est possible de détruire entièrement le décor, quasiment aucun bâtiment n’est accessible et tous sont identiques partout. On a l’impression d’avoir des CTRL+C et CTRL+V un peu partout sur la map et le tout donne une ambiance globale du jeu qui ne vend pas franchement du rêve, même si on garde le côté destructible toujours jouissif.

13/20

L’Attaque des Titans 2 est donc un titre qui ravira les fans de la licence et qui y trouveront une suite ayant sens. Plus qu’une simple version jouable de l’Histoire qu’ils connaissent déjà tous, le jeu propose de s’immiscer au sein d’un groupe de chasseurs de titans de choc et de se créer sa propre Histoire, en forgeant des amitiés avec tout un tas de visages connus. Le jeu est donc bien réalisé (mieux sur PS4 et Xbox One d’un point de vue technique, et mieux d’un point de vue jouabilité et portabilité sur la Switch, bien évidemment). Le jeu manque tout de même de quelques éléments si l’on est peu connaisseur de la série pour être vraiment apprécié à fond comme des décors un peu plus vivants.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :