Chapitre 53 : Commandante Suprême des Croisés

 

Sous un ciel étoilé, Sariel et Kurono se faisaient face.

Oubliant la sueur froide qui coulait le long de sa colonne vertébrale, Kurono était placé face à Sariel, comme pour dissimuler Lily.

« Kurono Maou. »

Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas été appelé ainsi. Non, pour Kurono, c’était la première fois que quelqu’un prononçait son nom complet dans ce monde.

Pour un dévot, les mots de Sariel étaient similaires à la parole de dieu, mais aux yeux de Kurono, il s’agissait plutôt du chuchotement de la faucheuse.

L’inquiétude qu’il ressentait avait été calmée par Lily, mais immédiatement après avoir rencontré ce nouveau danger, la peur tenta à nouveau de s’emparer de son cœur.

Mais Lily se trouvait derrière lui, alors, rassuré, diverses pensées lui traversèrent l’esprit.

Puisque son nom venait d’être prononcé, il pouvait supposer qu’il ne s’agissait pas d’une situation dans laquelle il allait être tué sans qu’aucune question ne soit posée.

« Que fais-tu ici ? »

Et effectivement, une question lui fut posée.

Si je ne lui réponds pas, elle risque de me tuer instantanément. Mais est-ce que ce sera le cas, même si je réponds ? Kurono, ne voyant aucune issue favorable, prit la parole, à moitié désespéré.

« Du tourisme. Les murs de Daedalus sont célèbres, n’est-ce pas ? »

« Je vois. Cependant, ce n’est pas vraiment le meilleur moment. »

Kurono fut surpris, voyant que sa blague venait d’être considérée comme une réalité par Sariel. Il était chanceux de ne pas avoir reçu un pieu blanc en retour, et décida donc de continuer.

« Désolé pour ça. Dans ce cas, je te serais très reconnaissant si tu pouvais me laisser partir tranquillement ? »

« Tu peux partir. »

Face à une réponse aussi incroyable, même Kurono, ayant réussi à garder jusque là un visage impassible, ouvrit grand les yeux.

« Vraiment ? »

« Oui. »

Il tenta d’examiner l’expression de Sariel, mais celle-ci était la même que lors de leur première rencontre.

S’il partait maintenant, il n’allait probablement pas être attaqué.

Après tout, Sariel ne semblait pas vouloir le tuer ici.

« ……Puis-je te demander quelque chose ? »

Et puisque Sariel ne comptait pas le tuer, même s’il fuyait, Kurono décida d’en profiter pour rassembler des informations.

Kurono ne savait rien des Croisés. D’ailleurs, il ne savait même pas que la personne menant cette armée était Sariel.

« Quoi donc ? »

Comme prévu, Sariel répondit.

« Pourquoi êtes-vous venus sur le Continent Pandora ? »

« Notre seigneur le [Dieu Blanc] désire cette terre. Ainsi, nous, Croisés, sommes venus la lui offrir. »

« Est-ce pour propager la religion de la croix ? »

« Oui. Éventuellement, toute personne sur le Continent Pandora partagera la religion de la Croix. »

Les Croisés et la religion de la Croix ressemblaient plus ou moins à la religion Chrétienne. La religion de la Croix et la République Syncrea possédaient probablement des relations étroites. Pour faire court, il s’agissait d’un pays croyant.

Le désir premier était la propagation de la Chrétienté, ou ici, de la religion de la Croix, mais menait à un désir de colonisation.

« Savez-vous quel résultat vos actions causeront ? »

« Oui. Beaucoup de sang à coulé, et beaucoup de sang coulera. »

« Vous ne comptez pas battre en retraite ? »

« Seulement si notre seigneur le désire. »

Kurono laissa échapper un long soupir.

Il avait déjà deviné la réponse avant même que Sariel ne lui réponde.

En résumé, ils ne comptaient pas repartir, et allaient tuer cruellement tous ceux qui s’opposeraient à eux.

« Le Roi de Daedalos, est-il mort ? »

« Oui, je l’ai tué. »

Kurono ne fut pas choqué par la mort du Roi Dragon, mais plutôt par le fait que Sariel possédait la force de tuer une existence considérée par tous comme ‘invincible’.

« Alors que va devenir Daedalus maintenant ? »

« Je soumettrai tout ce qui se trouve sur son territoire. »

« Tu ? »

Sariel ne venait pas de dire [Nous], mais bien [Je].

Kurono avait toujours pensé que, peu importe sa puissance, elle restait un simple soldat.

Cependant, d’après ses paroles, il se trompait.

Et Sariel, par les mots qui s’ensuivirent, confirma cela.

« Je suis la Commandante Suprême des Croisés après tout. »

Ainsi, Kurono comprit tout à coup que la personne face à lui était à la tête des croisés, leur supérieur ultime.

« Je vois… »

Kurono se retourna, montrant son dos à Sariel. Il sortit Lily, jusqu’alors immobile, de sa capuche.

Sentant le regard de Sariel posé sur son dos, Kurono s’accroupit et enlaça Lily.

« Fue !? »

Lily haussa la voix, surprise, mais Kurono, sans y prêter attention, chuchota dans son oreille.

« Lily, raconte tout ce que tu viens d’entendre à Shione-san. »

« Eh ? »

En entendant les mots prononcés par Kurono, Lily repéra dans le cœur de celui-ci une profonde peur et tristesse, mais aussi du courage.

« Kurono… ! »

Kurono devina que Lily venait de découvrir son objectif, et la prit de nouveau dans ses bras.

« …….Noooooooon !! »

« Merci d’être resté avec moi jusqu’à maintenant. Adieu. »

Kurono, tenant Lily dans sa main gauche, la lança de toutes ses forces en direction de la forêt.

« Kuronooo !! »

Lily fendit l’air à une vitesse incroyable. En raison du danger, un [Bouclier] s’activa automatiquement et recouvrit son corps tout entier. Laissant derrière elle une traînée de lumière blanche, elle disparut au loin.

« Pardonne-moi, Lily. »

Kurono, murmurant ces mots, tenait déjà dans sa main droite la ‘Réplique de Baliste Noire’.

Faisant de nouveau face à Sariel qui l’observait attentivement, il leva son bâton.

 

Chapitre Précédent / Chapitre Suivant

Accueil

2 pensées sur “Kuro no Maou – Chapitre 53

  • Avatar
    21 janvier 2019 à 21 h 01 min
    Permalink

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :