Chapitre 48 : Glace à l’Eau

 

Souhaitant donc fabriquer des glaces en bâtons, je devais commencer à collecter les matériaux.

« Bienvenue, tu es enfin tombé à cours de potions Kurono ? »

« Malheureusement ou heureusement, je n’en ai utilisé qu’une seule pour le moment. »

Je me trouvais actuellement chez le fournisseur des aventuriers du village, la boutique d’objets du village Irz.

Maintenant que j’étais un client régulier, les honorifiques avaient été abandonnés.

« Je cherche des bâtons en bois. »

Bien sûr, je ne cherchais pas encore les matériaux bruts pour la fabrication de la crème glacée, mais plutôt le bâtonnet qui allait lui servir de poignée.

« Un bâton en bois ? Que penses-tu de ce pieu en bois blanc ? Une fois planté dans le cœur, les vampires pourtant si fiers de leur immortalité peuvent être tués en un instant. »

« Désolé, je n’ai pas clarifié ma requête. Je ne suis pas là pour acheter une arme. »

L’idée stupide d’un nouveau concept de dessert capable de tuer des vampires mise de côté, j’expliquai plus précisément les circonstances et ce que je cherchais.

« Et bien, dans ce cas je peux te vendre des piques à brochettes, normalement utilisés pour le yakitori. »

« Ça fera l’affaire. »

De plus, j’achetai un container qui allait servir de moule pour solidifier la glace. Après avoir promis de lui donner une glace si les résultats étaient concluants, je quittai la boutique d’objets.

Puis, après avoir acheté les ingrédients de base pour ma glace, je sortis du Village d’Irz et rentrai chez moi.

Une fois rentré à la maison, je commençai la création de glaces aux côtés de Lily. Après tout, la création était impossible sans elle.

« Bien, commençons la création de glaces à l’eau. »

« Des glaces à l’eau ? »

Lily pencha la tête, confuse. Il s’agissait d’une réaction normale, étant donné qu’elle ne connaissait pas le met glacé.

« C’est un dessert de ma ville natale qui est froid, sucré et délicieux… du moins, quand il est fabriqué avec succès. »

Je n’avais pas créé de glace depuis mon enfance.

Mais cette fois-ci, les matériaux et ingrédients de ceux du Japon moderne. Dans le pire des cas, si j’échouais, j’allais simplement me retrouver avec du jus.

Commençant, j’étais un peu anxieux, mais en vérité, il n’y avait pas grand-chose à faire.

Je pressai une orange ainsi que des raisins (qui contrairement aux fausses pommes, étaient identiques aux fruits de la Terre) achetés à l’instant afin d’en récupérer le jus. A chacun, j’ajoutai du sucre et de l’eau afin de former une solution sirupeuse (pouvant pratiquement être considérée comme du jus).

Heureusement pour moi, le sucre blanc était en circulation dans cet autre monde. Sur Terre, la production de sucre n’avait commencée que pendant l’ère moderne. Avant ça, tout objet sucré était considéré comme met de luxe.

Toutefois, puisqu’ici épices et sel étaient disponibles, le sucre était tout aussi facile à trouver. Fabriquer tout autre type de sucrerie allait donc s’avérer facile.

Je versai donc ensuite la solution dans des moules en métal, avant d’ajouter les bâtons et de laisser le tout refroidir.

Pour cette dernière tâche, la plus importance, je demandai à Lily son aide.

« Lily, peux-tu les geler avec ta magie de glace ? »

« Oui ! »

Sans même savoir comment cela allait aider, Lily utilisa sa magie de glace.

 Pour cela, ma magie noire était complètement inutile.

Ma magie noire reposait sur la matérialisation de substances, l’ajout d’enchantements, et la création d’espaces dimensionnels pour le moment. Je ne pouvais pas utiliser les magies communes de couleur, comme celle de glace ou de feu, ou plutôt, il n’y avait aucune de ces magies dans mon corps, alors je ne pouvais pas les apprendre.

Ainsi, je demandais à Lily de s’en occuper, puisqu’elle pouvait utiliser la magie de couleur, en plus de sa magie inhérente.

De la même façon que lorsqu’elle chauffait du thé en réant du feu, un souffle glacé s’échappa de sa bouche.

« Fuuu ! Fuuu ! »

La magie était extrêmement puissante, et en un instant, la solution sirupeuse gela grâce à Lily.

Ainsi, avec la magie, il était possible de glacer n’importe quoi en un instant.

« Ça devrait suffire Lily. »

« Hmm ? »

Je demandai à Lily d’arrêter sa magie, puis pris l’un des containers.

De peur d’arracher le bâton en essayant de retirer la glace de force, je formai une larme en magie noire.

Par rapport à un mur de pierre, la solidité de la glace était pratiquement non-existante. Ainsi, la glace fut séparée des parois du container.

Enfin, la glace en bâton sortit.

« Alors, quel est le résultat ? »

Recevant le regard curieux de Lily, je fis face à la glace avec un sérieux sans pareille.

Comme prévu, il n’y avait aucun agent colorant ou odorant contrairement aux glaces disponibles dans le commerce, ainsi, le dessert devant moi n’avait aucune couleur ou odeur.

Mais le goût était certainement présent. Pensant et espérant cela, je plaçai la glace dans ma bouche.

L’amertume de l’orange et la douceur du sucre emplirent ma bouche, accompagnés du croustillant de la glace.

Oui, il s’agissait sans le moindre doute d’une glace à l’orange !

« Oui, j’ai réussi ! Tiens Lily, goûte. »

Je sortis une nouvelle glace de la même façon que la première, avant de la donner à Lily.

Celle-ci, excitée, prit la glace, et mordit dedans sans la moindre hésitation.

« *Cronch Cronch*——! »

« Alors, c’est bon ? »

« Bon !? »

Voyant la vitesse à laquelle la glace disparaissait, j’avais facilement une idée.

Même dans un autre monde, les enfants adoraient la glace.

« Alors, veux-tu aussi manger celle au raisin ? »

« Oui ! »

Ainsi, je pus retrouver un souvenir nostalgique du Japon, Lily put manger un délicieux dessert sucré, et plusieurs glaces purent être créées.

 

Le jour suivant, je me rendis à la guilde pour un repas de mi-journée, comme la veille.

« Oh, Nyarko-san, j’ai fabriqué la glace dont je t’ai parlé hier, tu veux y goûter ? »

Je montrai mes meilleures glaces à Nyarko, venue à ma rencontre comme à son habitude.

A mes côtés se tenait Lily, maintenant prisonnière de la glace à l’eau et qui en dévorait justement une au raisin avec passion.

« Tu l’as vraiment fait ! Est-ce cette chose que Lily-san mange ? »

Voyant l’état dans lequel se trouvait Lily, les yeux de Nyarko se mirent à briller.

« Oui, c’est une glace fabrique en gelant du jus de fruit——mais passons les détails difficiles et essaye d’en manger une. Ah, orange ou raisin, quel fruit préfères-tu ? »

Nyarko demanda immédiatement une glace à l’orange. Je sortis donc un container de mon espace d’ombre et lui offris une glace.

Avec le même mouvement que Lily la veille, Nyarko croqua dans la glace.

« *Cronch !* *Cronch !? »

« Alors ? »

« C-C’est—— »

Les yeux de Nyarko s’ouvrirent grand, et un effet de foudre paraissait prêt à apparaitre derrière elle.

« Qu’est-ce que c’est~ ! *Lèche* »

Nyarko se mit ensuite à lécher de tout son cœur le dessert, qui se mit à fondre à vue d’œil.

Maintenant que j’y pensais, la langue des chats était rugueuse afin e mieux arracher la viande des os, et Nyarko, qui était une femme-chat, possédait une langue similaire. Mais était-il vraiment possible d’effriter une glace rien qu’en la léchant ?

De telles pensées inutiles parcourant mon esprit, la glace disparut en un instant.

« Alors, c’était bon ? »

« Est-ce que je peux aussi avoir celle au raisin ? »

Sans dire un mot, je donnai la glace au goût raisin à Nyarko, qui possédait maintenant les yeux d’un prédateur prêt à bondir sur sa proie.

« Merci——*Lèche* »

Mais bon, après ça, je n’avais pas vraiment besoin de lui demander ce qu’elle en pensait.

« Cette glace à l’eau est délicieuse ! C’est la première fois que je mange quelque chose d’aussi bon ! »

« C’est vrai, et c’est encore meilleur lorsqu’il fait chaud. »

« Sûrement ! C’est une grande invention Kurono-san ! »

« Je ne suis pas vraiment son inventeur. »

« Non, non, ce dessert peut causer une révolution dans l’industrie alimentaire du Village d’Irz. Si tu essayes de les vendre, tes glaces deviendront vite populaires, sans le moindre doute ! »

« Oh, c’est sûr, nous aurons un été chaud après tout—— »

J’avais l’impression de pouvoir mener une vie bien plus paisible en vendant des glaces avec Lily qu’en menant un travail difficile d’aventurier.

Non, je devais à tout prix trouver un appareil, un autel ou un cercle magique dans un donjon afin de retourner dans mon monde.

Ce n’était pas l’heure de réfléchir à une reconversion.

« C’est facile à faire. Si je donne la recette à quelqu’un, cette personne pourra immédiatement commencer à en vendre. »

Naturellement, je n’étais pas assez gentil pour donner gratuitement la recette. Même s’il n’allait pas s’agir d’une franchise, j’allais probablement la vendre à la guilde des marchands à un prix équivalent.

« Ah, Kurono-san, l’expression sur ton visage est très peu rassurante. »

« Hahahahaha. Si je fais du profit, je te laisserai manger autant de glaces que tu veux. »

« Vraiment !? C’est une promesse ! »

« Oui, mais si tu en manges trop, tu risques de t’abimer l’estomac, alors contrôle-toi. »

Pour prouver que la glace à l’eau était un dessert innovant, je décidai de laisser d’autres personnes l’essayer.

Et aussitôt que cette pensée me traversa l’esprit, les membres des Lames d’Irz entrèrent dans la guilde. Bien, j’allais commencer par les rendre prisonniers de mes glaces.

« Oi Kurono ! Tu viens juste de donner quelque chose à Nyarko n’est-ce pas ? Tu essayes de gagner son cœur avec des cadeaux huh, traitre ! »

Avant même que je ne puisse les appeler, le chevalier personnel de Nyarko, Nino, s’approcha de moi.

« Calme-toi, je vais t’en donner aussi. »

« Ce n’est pas le problème ! Que veux-tu, à manger tous les jours ici avec Nyarko ? »

« Même si tu me demandes ça… Peu importe, pourquoi ne l’inviterais-tu pas à l’un de ces repas si le fait que je mange avec elle te dérange ? »

« I-I-Idiot, je ne peux pas faire quelque chose d’aussi osé—— »

J’avais du mal à savoir si Nino était simplement pur ou incompétent. S’il aimait tant Nyarko, il n’avait qu’à l’approcher.

Mais bon, je ne pouvais pas vraiment lui faire la morale, étant donné que je n’avais aucune expérience dans le domaine.

« Et-Et si elle refuse….. Je ne pourrais pas le supporter… »

D’accord, il était juste incompétent.

« Alors, que veux-tu nous donner Kurono ? »

Ignorant son leader mort, Aten s’avança vers moi.

« Aa, j’ai fabriqué un dessert provenant de ma ville natale et appelé ‘’glace à l’eau’’, alors je pensais la faire essayer à tout le monde. »

« Glace à l’eau ? Jamais entendu parler. Mais je ne savais pas que tu aimais faire des desserts. Tu as une passion étonnamment féminine. »

« Lorsqu’il fait chaud, tout le monde s’arrache ce dessert, mais tu comprendras pourquoi après y avoir goûté. »

« Ho~, tu es plutôt confiant n’est-ce pas ? »

« Lily, la Chef du Village, Nyarko, toutes trois ont adoré ce dessert. »

J’avais présentée ma création à la Chef du Village avant de venir à la guilde, alors que je complétais ma lecture quotidienne.

« Pour le moment, essayez. Les goûts sont—— »

Je distribuai ensuite les glaces à l’eau selon les saveurs demandées.

Tout le monde mangea ensemble, et les réactions furent toutes les mêmes——

« « Délicieux !! » »

Puis, Aten, tout comme Nyarko, demanda à goûter l’autre goût.

Même dans ce monde, la glace était un incontournable à cette période de l’année.

(Note : Pour ceux qui ont des enfants, ou sont encore des enfants : une recette facile de la glace à l’eau)

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :