Chapitre 46 : Le Secret de la Caisse de Pommes

 

Depuis le début de ma vie d’aventurier au Village Irz, j’avais toujours eu un doute.

Ce doute remontait au jour de ma rencontre avec Lily.

Grâce à Lily qui m’avait jeté de l’eau au visage, je m’étais réveillé au milieu de la forêt. La suite était connue, mais mon interrogation remontait à avant cela. Comment m’étais-je retrouvé dans le Jardin Féérique ?

Je m’étais introduit dans une caisse remplie de pommes (où plutôt un fruit similaire) à la ville portuaire du continent Arc. Cette caisse, aux côtés d’autres biens, avait été entreposée dans un navire qui partait pour un voyage d’une semaine en direction du continent Pandora.

Dans la caisse, je ne pouvais que dormir, manger les fruits et développer ma magie noire.

Durant cette période de développement, j’avais créé des magies utiles comme [Rechargement] ou [Espace d’Ombre].

Mais, allongé dans une petite caisse, elle-même transportée dans un bateau en mer, le voyage n’avait pas vraiment été confortable.

J’avais réussi à supporter le voyage grâce à mon corps modifié qui me permettait de facilement vivre pendant un mois sans manger ni boire.

Je n’avais donc pas vraiment faim, et possédais beaucoup de temps libre. Le simple fait que je ne me trouvais plus au laboratoire rendait cet environnement meilleur.

Et la dernière chose dont je me souvenais remontait à 7 jours après le départ.

Désirant dormir, j’avais immergé mon corps dans mon espace d’ombre à l’exception de mon visage. L’espace d’ombre contenait de la magie, mais pas d’air, alors j’étais obligé de laisser mon visage à l’extérieur pour ne pas suffoquer.

Si quelqu’un avait tout à coup regardé dans la caisse, il aurait vu le spectacle effrayant d’un visage flottant, mais pour dormir confortablement, les jambes tendues dans la caisse, il s’agissait de la méthode la plus facile.

A l’intérieur de l’espace d’ombre, il ne faisait ni chaud, ni froid, et je ne ressentais même pas les mouvements du bâteau, rendant le voyage beaucoup plus confortable. De plus, en immergeant mes oreilles, je pouvais couper tous les bruits étant donné que le son ne pouvait pas traverser mon espace d’ombre.

En y repensant, déconnecter ainsi mon corps de l’extérieur grâce à mon Espace d’Ombre était probablement la raison principale pour laquelle je ne savais pas ce qui m’était arrivé.

A mon réveil, j’étais simplement en pleine forêt.

Oui, mon doute concernait la raison de mon arrivée ici.

Au départ, je pensais qu’il s’agissait d’une histoire du genre – le bâteau avait normalement atteint le port, avait déchargé sa cargaison puis transporté celle-ci par voix terrestre, et en plein voyage, ma caisse était tombé d’une falaise en pleine forêt.

Mais ce bâteau appartenait au continent Arc, non, pour être plus précis, il appartenait à la République Syncrea, un pays d’humains.

La destination du bâteau aurait donc dû être la base construite pour l’invasion du Continent Pandora, Virginia.

Mais Virginia était repoussée par l’armée de Daidalos, alors pourquoi déplacer ainsi une caisse sur un territoire non-humain ?

Cette caisse faisait probablement partie du réapprovisionnement en vivres de Virginia. Son contenu aurait dû être consommé par Virginia, et ne jamais aller plus loin.

D’ailleurs, même si quelqu’un pouvait la porter jusqu’ici, les humains n’avaient pas le droit de quitter Virginia.

Une contradiction existait donc. Une caisse destinée à Virginia se trouvait dans le Jardin des Fées, loin à l’Est de Virigina.

Les propriétaires de la caisse, c’est-à-dire des humains, n’auraient jamais pu la porter jusqu’ici. Mais dans ce cas, qui l’avait fait ?

Il s’agissait apparemment d’une question difficile, mais la réponse, l’identité du responsable, fut facilement découverte.

« Un Garuda serait responsable de la situation ? »

Au sommet de l’une des montagnes appartenant à la chaine de montagne Gallahad reposait un nid de Garuda.

Actuellement, j’étais en pleine quête spéciale, en infiltration dans ce nid aux côtés de Lily.

S’il existait une large grotte au sommet d’un pic, il s’agissait probablement d’un nid de Garuda. Est-ce que cette grotte s’était naturellement formée, où avait-elle été creusée par le Garuda, je n’en avais aucune idée. Mais il s’agissait sans le moindre doute d’une cave incroyable mesurant environ 10 mètres de hauteur.

Dans cette gigantesque cave, au milieu des objets brillants et proies rassemblés par le Garuda, je venais de trouver un objet similaire à la caisse de pommes dans laquelle je m’étais placé.

Dans mon champ de vision, je pouvais voir deux de ces caisses. Tout autour gisaient des fragements de caisses similaires.

En les voyant, je pus enfin émettre des hypothèses valables concernant mon arrivée ici.

Un Garuda, capable de voler facilement sur de longues distances, avait découvert un bâteau de la République en pleine mer.

Qu’il s’agisse d’une simple envie soudaine ou d’une action planifiée, le Garuda avait attaqué le bâteau et récupéré une large quantité de caisses de pommes avec lui.

Et parmi ces caisses se trouvait celle dans laquelle je dormais.

Je ne pouvais m’empécher d’être surpris à l’idée d’être resté endormi alors qu’un tel oiseau monstrueux attaquait un bâteau. Les capacités d’isolation de mon espace d’ombre étaient vraiment effrayantes.

J’avais donc volé dans les cieux aux côtés de ce Garuda jusqu’au continent Pandora.

Et, par chance, la caisse dans laquelle je me trouvais était tombé dans le Jardin Féérique, le lieu de ma rencontre avec Lily.

« Aah, je me sens beaucoup mieux maintenant— »

Oups ! Ce n’était pas le meilleur moment pour résoudre mes doutes.

Nous étions venus ici pour une raison spécifique. Travailler, je devais travailler.

« Lily, cherche par ici, je vais chercher par là. »

« Ou~i »

Moi et Lily nous étions une paire d’aventuriers.

Au départ, nous ne faisions que des quêtes de collecte d’herbes médicinales, même si d’après Lily, nous pouvions simplement vivre de l’argent de ses ventes d’articles médicinaux. Mais maintenant, elle m’accompagnait dans toutes mes quêtes, et nous vivions de notre travail d’aventuries.

Même si je ne voulais pas que Lily participe à un style de vie aussi dangereux, lors de la nuit de pleine lune, Lily sous sa forme de jeune fille avait annoncé vouloir devenir une aventurière à mes côtés. Elle avait ignoré tous mes arguments, et maintenant, nous travaillions en paire.

Après avoir discuté toute la nuit, nous avions prit aussi d’autres décisions. L’autre décision importante était—

« Kurono~ trouvé~ »

« ooh, bien joué Lily ! »

Lily tenait dans ses mains une épée brillante sertie de joyaux.

Mais cette magnifique épée palissait en comparaison avec la beauté de Lily, toute habillée.

Oui, l’autre décision importante consistait à faire porter des vêtements à Lily.

Ce n’était pas à cause de moi si elle restait nue, il s’agissait d’un comportement normal pour une fée. Mais Lily sous sa forme de jeune fille en avait besoin, alors voilà le résultat.

Sa robe une-pièce noire s’accordait parfaitement avec sa peau blanche, même si elle serait probablement aussi mignonne avec un tee-shirt et un jean.

D’ailleurs, pour les aventuriers, les vêtements étaient une protection importante pour le corps. Mais les vêtements actuels de Lily avaient pour simple but d’être mignons.

Après tout, Lily, habituellement nue, possédait une magie spéciale de bouclier extrèmement résistant appelée [Barrière Féérique — Bouclier Oracle]. Alors à moins de porter une armure absolument incroyable, toute autre armure risquait simplement de la gêner.

D’ailleurs, la sphère de lumière recouvrant le corps des autres fées lors de ma rencontre avec Lily était un Bouclier Oracle.

Mais pour un aventurier débutant, l’armure était un paramètre extrèmement important à prendre en compte.

J’avais donc cherché des vêtements que Lily puisse porter.

Un tissu vendu par un certain marchand et appelé [Velour Ancien] avait attiré mon attention. Sa texture était à la fois douce et flexible, en plus de posséder une puissante magie défensive. Il s’agissait d’un article de haute qualité.

Mais son coût était largement supérieur à tout l’argent que j’avais accumulé jusqu’à maintenant.

Il s’agissait évidemment d’un article hors d’atteinte pour un aventurier débutant comme moi.

Normalement, j’aurais abandonné l’idée de me procurer un tel tissu, mais ce marchand avait un certain problème.

« La précieuse épée transmise de génération en génération dans ma famille a été volée par un Garuda ! »

Tel était son problème.

La quête de récupération de l’objet avait été affichée à la guilde, mais personne n’avait l’air de vouloir l’accepter. Même les contracteurs privés n’étaient pas prêts à faire face à un tel monstre classé rang 4.

Le marchand voulait la récupérer le plus rapidement possible, mais ne pouvait rien y faire.

Même si je me sentais mal pour l’infortuné marchand, il s’agissait pour moi d’une occasion. En réuississant cette quête, je pouvais recevoir le Velour Ancien comme récompense.

J’avais donc accepté la quête à la condition de ne recevoir aucun paiement en avance, aucun paiement en cas d’échec, et un paiement seulement après l’accomplissement de la quête.

Même s’il ne pensait pas un aventurier de rang 1 capable de compléter sa demande, il n’avait rien à perdre étant donné qu’il n’avait pas à payer en avance ou en cas d’échec. Il n’avait donc pas de raison de me refuser.

 Ainsi, j’avais accepté ma première requête privée non affiliée à la guilde.

« Avec ça, la quête est terminée. »

Nous avions été attaqués par des monstres sur le chemin, mais Lily les avait rapidement repérés alors nous avions pu les vaincre sans devoir faire face au Garuda.

Jusqu’à maintenant, à l’exception de Sariel, le plus puissant ennemi contre lequel je m’étais battu était un [Dragon de Feu — Salamander].

Mon corps tout entier avait été brûlé, mon bras gauche et mes entrailles dévorés, mais j’avais réussi à la vaincre au final. Il s’agissait d’un monstre de rang 4, comme le Garuda.

Par rapport à avant, le contrôle de ma magie noire s’était amélioré et je possédais un bon équipement, alors si je devais lui faire face à nouveau, même si je risquais de recevoir de sérieuses blessures, j’étais certain de pouvoir le vaincre sans mourir.

Ainsi, contre un Garuda de même rang, même si j’étais forcé à combattre, je pouvais probablement le vaincre avec l’aide de Lily.

Mais il s’agissait seulement d’une possibilité. Puisque la quête ne me demandait pas de tuer le Garuda, je préférais éviter la confrontation.

Par dessus tout, je ne voulais pas que Lily soit blessée.

« Maintenant, avant que le maitre des lieux ne revienne— »

Nous devrions rentrer. Avant que je ne puisse terminer ma phrase, un cri strident retentit.

A l’extérieur de la cave, un petit point noir était apparu dans le ciel.

Tandis que ce point noir s’approchait en grossissant, il se transformait rapidement en silhouette d’oiseau. Son corps tout entier était noir, et sa tête et sa queue recouvertes de plumes ornementales. La créature était similaire à un aigle.

Mais elle était bien trop grosse pour un simple aigle.

« Oh merde….. »

Bien sûr, cette ombre géante était un Garuda.

Et nous nous trouvions actuellement dans son nid. Un nid dans lequel était visible des œufs encore plus larges que Lily.

Du point de vue du Garuda, nous n’étions rien de plus que des voleurs d’œufs.

« KYOEEEEEEEEEEEE !!! »

En poussant un cri terrifiant, le Garuda s’approcha de nous à toute vitesse.

Merde, et moi qui pensait que la mission allait se terminer sans problème.

« Cours ! »

« Un ! »

Je jetai l’épée précieuse dans mon espace d’ombre ; ainsi, je ne pouvais pas la perdre ou la faire tomber.

Avant que le Garuda ne nous atteigne, j’attrapai Lily et sautai directement dans les airs depuis la cave.

« Je compte sur toi Lily ! »

En plein air, je joignis mes mains à celles de Lily.

« Eeeeeeei !! »

Lily laissa échapper son adorable petit cri habituel et tout à coup, j’eus l’impression de flotter.

« Nn~~ ! »

Les ailes brillantes de Lily étaient encore plus étendues que d’habitude.

Capable de voler tout en me tenant, les ailes de Lily n’étaient pas seulement là pour faire joli. Aah, je pouvais vivre pour la première fois une sensation de vol.

Mais Lily, n’étant pas entièrement une fée, ne pouvait pas voler toute la journée ou voler à toute vitesse.

« Lily, tiens bon encore un peu plus longtemps ! »

« Un ! »

Il s’agissait d’une capacité de vol incomplète, mais Lily continuait à persister en me tenant.

Plutôt que de voler, nous tombions doucement, mais elle faisait son maximum.

Ainsi, la forêt dense en dessous de nous s’approcha petit à petit.

Le nid du Garuda était maintenant loin au dessus de nos têtes, après que nous soyons tombés sur une longue distance.

Une telle hauteur faisait probablement l’affaire—

« Merci Lily, c’est bon. »

« Kurono— »

Je lâchai les mains de Lily, et me mis à tomber rapidement.

Lily me regarda tomber d’un air inquiet, mais moi j’étais plutôt inquiet pour elle.

Dans le pire des cas, même si je me brisais les deux bras en tombant, mon corps allait pouvoir guérir.

« Mais j’ai peut-être un peu sous-estimé la hauteur…. »

En quelques secondes, je commençai à regretter mon action avant de m’écraser dans les arbres.

« Ouch—— »

Brisant plusieurs branches sur mon passage, le sol entra enfin dans mon champ de vision.

Je pensais que ma chute allait être ralentie par les arbres, mais je m’étais encore trompé.

En un instant, plein de pensées inutiles remplirent mon esprit, et je m’écrasai enfin au sol.

« Guh !! »

Après avoir corrigé ma posture, je parvins à atterrir sur mes pieds. Le choc traversa tout mon corps jusqu’à ma tête.

« J-J’ai réussi…. »

Mes pieds s’étaient un peu enfoncés dans le sol, mais rien de plus. Je ne pouvais ressentir aucune anormalité dans mes jambes. Je remerciai donc de nouveau mon corps solide puis m’allongeai sur le sol.

« Kurono~ »

Depuis les cieux, la voix d’un ange… non, de Lily, se fit entendre.

Ses ailes brillantes, elle sauta dans mes bras.

« Tu vas bien ? »

« Je vais bien. Pas de problème. Est-ce que le Garuda nous pourchasse ? »

« Non. »

Dieu merci. Puisque nous n’avions pas touché à ses œufs, j’avais supposé qu’il ne nous pourchasserait pas. Et comme prévu, il nous avait laissé partir.

« Bien, maintenant que notre mission est complétée, rentrons. »

« Oui ! »

Tenant Lily dans mes bras, je me levai puis quittai la chaine de montagne de Gallahad.

Un cri de Garuda retentit, un hurlement de loup se fit entendre au loin, tandis qu’un Dortoth déchainé faisait légèrement trembler le sol.

Maintenant que je m’étais habitué à un tel environnement et à la vie d’aventurier, le 5ème mois de l’année passa rapidement. Le 6ème mois débuta, signalant le début de l’été.

Aujourd’hui était le 4ème jour du mois de Shinyou (Nouveau Soleil), exactement 2 mois après ma rencontre avec Lily.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                  Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :