Chapitre 40 : Bataille Décisive – Plaine de Goldran

 

Les croisés, ayant enfin terminé de préparer leur stratégie d’invasion, se mirent en marche le 7ème jour du mois d’Enrai (Foudre Distante).

Le bataillon d’élite formé de 15 000 hommes sélectionnés par le Cardinal Ars était mené par Sariel.

Les croisés campaient dans la plaine de Goldran, un lieu permettant une excellente visibilité.

Lors de la précédente invasion, ils avaient perdu face à Daidalos dans ce même lieu chargé d’histoire, mais il n’y avait pas de meilleur endroit que celui-là pour marcher avec 15 000 hommes.

Daidalos allait aussi décider de mener la bataille décisive en ce lieu, étant donné que l’armée de Daidalos ne pouvait montrer toute sa puissance qu’ici.

Ainsi, les Croisés et l’armée de Daidalos allaient se rencontrer dans la Plaine de Goldran.

Les deux armées arrangèrent leur formation de combat, puis commencèrent une compétition de regards.

« ――Je vous laisse commander les troupes, Archevêque Liuchrome. »

Sariel, assise sur un pégase blanc, donna un ordre.

« Oui. »

Liuchrome baissa respectueusement la tête. Sur son séduisant visage, aucune tension ou peur n’était visible, juste un doux sourire.

« Je vous laisse vous occuper du reste. »

« Oui, je m’en occupe. »

Après cette courte conversation, Sariel décida d’avancer jusqu’au front.

 Le pégase leva ses pattes avant, puis s’envola calmement.

Les soldats admirèrent la figure divine de Sarial, retenant leur souffle.

Peu après, ce fut au tour des soldats de s’avancer jusqu’au front.

A quelques pas derrière se tenait Maxwell, armé d’une large masse.

Sur son dos reposait un large cercueil blanc.

Mais, ignorant complètement son poids, Maxwell avança derrière Sariel d’un air intimidant.

Au devant du front, Sariel et Maxwell pouvaient voir l’armée de démons, se tenant en ligne tel un mur de château.

Face à une telle scène, Sariel prit la parole sans la moindre hésitation.

« Une armée de démons… »

La voix de la jeune Sariel était clairement entendue par les 35 000 personnes présentes.

« Notre Dieu blanc est généreux. Toutefois, le Roi Dragon Démoniaque doit être condamné à mort. Nous prendrons donc la tête duu dragon maléfique. Si vous jurez d’obéir à Dieu, il vous pardonnera, même si vous faites partie de la race des démons. »

A l’issue de son discours, un vent soudain traversa la Plaine de Goldran.

« Je suis le Roi Dragon de Daidalos, Gaevinal. »

Un dragon noir menant un escadron de dragons volants descendit des airs.

Au centre des autres dragons, il mesurait plus de 40 mètres de hauteur et battait des ailes de façon intimidante.

Derrière lui étaient visibles deux larges ailes noires, et une queue similaire à un énorme serpent frappant le sol.

En voyant la créature majestueuse, les Croisés furent abasourdis. Les personnes ayant participé à la précédente invasion se souvinrent de leur cuisante défaite et se mirent à trembler.

« Les pauvres humains priant le Dieu blanc osent se moquer de nous. Cela est impardonnable. »

L’atmosphère se mit à trembler, et un large pouvoir magique se concentra dans la gueule de Gaevinal.

« Périssez, humains. »

Il s’agissait de la magie inhérente dont les dragons étaient si fiers, le ‘’Souffle Draconique’’.

Un torrent de lumière rouge sombre se dirigea tout à coup vers Sariel.

« Bouclier Divin du Dieu Ailé ― Arulks Aegis. »

Lorsque les Croisés furent sur le point de recevoir l’attaque de plein fouet, Maxwell vit des ailes d’anges envelopper Sariel.

*BRRRRRRR*

Après un rugissement assourdissant, une dense fumée noire recouvrit le champ de bataille.

Mais une bourrasque de vent fit rapidement disparaitre cette fumée.

 Sariel se tenait toujours là, à sa position initiale, son corps brillant d’une lumière blanche.

« ……J’y vais. »

Comme toujours, elle parla à voix basse, tandis que Maxwell se tenait derrière elle après avoir vu sa magie défensive bloquer l’attaque. Il répondit d’une voix assurée en posant sur le sol le large cercueil présent sur son dos,

« Votre Excellence, que la fortune de la guerre soit avec vous ! »

Sariel acquiesça, puis prit le cercueil.

« Ecrits d’Armement ― Libération.  »

Tout à coup, le cercueil fut enveloppé d’une lumière blanche.

Celui-ci disparut, laissant place à une longue lance blanche en forme de croix.

« Lance Divine, Grande Croix. »

L’une des deux armes magiques pouvant être seulement utilisées par les Apôtres était appelée ‘’Ecrits d’Armement’’.

Le fait que l’écrit d’armement de Sariel soit une lance prouvait qu’en vérité, Sariel n’était pas un magicien mais un Chevalier Paladin Sacré.

Le 7ème Apôtre Sariel prit la longue ‘Lance Divine’ et se dirigea droit vers Gaevinal sur son pégase.

« OOOOOOOOOOO !!! »

Le rugissement de Gaevinal fit trembler la terre et les cieux, et annonça le début de la guerre.

Sariel pénétra l’avant-garde, et les 15 000 Croisés avancèrent derrière elle.

L’armée de Daidalos, après avoir entendu le rugissement de Gaevinal, commença elle aussi son assaut.

En ce lieu, le rideau s’ouvrit sur la bataille entre l’armée de Daidalos et les Croisés.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                  Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :