Chapitre 35 : Prologue du 7ème

 

« Bienvenue au 1er laboratoire du [Sacrement Blanc], Chef Prêtre Ars. Ah non, vous êtes un Prêtre Senior n’est-ce pas ? Félicitations pour votre promotion. »

« ……….Epargnez-moi votre sarcasme Evêque Judas. »

Pourquoi étais-je ici ?

« Il est vrai que vous êtes devenu prêtre senior, mais cela n’est dû qu’à la mort de votre prédécesseur. » (Judas)

« Vous devriez comprendre ; il s’agit d’une situation cruelle dans laquelle une personne aussi jeune que moi n’a d’autre choix que d’hériter d’une telle position. » (Ars)

Les deux hommes discutaient ensemble. Je connaissais l’un d’eux. Il s’agissait de l’Evêque Judas-sama, une personne extrêmement influente.

Je ne connaissais pas l’autre, mais il s’agissait probablement d’une personne aussi importante.

« Cette paroisse ne possède pas une force militaire suffisante pour arrêter une nouvelle invasion. Nous avons besoin en urgence de renforts de la part de l’église— » (Ars)

« Assez, n’en dites pas plus. Vous êtes assez intelligent pour comprendre que cette paroisse sous votre commandement a déjà été abandonnée par l’église n’est-ce pas ? » (Judas)

Je ne savais pas de quoi ils parlaient.

Je ne comprenais rien à leurs paroles.

« ……….ils nous demandent de mourir ? Que nous soyons ravagés et tués par l’armée hérétique, c’est ce qu’ils veulent !? » (Ars)

« Vous comprenez vite. Bien, maintenant, puis-je connaitre la raison de votre visite ? » (Judas)

C’était effrayant.

Mourir, tuer, je ne comprenais pas vraiment, mais je trouvais cela effrayant.

« Evêque Judas, vous êtes resté ici alors que tous les autres prêtres ont fui. Ne me dites pas que vous comptez rester en ce lieu dangereux pouvant être attaqué à tout instant, seulement dans le but de continuer vos recherches. » (Ars)

« Je vois, je vois, et alors ? » (Judas)

Les hérétiques………ceux qui ne croyaient pas en dieu. Je ne les avais jamais rencontrés. De quel genre de créatures horribles pouvait-il bien s’agir ?

« Vous êtes évêque, un rang au dessus du mien. De plus, le Pape lui-même a visité ce complexe. Vous possédez de nombreuses connexions en Elysion, non, si je devais parler franchement, vous possédez la capacité de maintenir la paix sur ces terres, je me trompe ? » (Ars)

Je ne savais pas que le Pape avait visité ce lieu. C’était incroyable, mais pourquoi était-ce si incroyable ? Je n’arrivais pas à comprendre.

« Je vois. En m’utilisant, vous pouvez demander à l’église des renforts. Est-ce là votre objectif ? » (Judas)

« Je comprends qu’il s’agit d’une demande déraisonnable, mais pitié. Si j’arrive à repousser ces hérétiques, et que cette parosse retrouve de nouveau la paix et la bénédiction de Dieu, je vous le revaudrai de quelque façon que ce soit. Je le jure au nom de Dieu. » (Ars)

L’homme baissa la tête. Malgré son large corps, il paraissait pitoyable.

« ……..umu, très bien. » (Judas)

« O-Ohh, vraiment— » (Ars)

L’homme le remercia à plusieurs reprises. Il avait l’air joyeux… non, c’était différent, il venait probablement d’être ‘sauvé’.

« Sariel. » (Judas)

« Oui. »

Je fus surpris en étant tout à coup appelée par l’Evêque Judas-sama.

Mais probablement personne n’avait remarqué ma surprise. Après tout, tout le monde pensait que mon visage ressemblait à celui d’une poupée inexpressive.

Plutôt que de rire ou de pleurer, j’étais douée lorsqu’il s’agissait de rester silencieuse, et ce, depuis longtemps.

« Evêque Judas, cette fille est ? » (Ars)

« Les ‘renforts’ que vous m’avez demandé. Allez, prenez-la avec vous. » (Judas)

L’homme me regarda surpris.

Je plongeai mon regard dans ses yeux bleus.

« ……Votre blague ne me fait pas rire, Evêque Judas. » (Ars)

« Sarial, voici le Prêtre Senior Ars, et si tu te présentais ? » (Judas)

« Oui, je suis—— »

Je m’arrêtai pour réfléchir un instant.

Mon nom n’était plus———. Je m’appelais maintenant Sariel.

Une personne ayant reçu la protection diine de Dieu, une personne faisant partie des 12.

« Le 7ème Apôtre, Sariel. »

Je me présentai pour la première fois sous ce nom.

« Impossible !? Le 7ème apôtre est le Seigneur Ariel du [Jugement d’Argent] ! Utiliser ce nom est impardonnable— » (Ars)

« Ah, cette ‘chose’ est déjà morte. A partir de maintenant, Sariel est le nouveau 7ème Apôtre. Elle n’a pas encore été officiellement nommée, alors elle doit encore recevoir un rang de cour. Ainsi, il est pour le moment inutile de placer ‘Seigneur’ devant son nom. » (Judas)

« Un apôtre est mort……De plus, une filel aussi jeune a reçu la protection divine……… » (Ars)

« Bien, nous en avons terminé n’est-ce pas ? J’ai encore de nombreuses recherches à mener. »

Après s’être levé, l’Evêque Judas se tourna vers moi et me demanda,

« Sariel, quel est ton devoir ? » (Judas)

« Mon devoir est de tuer les ennemis de Dieu. »

« Oui, c’est tout ce que tu dois savoir. Pour le reste, obéis aux ordres du Prêtre Senior Ars. » (Judas)

« D’accord, Evêque Judas-sama. »

« Fu, je suppose que tu m’appelles ‘-sama’ pour la dernière fois. » (Judas)

Apparemment, une fois devenue le 7ème Apôtre, mon rang allait être supérieur à celui de Judas-sama.

Mais je ne comprenais pas ce que cela allait changer.

« Bien, il est temps pour moi de partir. Prêtre Senior Ars, puissiez-vous avoir la protection de Dieu. »

Ainsi, mon premier ‘devoir’ commença.

Allais-je réussir ? Qui étaient les ennemis de Dieu ? Que faisais-je ici ? Et pourquoi étais-je la seule encore en vie ?

Je ne savais pas. Je ne savais plus rien.

Mais je savais une chose.

Dieu n’allait pas me sauver——

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

2 réflexions sur “Kuro no Maou – Chapitre 35

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :