Chapitre 31 : Lames d’Irz et Transport de Bagages (1)

 

Quête de Rang 2 : Chasse au Dortoth

Récompense : 3 à 5 pièces d’or par tête

Limite : 1 mois après l’acceptation de la quête

Client : Guilde Marchande de Daidalos

Détails : Nous vous demandons de chasser des Dortoths pour leur fourrure et viande. Nous échangeons et vendons des ingrédients toute l’année, alors chassez librement.

 

« Ooh, voilà donc d’où vient cette mystérieuse viande… » (Kurono) (Note : cf Chapitre 21)

Ce fut la première chose qui me vint à l’esprit en apprenant les détails de notre quête.

Où plutôt, ma quête était de porter les bagages des Lames d’Irz. La chasse au Dortoth était leur quête à eux.

D’ailleurs, lorsque des monstres étaient tués pour leur fourrure ou leur viande, cela s’appelait ‘chasse’, et non ‘subjugation’ ou ‘extermination’.

Vaincre le monstre n’était pas la priorité lors d’une telle quête ; il fallait aussi penser à récolter les matériaux nécessares, et parfois même capturer l’ennemi vivant ou sans le blesser. Parfois, les conditions pouvaient être extrèmement compliquées.

Ainsi, la difficulté des quêtes de chasse dépendait plus des détails de la quête que du monstre devant être chassé.

Les quêtes où l’objectif principal était simplement de tuer un monstre étaient donc appelées quêtes d’extermination.

« Ecoute Kurono, même si notre objectif est de chasse des Dortoths, on nous a permis de chasser librement. Nous allons donc en profiter pour chasser des Loups de Vent dont la fréquence d’apparition est en hausse dernièrement. Nous sommes un groupe concentré sur les quêtes d’extermination puisque la sécurité du village est notre but principal. Mais pour vivre en tant qu’aventurier, il faut de l’argent, alors en plus des matériaux demandés, nous allons devoir gagner de l’argent en chassant des monstres en freelance. »

Il s’agissait de l’explication complète que m’avait donné Nino hier soir.

« Nous quitterons le village demain à l’aube ! Restes donc au village cette nuit ! »

Il avait aussi rajouté cela.

Même si je me sentais un peu mal pour Lily, il s’agissait de mon travail. Je décidai donc de lui envoyer une lettre lui expliquant que j’allais partir pendant une semaine environ. Heureusement, ce monde différent possédait un système postal. Bien sûr, il était impossible de délivrer des lettres n’importe où dans le pays en un instant et sans erreur, mais envoyer un message à Lily ou au village voisin ne devait pas poser de problème.

Aah, j’allais me sentir seul, ne pouvant pas voir le visage de Lily pendant toute une semaine. Je commençais à devenir sentimental. Apparemment je m’étais bien attachée à elle. Je me demandais si c’était aussi le cas pour elle.

Mais penser à tout cela était inutile. Je comptais lui apporter plein de souvenirs à mon retour. Décidant cela, je m’endormis dans la loge fournie par la guilde.

Les Dortoths vivaient dans une région montagneuse appelée Gallahad. Celle-ci se trouvait à l’est du Jardin Féérique, après la cave aux gobelins.

Voyager jusque là-bas prenait toute une journée, mais nous allions probablement être un peu plus rapide étant donné que les bagages se trouvaient dans mon espace d’ombre.

Vaincre les petits monstres rôdant autour du village et du Jardin Féérique faisait partie de nos objectifs, mais l’accomplissement de la quête était prioritaire. Nous décidâmes donc de nous diriger directement vers notre objectif principal.

Puisque nous n’avions pas à entrer dans le Jardin Féérique, notre voyage fut rarement interrompu par des monstres.

J’avais l’impression d’être en randonnée. Tout en marchant, nous discutions entre nous.

J’appris ainsi qu’Harry était le petit frère de Pine-san, et que Claydor était le fils de Grint-san.

En effet, le visage de Pine-san ressemblait à celui d’Harry. Même si je n’arrivais pas à faire la différence entre les visages d’homme-lézards, Claydor possédait les mêmes écailles bleues que Grint-san, et ses techniques à la lance étaient similaire à celles de son père.

Après avoir discuté, je comprenais plus ou moins leurs personnalités.

Le chef du groupe, Nino, était une personne franche et directe. Mais il était aussi le membre le plus talentueux du groupe, et connaissait les [Arts Martiaux].

[Arts Martiaux] était une technique utilisée par les épéistes et guerriers incapables d’utiliser la magie, afin d’invoquer une énergie magique à l’intérieur de leur corps et de démontrer divers effets spéciaux et capacités. Il s’agissait d’une sorte d’attaque spéciale.

Pendant les expériences de manœuvres au laboratoire, j’avais subi les attaques d’une fine épée frappant avec une force incroyable, j’avais été coupé par une épée enflammée, percé par une lance électrique, ainsi que de nombreux autres arts martiaux.

Même si la magie et les arts martiaux utilisaient l’énergie magique, ils étaient clairement différenciés étant donné qu’ils suivaient des règles différentes.

Mais bon, peu importe la théorie derrière, il s’agissait d’une incroyable compétence capable de lancer de puissantes attaques et d’incroyables forces défensives, tout comme la magie.

Connaitre divers arts martiaux signifiait être un vétéran au combat ; un niveau complètement différent de celui de débutant.

Mais en le voyant se faire tourmenter par Aten et corriger par Harry, j’avais du mal à le voir comme quelqu’un d’incroyable… Toutefois, ses camarades lui faisaient confiance, il n’y avait donc aucun problème.

Harry était, comme je l’avais deviné d’après son ton de voix et son atmosphère, l’intellectuel du groupe. Il utilisait l’honorifique ‘-san’ pour tout le monde à l’exception des membres de son groupe. Il s’occupait de tout en dehors des combats.

Il combattait à l’arrière du groupe avec un arc, mais puisqu’il devait protéger la magicienne du groupe, Aten, il était aussi capable de se battre avec une épée courte.

Claydor était une personne silencieuse, participant rarement aux conversations. Oui, ce genre de personne existait même dans un autre monde. J’avais des amis comme lui autrefois, alors je pouvais le comprendre. Au combat, il se battait à l’avant avec Nino. Possédant de hautes capacités défensives grâce à sa peau et ses écailles, il pouvait même protéger ses camarades avec son corps en cas d’urgence.

Aten était la seule femme du groupe. Mais apparemment, les personnes n’étaient sexuellement attirées que par les membres de leur propre race, alors malgré sa beauté, seule un lamia pouvait être attiré par elle. Ainsi, il n’y avait pas besoin de s’inquiéter d’une potentielle dispute amoureuse au sein du groupe.

Aten, étant magicienne, était le membre le plus faible du groupe individuellement, mais en compagnie d’une avant-garde, elle pouvait utiliser diverses magies d’attaques de rang intermédiaire. Elle était donc le pilier offensif du groupe.

Elle pouvait aussi utiliser la magie soin, mais n’était pas assez douée pour l’utiliser en plein combat. Ainsi, les soins du groupe reposaient principalement sur l’utilisation d’objets.

Je possédais donc leurs données personnelles.

J’allais comprendre le reste en les voyant combattre.

« Et toi Kurono ? »

« Que ceux-tu dire ? » (Kurono)

Aten me posa tout à coup une telle question.

« Quelle magie utilises-tu, quel est ton style de combat ? Nous nous sommes présentés, mais tu ne nous as rien dit sur toi. » (Aten)

« C’est vrai. Si tu es devenu aventurier, c’est que tu possèdes une certaine confiance en tes capacités n’est-ce pas ? » (Harry)

« Oh, en fait je ne me suis jamais comparé avec d’autres aventuriers, alors je ne sais pas trop. Je sais juste que Lily est plus douée que moi en magie. Je ne sais pas vraiment chanter, et je dépends principalement d’actions uniques et de magie défensive. »

Les actions uniques se référaient à mes magies telles que [Fusil] ou [Tir de Chevrotine].

Solidifier son énergie magique et la tirer sans utiliser le moindre sort ou technique. Le tir consistait en un simple processus, et était donc appelé action unique.

D’ailleurs, mon bouclier suivait le même principe et pouvait donc être lui aussi considéré comme une action unique.

Dans tous les cas, il s’agissait de la base pour n’importe quel magicien. Une personne incapable de cela ne pouvait pas être considérée comme un magicien.

« Eeh, puisque tu pouvais utiliser la magie spatiale, je pensais que tu connaitrais d’incroyables magies. Mais je suis impressionnée que tu aies décidé de devenir aventurier alors que tu es seulement capable d’invoquer des actions uniques et un bouclier. » (Aten)

Etais-je en train de me faire sous-estimer ?

Effectivement je ne pouvais pas utiliser de chants et d’effets complexes, mais je pouvais toutefois tirer des balles à l’infini. Les petits monstres ne faisaient pas le poids contre moi.

« Kurono-san est toujours rang 1 après tout, et il ne participera pas au combat cette fois-ci, il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir. Il apprendra d’autres magies à l’avenir, alors pourquoi ne pas lui apprendre quelques trucs Aten ? »

 Huh, étais-je actuellement traité comme un complet débutant ?

Peu importe. Mon travail n’était pas de me battre, alors autant garder le silence.

« Mais je ne connais rien à la magie noire. » (Aten)

« En fait, je n’ai jamais appris la magie auprès d’un véritable mage, alors tu peux simplement m’enseigner les bases. » Kurono)

C’était vrai.

Lily était incroyable en magie, mais elle utilisait une magie spécifique à sa race et obtenue à la naissance appelée Extra.

En comparaison, il s’agissait d’une magie similaire à la façon dont un dragon crachait du feu. Même si une personne d’une autre race souhaitait l’apprendre, c’était impossible.

Je n’avais donc pas la moindre idée de ce qu’était la magie de ce monde.

Chants ou rituels, tout cela m’était complètement inconnu.

« Ah bon ? Je suis très stricte tu sais ? » (Aten)

« Ce n’est pas comme si tu étais une magicienne de haut niveau prenant un disciple… » (Nino)

« Tais-toi ou je te mords !! » (Aten)

« Idiote ! Non, arrête, je te rappelle que tes cros sont empoisonnés ! »

Moi et les autres membres du groupe, nous regardâmes chaleureusement Aten attaquer Nino. A la vue de cette dispute puérile, je ne pus m’empécher de repenser à mon monde.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                  Chapitre Suivant

Accueil

4 réflexions sur “Kuro no Maou – Chapitre 31

  • Avatar
    12 mai 2017 à 19 h 47 min
    Permalien

    merci pour le chapitre ^^ j’aime beaucoup ce novel, il me detend, a quand la suite ?

    Répondre
    • Avatar
      12 mai 2017 à 21 h 04 min
      Permalien

      Là je suis bientôt en vacances, du coup j’essayerai de sortir un peu plus de chapitres de KnM (peut-être 2/3 minimum par semaine ?). Par contre je te préviens ce n’est pas vraiment un novel détente x)
      Là c’est seulement tranquille parce que c’est le début de l’histoire, mais ce novel reste un novel de dark fantasy.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :