Chapitre 27 : Première Quête !

 

Quête : Collecte d’herbes Rixei

Récompense : 5 000 pièces d’argent par sac

Limite : Première semaine du mois d’Enrai

Client : Kisshu, propriétaire de la boutique d’objets du village Irz

Détails : Nécessite d’entrer dans le Jardin Féérique et de collecter des herbes Rixei dans un sac.  Un groupe rapportant plus de 3 sacs recevra un set de potions crées à partir d’herbes Rixei

 

« Et ainsi, je suis de retour au Jardin Féérique ! »

Equipé des vêtements et objets achetés hier, je me trouvais actuellement sur le lieu de ma première quête.

Ce lieu était juste devant la maison de Lily.

« Ça ne ressemble pas du tout à une aventure. »

C’était inévitable, étant donné que les herbes que je cherchais poussaient dans le Jardin Féérique.

J’avais quitté la hutte tôt le matin, puis je m’étais rendu au village et j’avais accepté la quête avant de revenir. Un splendide double effort inutile.

Bon, de toute façon, j’avais choisi la quête en sachant pertinemment que j’allais devoir refaire le voyage. Il ne me restait plus qu’à collecter les herbes Rixei.

« Yeah ! »

La personne venant de répondre à ma voix était bien évidemment ma fidèle acolyte, Lily.

Pour qu’elle m’accompagne lors de cette quête, je lui avais rempli un enregistrement en tant qu’aventurier.

J’y avais pensé après lui avoir parlé hier, mais bon, là n’était pas la question pour le moment.

Ainsi, l’équipe d’aventuriers débutants constituée d’un humain et d’une fée marcha à travers le Jardin Féérique !

Quelques heures plus tôt, j’étais allé au village Irz en gâchant 2 heure afin d’accepter une quête.

Et le choix de cette quête de collecte d’herbes Rixei, ingrédients nécessaires à la préparation de potions, n’était pas sans raison.

La plante en question était aussi utilisée par Lily pour fabriquer d’utiles médecines, alors être payé à collecter des matériaux et collecter des matériaux supplémentaires pour créer des objets de soin permettait de faire d’une pierre deux coups.

Cette quête était différente des autres, car Lily et moi pouvions nous en occuper sans problème, sans oublier que le Jardin Féérique se trouvait juste à côté de chez nous.

Je considérais cela comme une opportunité pour me familiariser avec la géographie du Jardin Féérique, c’est-à-dire mon voisin. Quant à la quête de collecte, nous pouvions facilement la compléter en parcourant les lieux.

« Sais-tu où poussent les herbes Rixei ? »

« Umm……..par là ! »

Je laissais Lily remplir la fonction de guide.

Avoir avec moi quelqu’un connaissant les lieux était une bonne chose, mais cela me donnait l’impression d’être complètement inutile… Si un monstre apparaissait, je le combattrais.

Je marchais dans les pas de Lily, dans une forêt d’arbres verts à travers desquels les rayons du soleil illuminaient le sol…. Le tout donnait véritablement une impression de fantastique.

La forêt avait un effet relaxant, paisible.

« A ce train là, la quête va se transformer en balade tranquille en forêt. »

« Il y a quelque chose….. »

L’atmosphère me donnant envie de chanter disparut instantanément suite à la détection d’une présence suspecte

Lily l’avait apparemment elle aussi repérée, et se mit à retenir sa respiration.

Toutefois, retenir sa respiration n’allait pas l’empêcher d’être repérée étant donné que son corps tout entier brillait.

Plusieurs présentes suspectes étaient perceptibles alentours. Je jetai un coup d’œil par-dessus un fourré et vis un monstre.

« J’ai déjà vu ce dinosaure quelque part. »

Devant mes yeux se tenait un petit dinosaure aux griffes acérées et se déplaçant sur deux pattes.

Je disais petit, mais il était plus grand qu’une personne. Il était évident à la vue de ses longs crocs capables d’arracher une tête humaine qu’il s’agissait d’un carnivore.

Son apparence était similaire à celle du deinonychus, un dinosaure que j’avais déjà rencontré dans un livre pour enfant.

« C’est un Raptor Dague. »

« Cette créature s’appelle comme ça ? »

« Ouais. »

Je me souvenais avoir vu ce nom dans les listes de monstres à éliminer de la guilde. Il s’agissait donc de cette créature…

Si je ne me trompais pas, sa force était équivalente à celle d’un monstre de rang 1, le même rang qu’un gobelin. Mais individuellement, la puissance de cette créature-ci était largement supérieure.

Même entre deux monstres du même rang, la différence de force pouvait être très large.

Les raptors de ce monde avaient des noms dinosaure-sques, de longues griffes et des crocs acérés semblables à des dagues. De ce que je pouvais en voir, cette existence était similaire aux dinosaures de mon imagination.

Le Raptor Dague solitaire ne nous avait pas encore repéré, et bougeait sa tête de gauche à droite.

A première vue, il paraissait plein de failles…

« Il nous invite. »

« Yup. »

Je possédais un corps ayant survécu désespérément à de nombreuses expériences de combat. Même si je ne pouvais pas comprendre les paroles d’un monstre, je pouvais facilement en comprendre les intentions. Cette expérience accumulée aux termes d’expériences infernales n’était pas une simple poudre aux yeux.

 Lily avait elle aussi remarqué que le raptor n’était qu’un appât.

De nombreux raptors étaient présents alentours, et attendaient que notre attention se focalise sur ce simple raptor pour nous attaquer.

Mais sachant cela, nous n’avions pas l’intention d’attendre et de regarder.

« Lily, tire-lui dessus. Je vais m’occuper du reste. »

« Compris. »

Nous jaillîmes des buissons, Lily tout devant.

Le raptor appât se tourna immédiatement vers nous et se plaça en position d’attaque, mais…

« Eeeiiii ! »

Contrairement à ce cri adorable, le rayon laser de Lily transperça le front du raptor.

Celui-ci mourut en un instant, sans même avoir eu le temps d’abattre ses griffes.

Il s’agissait de la tâche confiée à Lily, quant au reste――

« A mon tour ! »

Lorsque nous lançâmes l’offensive, les raptors dissimulés alentours attaquèrent tous en même temps.

Deux foncèrent sur moi de chaque côté, et un apparut dans mon dos, mais connaissant leur formation, je pouvais facilement les exterminer. Je me retournai rapidement et levai le bâton noir présent dans ma main.

« Tir de Chevrotine. »

La magie utilisée fut amplifiée par le bâton, créant ainsi des balles bien plus denses que d’habitude.

Tirer un coup de chevrotine ne me prit qu’un moment, et le rideau noir de balles intercepta 4 raptors d’un coup.

Si j’avais utilisé le tir de chevrotine sans le bâton, je n’aurais pas été sûr de tuer l’ennemi en un tir.

Même s’ils étaient relativement petits, les raptors possédaient l’apparence d’un dinosaure et étaient protégés par de dures écailles et une épaisse peau. Ils profitaient ainsi d’une incroyable défense comparés aux gobelins.

Toutefois, les balles, plus puissantes que la normale, traversèrent les écailles et transpercèrent sans la moindre pitié la peau des raptors.

Grâce au bâton obtenu dans le coffre au trésor du magicien et officiellement dénommé ‘’Barista Noir – Réplique’’, mon pouvoir avait doublé. Les balles tirées de deux côtés en même temps avaient été instantanément tués.

Il n’en restait plus qu’un, devant moi.

Profitant de l’occasion durant laquelle je tirais, il avait réduit la distance en courant vers moi. Il essaya de m’attaquer avec ses griffes, mais je me trouvais hors de portée.

« Perce, ‘Hachette Maudite – ‘’Tsujigiri’’ ‘. »

En un instant, la hachette noire jaillit de mon ombre. Je la pris dans ma main et courut en avant pour terminer le dernier raptor.

Même si le raptor possédait de solides écailles et une épaisse peau, il fut coupé en deux sans la moindre résistance par la hachette maudite.

Le cadavre du raptor s’écroula sur le sol dans un bruit sourd.

« Nh, le reste à fuit, huh ? »

En voyant leurs 6 compagnons perdre la vie en un instant, ils avaient conclus ne pas faire le poids contre moi. Je pouvais sentir leur présence s’estomper rapidement au loin.

Je n’aurais aucun problème à les combattre, mais je n’aimais pas l’idée de prendre l’initiative et de les pourchasser.

L’objectif de notre venu était la collecte d’herbes médicinales après tout. En décidant de combattre le moindre monstre, cela n’en finirait jamais.

« Bien, maintenant que nous les avons repoussés, devrions-nous continuer à avancer ? Ah, attends, récupérons d’abord la preuve de leur élimination. »

Je ne me rappelais pas de la récompense pour l’élimination d’un raptor, mais il s’agissait d’argent gratuit.

Le rapport d’une suppression de monstre pouvait être prouvé grâce à la récupération d’un morceau du monstre en question.

Pour un gobelin, les oreilles étaient populaires, tandis que pour les raptors, il s’agissait des crocs et griffes.

Pour avoir une preuve, il fallait récupérer une paire symétrique des larges griffes ou crocs de gauche et de droite.

Je choisis de collecter les griffes, car elles étaient bien plus rapides à récupérer avec la hachette maudite.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                              Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :