Chapitre 22 : Bienvenue à la Guilde des Aventuriers ! (2)

 

En atteignant la réception, j’y rencontrai…

« Ah, la serveuse de tout à l’heure. »

« Ah, le client de tout à l’heure. »

La serveuse chat au pelage calico servait aussi de réceptionniste. Etait-ce dû à un manque de personnel ?

« Cherchez-vous une quête ? »

« Non, je souhaitais juste m’enregistrer comme aventurier. »

« Je vois, vous êtes donc un débutant ! »

« Oui, un débutant total, je m’en référerais donc à vous à partir d’aujourd’hui. »

« …..Vous êtes plutôt poli. »

« Pardon ? »

« La seule personne parlant de façon formelle à une membre du personnel comme moi est la chef du village. La plupart des aventuriers sont plutôt rudes. »

Maintenant qu’elle m’y faisait penser, la chef du village s’était occupée de moi avec une gentillesse inouïe. Agissait-elle ainsi avec tout le monde ?

Est-ce que les aventuriers étaient tous aussi grossiers que le suggérait leur apparence ? Je balayai la salle du regard, et vis un groupe d’aventurier assis à une table et discutant. En effet, tous avaient de larges épaules et des muscles saillants. Même moi, avec ma grande taille et mon visage effrayant, j’avais l’air normal à côté d’eux.

« Ainsi… Ah, mais je ne vous ai pas donné mon nom. Je m’appelle Nyareko. »

« Nyanko ? » (Note : il s’agit d’un nom argotique japonais donné à un chat)

« C’est Nyareko ! Vous êtes rude ! »

« Eeh… Désolé, ummm, Nyan… Non, Nyareko-san. Mon nom est Kurono. »

Apparemment, lui donner un nom de chat n’était pas très poli de ma part. Par cet erreur, je pus obtenir un nouveau morceau de sens commun.

« Très bien, Kurono-san. Ah, et vous n’avez pas besoin de me parler si formellement, c’est fatiguant n’est-ce pas ? »

« Huh, vous avez remarqué ? »

« En effet ~ Mais cette attitude signifie que vous avez reçu une bonne éducation. Kurono-san, dans quelle école êtes-vous allé ? »

« Ahaha, cela m’aiderait beaucoup si vous évitiez de me poser trop de questions sur ma situation. »

« Je vois, vous avez des circonstance spéciales. »

« Tout à fait. »

« Je comprends, si c’est le cas, moi et la guilde, nous ne chercherons pas plus d’informations vous concernant. Bien, veuillez remplir le formulaire d’admission. »

Une feuille de papier et un crayon me furent présentés.

« Ah, si vous ne savez pas écrire, je peux le faire à votre place pour 200 pièces d’argent. »

En effet, l’éducation n’était pas très développée ici, ainsi, le taux d’alphabétisation était bas et les services consistant à écrire à la place d’une personne existaient.

Heureusement, je n’en avais pas besoin.

« Non, je peux le faire. »

Je n’avais jamais écrit les caractères étranges de ce monde, mais ils existaient déjà dans ma tête sous forme d’informations, me permettant ainsi d’écrire.

Toutefois, cela ne voulait pas dire que je pouvais écrire rapidement. Se souvenir des caractères et les écrire résultait en une vitesse d’écriture lente.

‘Je vais avoir besoin de m’entrainer’ pensant ainsi, je remplis le document.

Enfin, même si j’appelais ça un document, je n’avais qu’à marquer mon ‘nom’, ‘âge’, ‘sexe’ ––

« Que voulez-vous dire par ‘Classe’ ? »

« Il s’agit de savoir si vous êtes épéiste ou magicien par exemple. Considérez cela comme votre style de combat. Une fois votre classe connue, elle pourra être utilisée en référence afin de rejoindre un groupe compatible. Il s’agit d’une information importante nécessaire à l’adoption de divers jugements. »

« Je vois, si elle peut-être autoproclamée alors –– »

En me souvenant des caractères, je me mis à écrire sur le document.

« Magicien noir ? »

« Aa, c’est le seul nom qui me vienne à l’esprit. Est-ce que les utilisateurs de magie noire sont rares ? »

« En effet, la magie noire possède dans son histoire de nombreux secrets, et aucun aventurier ne la maitrise. »

« Les magiciens, ou plus précisément les sorciers utilisent plutôt les magies de couleur de feu ou de glace par exemple ? »

« Oui, enfin, la majeure partie utilise des magies de couleur. Même les individus maitrisant la magie d’’Invocation’ ou de ‘Soin’ ont au moins une magie de couleur. »

« Je ne peux maitriser quant à moi aucune magie de couleur. »

« En allant en ville, vous pourrez trouver de nombreux lieux donnant des cours de magie, mais ici, nous ne proposons que l’explication standard pour les aventuriers. »

Des cours de magie huh ? Lorsque j’en aurais l’occasion, j’essayerai d’y aller. Après tout, il valait mieux que je comprenne la magie que j’utilisais.

« Est-ce que je peux tout de suite recevoir l’explication destinée aux aventuriers ? »

« Oui, je peux vous donner les règles simples. Si vous voulez en savoir plus, il faudra vous inscrire aux cours débutants. »

« Je vois… Ah, ma compagnon m’attend, alors si l’explication est longue, pouvons-nous l’entendre tous les deux ? »

« Votre compagnon est Lily-san n’est-ce pas ? »

« Vous la connaissez ? Lily est vraiment connue par ici. »

« Tout le monde la connait. Elle vend des produits de fée tels que des objets de soin à de très bas prix, et ce depuis 30 ans. »

« Whoa, Lily est incr–– Une seconde, vous avez dit 30 ans ? »

« En effet, Lily-san va avoir 32 ans cette année. »

« E……….EeEEEeeeEEEeeeEEEEEE !!?? »

Je ne pus m’empêcher de laisser échapper un cri, et tous les regards alentours se tournèrent vers moi. Après le choc que je venais de recevoir, ces regards importaient peu.

« 32 ans !? Sérieusement !? »

« Oui, sérieusement. »

Jusqu’à maintenant, je pensais que Lily avait 5 ou 6 ans, et je n’avais aucune raison d’en douter. Non, n’importe qui penserait comme moi.

32 ans ? Qu’est-ce que ça voulait dire…

« Vous n’avez pas besoin d’être si surpris, les fées vivent bien plus longtemps que nous et donc ne changent que très peu. »

« Je… Je vois……. En d’autres termes, leur âge mental ne change pas beaucoup après leur naissance ? »

« Tout à fait, mais les fées ont d’excellentes capacités de mémorisation, et connaissent donc de nombreuses choses. Surtout que Lily-san est différente des fées de la fontaine. Elle descend ici, au sein des habitations humaines, et se souvient toujours de tout ce qui se passe par ici. Elle connait même de chef du village Kwarl. »

« J-Je vois… »

Je me retournai timidement, et vis Lily, assise sur une chaise dans le hall.

Me voyant, elle me fit signe de la main.

C-Cette adorable créature avait 32 ans…. Une révélation si abrupte était difficile à croire….. Non, j’étais dans un monde fantastique, de telles choses étaient donc normales.

« Bon, peu importe son âge, cela ne change pas qui elle est. »

« Ah, vous suivrez donc le cours pour débutants avec Lily-san ? Le prix pour une personne est de 1000 pièces d’argent, et je ne ferais pas payer Lily-san. »

« Cela me va. »

Je sortis une grande pièce d’argent de ma poche (ou plus précisément de l’ombre) et la donnai à Nyareko-san.

« Bien, laissez-moi le temps de tout préparer. Kurono-san, vous pouvez attendre dans le hall avec Lily-san. »

« D’accord. »

Ainsi, je retournai à mon siège où m’attendait Lily, 32 ans. Peut-être m’inquiétais-je un peu trop de son âge…

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                  Chapitre Suivant

Accueil

3 réflexions sur “Kuro no Maou – Chapitre 22

  • Avatar
    19 décembre 2016 à 18 h 29 min
    Permalien

    L’habit ne fait pas le moine :p
    Merci pour le chapitre et bonne période de fête =)

    Répondre
    • Avatar
      19 décembre 2016 à 18 h 43 min
      Permalien

      Merci, et je te souhaite à toi aussi de très bonnes fêtes 😉

      Répondre
  • Avatar
    20 décembre 2016 à 3 h 37 min
    Permalien

    Merci pour le chapitre et oui pour sur l’habite ne fait pas le moin bonne fête tout le monde ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :