Kirby Star Allies

HAL Laboratory. 16 mars 2018.

Kirby, ce héros boule de gomme emblématique depuis la Game Boy Color en 1992 est de retour pour son premier opus sur la dernière console de Nintendo. Alors, on est sur un bon gros Malabar ou pas ? C’est le test 3O3Trois points positifs, et trois points négatifs sur le jeu !

Plus + tableau

  • Un retour aux sources – Ce Kirby se veut plus simple dans son level-design que les précédents. Petit retour aux sources ou fainéantise ? Quoiqu’il en soit, le level design est assez propre et les graphismes du jeu nous proposent de nombreux environnements bien différents à chaque niveau. C’est coloré, propre et surtout fluide, que cela soit en mode portable ou TV, et cela ne peut qu’être appréciable ! Les monstres et boss sont bien évidemment toujours les mêmes, et on retrouve avec plaisir le Roi DaDiDou, Whispy Woods, Meta Knight … Le petit + rigolo de ce jeu est que vous pourrez recrutez ses personnages dans votre équipe pour la suite… Profitez-en car ce n’est pas tous les jours que l’on voit le Roi DaDiDou défendre à corps perdu Kirby !
  • Multi-friendly – La Switch montre ici l’un de ses grands atouts au delà de l’aspect portable/tv. La jouabilité à plusieurs est on ne peut plus simple. Passez un Joycon à un ami et il pourra contrôler l’un de vos alliés. En effet, une pression sur la touche X vous permet d’envoyer un coeur à l’un de vos ennemis. Cela permet ainsi de recruter la personne ciblée dans votre équipe. (allant jusqu’à 3 alliés). Ces alliés vous aideront ensuite dans votre quête et vous pourrez même combiner certains effets dévastateurs. Même les non-gamers pourront joindre la partie le temps d’un instant et s’amuser instantanément sur le jeu, et c’est là un très bel aspect de la Switch que démontre Kirby Star Allies : il s’agit d’une console familiale pour TOUS !
    Eh les gars, vous trouvez pas qu’on est un peu serrés alors que y’a de la place PARTOUT sur la map ?
  • Born to be arcade : Avec ses multiples niveaux, ses galeries à compléter et ses lieux secrets à découvrir, Kirby Star Allies est bien évidemment orienté arcade, avec une petite part pour la rejouabilité. Vous et vos trois acolytes auront parfois à surmonter quelques épreuves amusantes. Certaines portes dans les niveaux permettront à votre équipe de former des ponts vivants ou des roues avançant toute seule, ce qui apporte un côté arcade différent du jeu de plateformes habituel. D’autres portes diviseront les équipes en deux côtés différents, vous forçant à travailler en coopération pour ouvrir les portes des uns et des autres, un peu à la Kuri Kuri Mix sur PlayStation 2.

Moins -

  • Trop de Kirby tue le Kirby – Avoir toute une équipe à son écoute pour avancer dans les niveaux, c’est plutôt sympa, mais … cela n’aide pas franchement à la lisibilité. On se retrouve bien trop souvent à essayer de chercher où l’on se trouve et ce que font nos 3 acolytes contrôlés par nos amis ou ordinateur. D’ailleurs, pour les combats de boss, cette multiplicité provoque souvent bien des soucis. Là où le premier jeu sur Gameboy proposait un véritable intérêt dans le gameplay contre les boss, un peu à la façon d’un Mario Bros (trois vies, un pattern précis à apprendre et à suivre pour vaincre le boss…), ce dernier opus perd beaucoup de cela. Il suffira très souvent de s’approcher du boss et de laisser les 4 gay-lurons enchainer les coups jusqu’à la mort du boss…
    Le menu qui permet de se promener entre les divers mondes.
  • Kirbyzi – Du coup, découle de ce qui a été dit précédemment un jeu trop court et bien trop simple ! Même si le jeu est destiné à un public familial, il en devient même vraiment trop simple. Les boss sont probablement les étapes les plus simples du jeu, ce qui est un peu contradictoire avec le principe du boss…
  • Kirbyraction – Le principe des 4 personnages est sympathique et un peu original. Il laisse libre choix quant à la team de personnages qui nous assistera (même si il faudra avoir les bons combos de personnages très rapidement pour ouvrir certains passages précis du jeu). Cependant, les interactions entre les personnages restent enfantines et peu utiles. Lorsque nos personnages s’approchent, ils se font des câlins pour se rendre un peu de vie, ce qui facilite encore plus le jeu et ne nous met jamais en danger. Il est aussi possible de fusionner des pouvoirs entre eux en levant le joystick. Les personnages pouvant interagir entre eux le feront alors à ce moment. Les interactions possibles sont assez classiques comme par exemple Kirby Lame + Kirby Feu donnera au Kirby Lame une lame en feu, censée donner plus de dégâts. Quelques mélanges précis seront indiqués pour avancer dans un niveau, mais tout les éléments nécessaires à la création de ce mélange de pouvoir sont souvent trouvables juste à proximité du point d’intérêt, rendant le tout vraiment simple d’accès et presque machinal. Le concept aurait sûrement être encore plus poussé, surtout qu’il s’agit quand même de la feature principale du jeu.
    Par le pouvoir du love ultime !

15/20

C’est donc avec grand plaisir que l’on retrouve une aventure simpliste, mais coloré et efficace de la boule rose la plus connue du monde ! Fort d’un level-design les amoureux de Kirby de la première heure (moi le premier), s’y retrouveront et découvriront de superbes environnements qui donnent envie de dévorer le jeu d’une traite !

Le jeu tente d’apporter de nouvelles choses sans aller au bout de ses idées, mais l’ambiance générale du jeu vaut tout de même le détour et l’on prendra plaisir à retrouver un Kirby en HD sur une console à la fois sédentaire et nomade. Le retour de Kirby n’est que présage de bonnes choses pour la suite sur la Nintendo Switch.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :