Après Double Kick Heroes qui réunissait deux pôles d’Error404, voici Killing Time, un jeu de société au croisement des chemins du site : metal et jeu de société font-ils forcément bonne paire ? Voici la réponse !

Killing Time est un jeu de répliques, du genre si je te dis “ Hier j’ai mangé une pomme” tu vas me répondre “Moi aussi, mais une pomme d’Adam” (cette réplique n’est pas de l’auteur et donc pas dans le jeu). Killing Time c’est, au départ, un produit promotionnel vendu à la fin du one-man show de Dédo de Dominicis (humoriste révélé par le Djamel Comedy Club) et existait en deux parties, étonnamment nommées : Killing Time part I (le spectacle) et Killing Time part II, un jeu au format “petit jeu de cartes” (je ne l’ai jamais vu donc impossible de détailler le paquet, mais il est ressorti en format plus gros avec peut-être plus de répliques et cartes).

 

Alors parlons de cette édition trouvable chez tous les bons dealers de jeu, c’était déjà Yoka by Tsume (pour les connaisseurs, il s’agit de ceux qui font les figurines de collections de ouf de Naruto, Dragon Ball Z  et consorts) qui avait aidé Dédo à éditer le jeu. Pour cette nouvelle version, on prend les mêmes et on recommence avec une édition augmentée, au moins dans le boitage, dont nous notons la disparition du “part II”.

Qui de plus logique qu’un humoriste pour un jeu d’ambiance et de répliques ?

Dédo, on l’a découvert pour beaucoup au Jamel Comedy Club (JCC). C’est un humoriste qui détonne par rapport aux autres membres du JCC (Jamel Comedy Club, pour ceux qui suivent, Killing Time n’étant pas un Jeu de Cartes à Collectionner) : il a les cheveux longs, la barbe et il est fan de musique métal ⎯ comme plein d’autre sur Error 404 (dont moi, et il se trouve qu’on a le même groupe qu’on surkiffe de plus que tous les autres : Nine Inch Nails). Bref, il a un humour noir, que j’apprécie grandement… Après quelques années à le suivre de loin, je m’aperçois que c’est aussi un geek. J’ai découvert son jeu, voyons ce que ça donne.

 

Petite vidéo Youtube extrait de son spectacle (l’intégralité du spectacle est disponible sur Netflix!)

Le “comment que ça se joue”

Le but du jeu est simple être le premier à gagner cinq cartes (mais est-ce vraiment là l’intérêt du jeu ?). Pour gagner une carte, il va falloir placer la meilleur réplique de sa carte, parmi les quatre et que celle-ci plaise le plus au joueur qui a lancé la phrase de départ. Une fois que tous les joueurs ont répondu, le joueur va choisir à qui il donne sa carte puis en repiocher une. Le répliquant qui obtiendra cette carte deviendra donc le nouveau juge, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’un joueur gagne sa cinquième carte.

Oui, c’est un jeu de réflexion des plus classiques. Mécaniquement, il fait penser directement à Taggle, Blanc Manger Coco et Limite Limite, mais il a un petit truc en plus : 10 cartes qui imposent des façons de répliquer ce qui change la donne et relance l’ambiance durant la partie.

Tout n’est pas noir (le retour des satanistes du métal :)), ni blanc

Les répliques font très souvent mouche, et c’est les éclats de rire à la table. Merci à Dédo de ne pas tomber dans le pathos et le vulgaire des jeux Limite Limite et Blanc Manger Coco, (notez que je ne parle pas de Taggle). L’humour est noir, ne se prend pas au sérieux et est souvent geek, avec tout plein de références à cette culture.

Alors, parlons des choses qui me chagrinent un peu…

Premièrement j’ai l’impression d’un pastiche de Taggle, même format de boîte, mêmes couleurs noir et rouge, les cartes sont mieux pensées d’un point de vue ergonomie et rotation dans la mécanique de jeu que dans Taggle. Taggle, est l’un des premier jeu de répliques (il est sorti au même moment que Card against Humanity, mais dans différents pays) et il a souvent été copié. J’en profite pour préciser que les auteurs de Taggle (jeu que j’apprécie) sont des artistes qui parviennent à moins vendre leur jeu que les copies déjà nommées, parce qu’il on fait le choix de ne pas faire dans la vulgarité. J’ai d’ailleurs choisi d’un point de vue éthique de ne pas proposer Limite Limite et Blanc Manger Coco à mon travail (je bosse en Ludothèque).

 

Alors oui Killing time copie aussi Taggle jusqu’au format de la boîte et la couleur, mais il est plus méritant et respectueux que les deux autres car il y’a de vrais auteurs pour les répliques.

Le deuxième point qui me fâche un peu est plutôt lié au travail d’édition. Il y a pas mal de coquilles et surtout des répliques qui apparaissent en doublon sur plusieurs cartes, d’autant plus que la boîte, en indiquant le nombre de répliques, fait qu’on se demande s’il y en a vraiment autant qu’annoncé (je n’ai pas poussé le bouchon à recompter et à vérifier). J’espère que l’éditeur vérifiera ces doublons s’il y a un autre tirage. Troisième petit point, mais qui a son importance, pour la reconnaissance des auteurs (c’est le combat du moment) : on ne sait pas qui a créé la mécanique : Dédo ou une autre personne, qu’elle soit interne à Yoka by Tsume ou non .

 

 

  • L’humour de Dédo, en jeu
  • Les 10 cartes qui imposent une façon de répondre
  • Les références geek
  • Les répliques qui tombent à plat sont souvent un régal

 

 

  • Un pastiche du Taggle
  • Les coquilles
  • La répétition de certaines répliques
  • Le nom du co-auteur sur la mécanique de jeu s’il existe

 

Si je ne devais conseiller qu’un seul autre jeu du type des jeux ”façon Taggle”, ce serait Killing Time. Si vous êtes geek, fan de musique metal et surtout d’esprit metalleux (gens qui écoute de la musique metal, mais pas que!) et bien jetez-vous sur le jeu de Dédo par Yoka by Tsume, vous ne serez pas déçus : de bonnes soirées en perspective et on se moque des points, jouez tant que cela vous amuse et c’est bien là l’essentiel du jeu.

Allez, on se quitte sur une autre sorte de Killing !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :