Salut à tous et bienvenue dans cette nouvelle section de Error404 ! Ici nous parlerons de jeux de rôles : critique, découvertes, échange philosophique sur la vie des kobolds, vous trouverez ici toutes sortes d’articles concernant ce loisir. Mais peut-être ignorez-vous ce qu’est le jeu de rôle. Laissez-moi vous expliquer…

Le Jeu de rôle

Oui, toi devant qui lève la main, une idée ? Eh non, une erreur classique. Ce que nos très chers et aimés professeurs ou RH appellent jeux de rôles n’en sont pas. En effet, dans « jeux de rôle », vous aurez remarqué qu’il y a le terme « jeux », ce qui implique dans notre cas une notion d’amusement, de loisir, de plaisir. Les mises en situations que nous proposes ses ignorants sont peut-être « de rôle », mais en aucun cas des jeux. Ne leur en voulons pas trop quand même, ils en étaient pas loin : le jeu de rôle est un concept de jeu dans lequel chaque joueur va incarner un personnage et le faire évoluer comme il le souhaite en suivant un cadre de règle et d’univers qui lui seront indiqué par un maitre de jeu et par des ouvrages papier (ou PDF, mais c’est maaaal).

Le maitre de jeu

Comme je l’ai sous-entendu précédemment, il y a deux types de personnes dans la plupart des JDR (je vais abréger à partir de maintenant, ne m’en voulez pas). Le premier est le maitre de jeu : c’est lui qui va devoir encadrer le jeu, raconter l’histoire, appliquer les règles, incarner la totalité des personnages non joueurs (PNJ), etc. C’est un travail assez éprouvant car le MJ (abréviation, encore) doit connaître sur le bout des doigts l’univers, les règles et le scénario qu’il propose ! La plupart des jeux nécessites un MJ, mais il existe quelques exceptions.

Les joueurs

Ils sont horribles, malsains, et cruels, leur unique but est de pourrir la vie du MJ, bien sûr se sont les joueurs. C’est probablement ce que vous serez pour votre première expérience de JDR. Vous devrez alors incarner un personnage et lui faire vivre son histoire. Ce personnage sera défini par votre feuille de personnage sur laquelle vous pourrez trouver un tas d’information tel que vos caractéristiques physiques et/ou mentales, vos compétences ou encore votre équipement. Un des intérêts principaux du JDR est d’incarner le personnage que vous souhaitez ! Peu importe que vous soyez un homme, une femme, un cadre, un boulanger, grand, petit… dans le JDR vous pourrez incarner le personnage que vous souhaitez. S’il vous prend l’envie d’être un cambrioleur capable de crocheter n’importe quelle serrure, c’est possible ! Si vous voulez balancer des boules de feu, -choisissez tout de même le bon jeu mais- c’est possible ! Le plus souvent être joueur implique incarner un personnage, mais une fois encore il existe quelques exceptions.

L’univers

La voilà la deuxième raison principale pour laquelle on aime le JDR : si vous rêvez de parcourir avec vos amis la Terre du Milieu, les couloirs de Poudlard ou n’importe quel autre monde, ce loisir est fait pour vous ! Dans le JDR, la seule limite est l’imagination, si vous disposez des supports adéquates, tous les mondes, toutes les réalités connues ou inconnue que vous aurez pu explorer à travers la littérature, le cinéma, ou que sais-je encore, vous seront ouvert. Sinon, eh bien, ça sera plus compliqué, mais ça se fait quand même.

Et je te vois soupirer celui du fond, j’ai cité mes deux univers préférés car c’est ma culture mais pas de panique, quand je dis tous les univers, c’est TOUT LES UNIVERS, pas seulement ceux à connotations « geek » (je déteste ce terme). Alors si toi ton truc c’est Arsène Lupin, la mythologie, la science-fiction… tout est possible dans le JDR ! Et je ne finirais pas ce paragraphe par le mot exception car cette fois, il n’y en a pas !

Les règles

Voilà la raison pour laquelle on aime moins le JDR… Bon j’exagère, de toute façon, apprendre les règles, c’est le travail du MJ. La seule difficulté est d’en trouver un qui sera motivé pour se bouffer des livres de règles par quintal. Et même toi qui a décidé d’être MJ, pas de panique : la seule chose à savoir si tu veux commencer à masteriser (néologisme du domaine qui signifie « mener une partie ») est : ne soit pas trop ambitieux. Il existe des JDR très compliqués, il en existe des beaucoup plus simple, choisi en un du deuxième groupe. Une fois que tu as choisi (un bon début est Donjon de Naheulbeuk qui est gratuit), lis les règles une fois en diagonale pour connaître les grandes lignes. Après avoir compris le concept principal, un simple retour aux partie concernées pendant la partie suffira pour combler les lacunes restantes !

Les règles sont très importantes car c’est ce qui va permettre que le jeu ne parte pas dans tous les sens, c’est ce qui permet de cadrer le jeu. C’est pour cela qu’il est nécessaire de les connaître correctement.

Finalement…

Le jeu de rôle c’est un loisir génial : ça réunit une bande de pote autour d’une table pour se marrer, ça développe l’imaginaire et la facilité à s’exprimer et c’est excellent pour le moral. C’est également un super moyen pour compléter voire surpasser les autres formes de récits existantes : contrairement à un jeu vidéo, le jeu de rôle n’a pas de limite : si vous décidez de tabasser le tavernier qui vous donne une quête, rien ne vous en empêchera ! Si vous voulez réaliser une scène que vous avez toujours rêvez de voir dans un film, c’est possible ! Si vous désirez entrer dans un livre pour sauver votre personnage adoré, c’est aussi possible. Alors n’hésitez plus et rejoignez les rolistes ! 😉

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :