A l’occasion de leur passage à Paris dans le cadre du Maximum Evocation Tour, j’ai eu l’occasion de m’asseoir et de discuter tournée, nourriture et culture avec la rayonnante Elize Ryd, chanteuse du groupe Amaranthe. 

Amaranthe (Nils Molin et Elize Ryd)

 

404 : Salut Elize, ravie de te rencontrer pour cette interview aujourd’hui. Alors, ça se passe comment la tournée avec Eluveitie et The Charm The Fury pour l’instant ?

Elize : Eh bien ça se passe très bien. On a fait beaucoup de concerts complets ce qui est toujours génial. Donc ouais, beaucoup de gens, beaucoup d’énergie … donc pour l’instant, c’est vraiment super et on très contents d’être en tournée.

 

404 : Super ! J’ai été vraiment surprise quand j’ai vu que vous faisiez une tournée avec Eluveitie, ce que j’ai trouvé bizarre de prime abord parce que vous avez vraiment des styles différents et surtout en commun votre énergie. Qui a eu cette idée une peu folle, risquée mais vraiment bonne de rassembler les deux groupes ? 

Elize : Oui, le principe de la tournée était clairement de faire se rencontrer deux genres qu’on associerait pas forcément ensemble mais dont le point commun était d’être deux groupes avec beaucoup de membres avec plusieurs types de voix. C’était déjà quelque chose que le public acceptait et comprenait. On représente tous les deux ce genre de métal mais de manière très différente. Après, on a été rassemblés par nos managers et nos booking agencies mais je trouve que c’est un bon mélange et on était très excités à l’idée de repartir en tournée. J’aime vraiment beaucoup Eluveitie et c’est vraiment sympa de tourner avec d’autres chanteuses qui ont la même technique vocale car on peut en discuter pendant la tournée et échanger des astuces. Pareil, la chanteuse de The Charm The Fury est très intéressée par ça et on est « nerdy » toutes les deux !

 

404 : En parlant de tournée, le groupe a beaucoup tourné ces dernières années avec beaucoup de groupes différents et en regardant sur Internet, je me suis rendue compte que vous aviez un peu tourné non-stop depuis 2013.

Elize : Oui, on a vraiment beaucoup tourné et c’est aussi dur pour nous de trouver des groupes avec lesquels tourner parce qu’on a un son très unique et généralement, on ne ressemble pas trop au groupe avec lequel on tourne mais peu à peu, on trouve notre public et ça c’est super.

 

404 : Et quand vous jouez devant une foule qui ne vous connait pas forcément, est-ce que vous avez une stratégie, une attitude spéciale ?

Amaranthe

Elize : Personnellement, ce que j’essaye de faire c’est d’amener notre message à la foule. Je me donne toujours à fond, je chante le plus clairement possible afin de transmettre au public la raison pour laquelle on est sur scène chaque soir. Moi, je me concentre sur ça, sur la transmission. On est là bien sûr pour divertir le public mais aussi pour transmettre clairement notre message à travers les paroles que je chante.

404 : Donc la marque de fabrique d’Amaranthe, c’est transmettre un maximum d’énergie aux gens à travers ses chansons et de communiquer avec le public ?

Elize : Tout à fait !

404 : Et pour continuer sur tes nombreuses tournées, comment est-ce que tu te réhabitues à la vie en tournée et puis de nouveau à la vie à la maison ?

Elize : En fait, c’est vraiment difficile et ça prend toujours un ou deux jours de se rendre compte qu’on change de fonctionnement. Quand je suis arrivée pour cette tournée, j’avais l’impression que c’était ma première fois dans un bus ! Je ne me souvenais plus de rien, j’étais en mode « Holala, comment je dois faire ça ? », « Où est-ce que je peux ranger mes affaires ? » et bizarrement, je ne retrouvais plus rien non plus. Mais généralement oui, ça prend environ deux jours avant d’être dans le bon état d’esprit. C’est difficile à expliquer mais je m’installe en mode tournée, je recrée des routines, je retrouve mes affaires et je « ré-emménage » dans la tournée, comme si je m’installais dans ma petite tente et on se réhabitue vite. Par contre, quand je reviens chez moi, c’est vraiment étrange et ça me reprend plusieurs jours de se réhabituer à la vie à la maison et de quitter la scène en fait. Quand on est en tournée, on ne fait rien de la vie habituelle alors quand on rentre, il faut se remettre à faire la vaisselle, la lessive et surtout faire les courses parce qu’en tournée, on ne mange que du traiteur ou de la nourriture à emporter ! *rires*

 

404 : Alors, j’ai lu que tu venais de Göteborg [Deuxième plus grande ville de Suède] qui est aussi la ville d’origine de In Flames, At The Gates ou encore Dark Tranquility. Quelle a été l’influence de la ville et de la scène métal locale sur ta musique ?

Elize : Pour moi, déménager à Göteborg a tout changé pour moi quand j’étais plus jeune. Je suis originaire du Småland et c’est plutôt la campagne. Mon frère a fondé un groupe là-bas quand il était jeune et il a ensuite déménagé à Göteborg et moi et le reste de ma famille sommes arrivés après. Il avait un groupe assez connu, Abandon, et bien sûr, je l’admirais, j’aimais beaucoup son style. J’ai rencontré Olof [le guitariste d’Amaranthe] et Jake [l’ancien chanteur en voix claire] et on a commencé à mettre au point un peu notre son et c’était amusant pour moi de trainer avec des gens très métal. Plusieurs des autres membres du groupe ont été très inspirés par la scène métal de Göteborg et c’est pour ça qu’on s’est toujours dit qu’on arriverait à quelque chose avec le groupe parce qu’on a vu du monde réussir, profiter d’un effet domino. On a écrit des chansons et on a réussi à avoir un contrat avec une maison de disque. Malheureusement, je n’ai jamais vraiment pu demander conseil à mon frère par il est décédé à peu près à ce moment-là, juste avant qu’on enregistre le premier album.

404 : Donc tu as en quelque sorte perdu ton modèle à sa disparition ?

Elize : Tout à fait.

404 : Et ça a eu un effet sur l’écriture des chansons, des paroles ?

Elize : Oui, ça a eu un impact très important parce que c’est devenu capital pour moi de faire vivre son esprit à travers ce que je faisais. Les garçons m’ont beaucoup soutenu et ce sont devenu mes frères. Tout converge vers cet évènement dans ma vie. Tout ça s’est passé à Göteborg et si j’avais déménagé dans une autre ville, les choses auraient été très différentes. Je n’aurais pas fait les mêmes rencontres et je serais probablement dans un endroit très différent ! Donc voilà, toutes ces coïncidences ont eu lieu à Göteborg.

404 : Wow, je ne m’attendais pas du tout à une telle réponse, C’est vraiment touchant et vraiment intéressant. Merci beaucoup.

Elize : De rien.

404 : J’ai eu l’occasion d’aller à Göteborg et quand j’étais là-bas, j’étais assez surprise par la ville car ça n’était pas aussi « métal » que je pensais. La scène est au final très discrète. Je m’attendais à des gens avec des tshirts de groupe et des cheveux longs un peu partout

Elize : Ah non non, c’est très tranquille et c’est ce qui est amusant. Finalement, la plupart des groupes n’ont qu’une envie, c’est quitter le pays et emmener leur musique avec eux. La plupart des groupes de métal suédois ne sont pas spécialement connus en Suède mais ils le sont à l’étranger. Pour nous, c’est un moyen de pouvoir changer d’air et sortir de chez nous. En plus, l’éducation musicale en Suède est très bonne et ça nous donne les clés et les opportunités, on soutient beaucoup les créateurs comme nous. Finalement, la plupart des Suédois ne sont pas très « métal » mais on regarde le reste du monde et on se dit qu’on aimerait bien y aller.

404 : C’est pour ça qu’il y a beaucoup de groupes suédois ? Vous êtes de Suède, vous faites du métal et comme le métal n’est pas mainstream, il faut partir pour rencontrer le succès ?

Elize : C’est tout à fait ça ! Et après, quand on revient à la maison, on essaye d’investir dans des restaurants ou des commerces, rien de bien rock’n roll mais tout le monde s’en fout *rires*. Donc oui, c’est un pays très tranquille.

404 : Et pendant qu’on parle de la Suède, c’est quoi ton plat suédois préféré ?

Elize : Ooooooh ! Mon plat préféré ? Oh mon dieu c’est super compliqué comme question. J’aimerais bien dire les boulettes de viande avec des airelles mais je suis devenue végétarienne donc c’est plus vraiment possible … Mais oui, les boulettes de viande avec des pommes de terre, de la sauce brune et des airelles.

404 : Donc un plat suédois très traditionnel !

Elize : Oui, j’aime beaucoup ça parce que ça m’évoque vraiment la cuisine de ma mère et c’est sans doute un amour universel, enfin, c’est plutôt mon père qui cuisinait mais ça évoque ça. Ou sinon, il y a les pancakes suédois et ça c’est mon option végétarienne et on en mange au petit-déjeuner ou en dessert avec de la crème ou de la confiture de fraises ! Ca ressemble un peu aux crêpes, ça aussi j’adore ça, c’est ma spécialité française préférée avec les baguettes !

404 : Et pour revenir sur la musique après ce délicieux interlude, Maximalism est votre 4ème album et il est sorti depuis à peu près un an. Quelles sont tes chansons préférées à jouer en concert dessus ?

Elize : Hmmm, c’est difficile comme question mais je dirais probablement « Fury » ! C’est une chanson très fun à jouer en live. Je dirais aussi … hmmm … attends, attends, je réfléchis.  Hmmmm … « That Song » aussi parce qu’elle est différente de nos autres chansons. Elle est plus groovy, relax et j’aime le moment où on y arrive parce que c’est comme si on activait un interrupteur et qu’on faisait une pause, qu’on se coupe un peu du reste du set et c’est sympa, ça ajoute de la couleur au concert.

 

404 : Et donc, comme je l’ai dit avant, vous avez beaucoup tourné mais la grande question … Es-ce que vous avez commencé à travailler sur de nouvelles choses ?

Elize : Oui !

404 : Super nouvelle ! On a hâte d’entendre tout ça !

 

404 : Pour finir, on va rentrer dans le vif du sujet et parler de ce que tu aimes, c’est un peu la trademark 404 ! Donc, qu’est-ce que tu écoutes comme musique pendant les tournées ? Est-ce que tu écoutes des choses particulières ou est-ce que vous avez plutôt une playlist commune avec le reste du groupe ?

Elize : Comme on écoute de la musique dans le bus et qu’il ne peut y avoir qu’un DJ, on se met généralement d’accord sur une playlist où tout le monde met ce qu’il a envie d’écouter. Y’a des tournées où on écoute que des classiques de la musique suédoise …

404 : Du genre ABBA ?

Elize : C’est exactement ça ! Henrik [le chanteur scream/growl] adore Mickael Jackson donc on va aussi en passer pas mal. Des fois, on fait aussi des mix de choses qui ne sont pas du métal, en ce moment on passe tous les jours « Salute » de Little Mix, un groupe britannique. Et aussi, on écoute du Attila pour se motiver. On essaye d’écouter autre chose que du métal pour avoir un aperçu de tout ce qui se fait. Mais voilà, on écoute rien de spécifique, toujours des trucs différents !

404 : Ah oui … Je ne m’attendais pas à ça ! Et le dernier film que tu as vu ?

Elize : Mr and Mrs Smith hier soir ! J’ai regardé ça à la télé française mais comme je l’avais déjà vu, je comprenais ce qui se passait. C’est un de mes films préférés donc j’étais contente de le voir quand même !

404 : Et est-ce que toi ou d’autres membres du groupe aiment les jeux vidéo ?

Elize : Les garçons aiment beaucoup jouer mais ça n’est pas trop mon truc. Je n’arrive pas à me concentrer sur un écran pour jouer mais les garçons jouent pas mal.

404 : Et le plus gros geek du groupe ?

Elize : Oh, c’est Morten [batteur du groupe] et le deuxième ça serait plutôt Olof [guitariste]. Eh Olof, tu joues à quoi ce moment ?

Olof *qui passait par là et n’avait rien demandé à personne* : Je suis un gros fan d’Assassins Creed mais à chaque fois, on est en tournée quand ils sortent donc quand je rentre à la maison, tout le monde l’a déjà fini et ça n’est pas aussi fun !

Amaranthe (Olof Mörck à la guitare et Henrik Englund Wilhemsson)

404 : Eh bien voilà qui conclut parfaitement cette petite interview ! Merci beaucoup à toi Elize et merci à toi Olof qui passait par là ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :