Petit crochet par les backstages entre deux concerts au Download Paris pour rencontrer le sémillant guitariste de Nothing More, Mark Vollelunga !

 

 

404 : Alors, vous venez de finir votre concert au Download Paris. Est-ce que vous avez passé un bon moment en jouant devant le public français ?

Mark Vollelunga (guitariste de Nothing More) : C’était vraiment sympa. Jouer en festival, c’est toujours particulier parce qu’on joue face à des fans de musique qui ne connaissent pas toujours ce qu’on fait mais c’est très encourageant et motivant d’avoir des gens qui ne parlent pas forcément notre langue qui chantent nos paroles et être autant à fond ! C’est pour nous très motivant.

404 : Je suis bien sûre passée vous voir et c’est vrai que votre concert est particulièrement dynamique. J’ai eu l’occasion de faire beaucoup de concerts dans ma vie et j’ai vraiment eu l’impression en vous voyant de voir quelque chose auquel je ne m’attendais pas, quelque chose de vraiment novateur et énergique. Ça n’a rien d’un concert de rock basique. Et justement, pour revenir sur votre concert, pourquoi c’est si important pour vous d’avoir quelque chose d’original, quelque chose en plus par rapport aux autres ?

M.V. : Alors au final, tu as presque donné la réponse dans ta question et c’est super parce que ça montre que notre démarche est bien comprise et appréciée ! Beaucoup de gens qui se rendent à des concerts sont des habitués et ont vu énormément de groupes différents et souvent, les groupes jouent leurs chansons, s’en foutent carrément et ça se sent qu’ils aimeraient être autre part. Nous sommes dans un état d’esprit complètement différent : on est là pour faire une performance live, pour divertir donc on essaye de faire des choses différentes et originales comme le solo de basse à trois personnes, de faire des solos de batterie bizarres, d’envoyer Johnny (le chanteur), à trois mètres du sol et faire ce truc complètement dingue avec la queue de notre scorpion mécanique. On va continuer à faire des choses comme ça, ça s’associe bien avec le caractère très émotionnel de notre musique et de nos paroles.

404 : Donc au final, votre show c’est donner de l’émotion au public et vous, ça vous motive de voir les réactions du public et de voir qu’ils passent un bon moment ?

M.V. : Exactement. Je sais l’importance que la musique peut avoir dans la vie des gens ; elle a changé ma vie et j’ai juré il y a longtemps de continuer à servir la musique et tous ceux qui l’écoutent.

404 : Donc là, en regardant rapidement sur internet, j’ai vu que vous jouiez à Arles (le 30 juin dernier). Est-ce que vous savez déjà qui sera votre groupe de première partie ?

M.V. : Je ne sais pas du tout ! J’ai vraiment hâte parce qu’on a fait quelques shows en tête d’affiche sur cette tournée européenne. Si ça se trouve, ça sera juste nous ! En tout cas, j’ai également hâte de visiter une autre ville que Paris, qui est une très belle ville, mais c’est toujours cool de voir un peu les autres endroits et voir un peu les différences. Pas très loin du Texas, il y a la Louisiane qui a un héritage français assez fort avec la culture Cajun et c’est vraiment amusant de voir le pays d’où cet héritage vient.

404 : Est-ce que vous pensez revenir en France dans les mois qui viennent ?

M.V. : Alors rien n’est confirmé pour l’instant mais on sera peut-être de retour vers la fin du mois d’octobre voire début novembre avec d’autres groupes. Je ne peux pas en dire plus [Mais maintenant que c’est confirmé, on peut vous dire qu’il parlait de Bullet For My Valentine et Of Mice And Men qui seront de passage à Paris le 6 novembre !] mais sinon, avec un peu de chance, on sera de retour vers le début de l’année prochaine, courant mars.

 

 

404 : Votre dernier album « The Stories We Tell Ourselves » est sorti l’année dernière et c’est votre second album avec un major. Comment avez-vous travaillé dessus après votre album éponyme ?

M.V. : On a eu beaucoup de chance car on est rentrés dans le monde des labels musicaux avec un album qu’on avait déjà fait et produit-nous même, comme l’album précédent « The Few Not Fleeting ». Le label était complètement d’accord pour qu’on s’auto-produise et qu’on travaille dans une grande autonomie. On est très contents du résultat, on a bien travaillé avec le label et on avait vraiment hâte que l’album touche un nouveau public.

404 : Et tiens, comment s’est passé votre enregistrement de « Don’t Stop » en featuring avec Jacoby Shaddix, le chanteur de Papa Roach ?

M.V. : Eh bien c’est assez amusant parce qu’on n’a même pas été en studio avec lui ce qui est quand même assez dingue. On avait déjà fini la chanson et la partie où il intervient, on avait quelque chose d’autre à la place avec des paroles et une mélodie différente. On était sur le point de commencer le tournage du clip et notre manager s’est dit « Et si on ajoutait Jacoby dessus ? ». On s’entendait déjà bien vu qu’on s’était rencontrés à quelques festivals en plus d’être sur le même label. Donc on lui en a parlé et il était très enthousiaste à l’idée donc il a pu venir au tournage du clip.
Quelques jours avant le tournage du clip, Johnny et lui étaient au téléphone et il a chanté sa partie au téléphone et on s’est dit : « C’est vraiment super ! ». Pendant qu’on était en train de tourner la vidéo, on le voit chanter et tout mais en fait c’est de l’improvisation totale et on ne savait pas du tout ce que ça allait donner malgré le fait qu’il nous l’avait chanté au téléphone ! Donc au final, ça donne vraiment quelque chose de bien mais ce n’était vraiment pas prévu du tout ! Jacoby est un mec super jovial, il a une super énergie et il est très honnête. C’est vraiment la même personne sur scène et dans la vie de tous les jours et cette authenticité c’est quelque chose que j’apprécie vraiment.

404 : Il est peut-être un peu tôt mais est-ce que vous avez déjà quelques idées pour l’album suivant ?

M.V. : En quelque sorte mais pour être vraiment honnête, pas trop. On a été tellement occupés avec les tournées et l’écriture de « The Stories We Tell Ourselves » a été tellement intense qu’on est en train de faire un peu une pause. Mais je sais qu’on va essayer de prendre un peu de temps pour y penser bientôt.

404 : Et concernant votre nomination à trois  Grammy Awards, quelle a été votre réaction quand vous avez reçu la nouvelle ?

M. V. : C’était absolument fou ! J’étais en état de choc pendant un bon moment, je n’y croyais pas. Ce qui m’a fait prendre conscience que c’était vrai c’est quand notre famille a commencé à nous appeler pour nous féliciter. Ma mère a téléphoné en pleurs à ma femme ce matin-là qui pensait qu’il m’était arrivé quelque chose parce que je ne répondais pas au téléphone. Et ma mère lui a dit « non, non, il a juste été nominé pour trois Grammy ! » tout en sanglotant ! C’était vraiment super cool. Mon beau-père m’a aussi appelé pour me féliciter et me dire que c’était une étape importante dans notre carrière et le résultat de beaucoup d’efforts. Pour eux, c’était comme si notre musique devenait légitime. Bon au final, on n’a pas gagné mais c’était vraiment extraordinaire. On était dans les mêmes catégories que des groupes comme Foo Fighters, Metallica, Mastodon … certains de mes groupes favoris et des groupes les plus connus du monde !

404 : Et pour finir, comme chez Error 404 on fait également des reviews de jeux, de séries et de films. Donc pour commencer, est-ce que tu aimes les jeux vidéo et si c’est le cas, quels sont tes jeux de prédilection ?

M. V. : J’aime beaucoup les jeux vidéo et en ce moment, je suis sur Final Fantasy IX sur mon téléphone et sinon, je suis très Nintendo, de l’univers de Mario, Mario Kart. Mon fils de 5 ans adore Mario Odissey et c’est génial parce qu’on joue à Mario Kart en ligne l’un contre l’autre via la 3DS quand je suis en tournée donc ça nous permet de quand même passer du temps ensemble, malgré la distance. Après mon genre préféré, c’est plutôt les RPGs comme Final Fantasy, Xenoverse … Des jeux avec des histoires solides mais j’aime aussi beaucoup Zelda. C’est un peu comme un long film et quand on est en tournée, j’aime m’investir et m’échapper dans quelque chose de différent. Donc oui, j’aime beaucoup les jeux vidéo !

404 : Avec tout ça, tu as le temps de regarder quelques séries ?

M.V. : J’aime beaucoup The Walking Dead et ma femme aussi donc on en discute souvent ensemble. J’aime aussi beaucoup Westworld mais sinon, je suis dans une grosse période Rick et Morty en ce moment grâce à Ben [Le batteur du groupe] parce qu’on ne regarde que ça dans le van, il a téléchargé toutes les saisons et on s’amuse bien en regardant ça.

404 : Et quel genre de musique écoutes-tu ? Y’a quoi sur ta playlist en ce moment ?

M.V. : Attends, je vais te montrer *sors son téléphone*. Alors pour commencer la nouvelle chanson de As I Lay Dying qui est absolument géniale. Sinon du Thrice, du Snow Patrol, The American Tragedy, Sevendust, Underoath, Tesseract, Shinedown …

404 : Leur dernier album a de super riffs, ça commence direct fort !

 

 

M.V. : Oui, j’ai beaucoup aimé les guitares sur leur dernier album. Mais sinon, j’aime vraiment beaucoup de choses comme The Eagles et aussi The Fever 333, c’est le nouveau groupe du chanteur de letlive, c’est un peu comme si Linkin Park rencontrait Rage Against The Machine.

404 : Pfiou, faut vraiment que j’écoute ça alors ! C’est sur ces belles recommandations musicales que s’achève notre interview. Merci encore et à une prochaine fois en France pour un super concert comme celui d’aujourd’hui !

Et justement, la prochaine fois, ça sera en compagnie de Bullet For My Valentine et Of Mice And Men au Casino de Paris : par ici pour vous procurer votre p’tite place <3 

On vous quitte sur un petit cadeau : un polaroïd dédicacé par Mark du groupe Nothing More !

Un cadeau UNIQUE ! Pour participer, remplissez le formulaire ci-dessous en nous indiquant votre chanson préférée du groupe !

Fin du concours le 2 août !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :