Bonjour à tous ! Activité réduite au niveau musical, c’est un fait… mais néanmoins pas arrêtée ! On profite de la sortie du nouvel album de Lizzard pour discuter un petit peu avec eux ! Bonne lecture !

 

Maximilien : Est-ce que vous pouvez commencer par vous présenter et votre rôle au sein du groupe

Kathy : Moi c’est Kathy, et je suis à la batterie !

Mathieu: : Moi je m’occupe du chant et de la guitare, et on a aussi William à la basse qui n’est pas avec nous !

Maximilien : Pourquoi ce nom, Lizzard, avec deux Z ?

Mathieu: : C’est arrivé par hasard, ça fait 15 ans qu’on fait de la musique et on cherchait un nom qui faisait un peu rapide, vif d’esprit et cool… Puis Kathy est arrivé un jour en proposant « Lizard »… Le deuxième Z, c’était histoire de ne pas faire comme tout le monde *rires*

Maximilien : Le dernier album date d’il y a 3 ans, mais vous sortez aujourd’hui, 19 février 2021, « Eroded »

Mathieu: : Alors pour ceux qui ne nous connaissent pas, on a pas mis 3 ans à faire cette merde déjà. On a fait une tournée de 2 ans non stop avec plein de super groupes dans le monde entier. On a composé cet album en 9 mois à peu près. On a fini l’enregistrement en novembre 2019 à peu près, puis après… il y a eu 2020 *rires*

Max: Votre dernier album en date, c’était « Shift » en 2018, on imagine que vous avez pas mal travaillé pour sortir un nouvel album trois ans plus tard !

Mathieu: Attends, il faut que je te corrige un peu, sinon tout le monde va  être persuadé qu’on a mis 3 ans à faire ce nouvel album *rires*. On a tourné pendant 2 ans partout dans le monde et avec plein de groupes incroyables ! Une fois rentré, il a fallu qu’on se mette à composer, donc ça nous a mis 9 mois pour cet proposer cet album. On l’a terminé… en novembre 2019 en réalité. Donc cet album, il est finidepuis un moment, mais on a eu l’année 2020 qui arrivait et tout le monde connaît l’année 2020…

Du coup entre temps, il a fallu qu’on s’en occupe, que ce soit au niveau du label ,de la promotion, des artworks et bien plus encore, et là c’est enfin officiel, il sort aujourd’hui ! En fait, il s’est passé beaucoup de choses pour en arriver jusque là… Pas beaucoup pour les fans, mais pour nous c’était vraiment une incroyable aventure !

Max: Vous avez donc tout fait de A à Z de vous même ?

Mathieu: Oui, on est allé enregistrer l’album en Allemagne. On a eu beaucoup de chance là dessus, car on savait exactement ce qu’on voulait, et les gens avec qui ont a travaillé savaient aussi ce qu’on voulait. On a de la chance de travailler avec des gens avec qui on se fait confiance mutuellement. On sait qu’on peut leur parler et leur dire beaucoup de choses si cela ne convient pas et vraiment pousser la réflexion. Que ce soit pour les sons, pour la promo, pour les labels, on travaille main dans la main avec du monde. On a jamais personne qui travaille pour nous, mais toujours des gens qui travaillent avec nous, c’est une vraie collaboration, donc ça peut prendre du temps, mais au final tout le monde est super content.

Max: Oui, il n’y a jamais trop ou pas assez de temps, il faut juste le temps qu’il faut pour faire les choses !

Mathieu: On est d’accord.

Max: D’ailleurs, pour revenir sur « Eroded », l’album a une pochette plutôt mystérieuse. Il n’y a pas de nom du groupe, pas le nom de l’album c’est juste un visuel. Pourquoi et comment vous en êtes arrivés à proposer cela ?

Kathy: C’est un ami à nous, Michael André,  qui a fait cette pochette. On a bossé avec lui parcequ’il est vraiment spontané, tout comme notre musique et du coup il a vraiment cerner le grain et l’ambiance du truc. On a fait un truc complètement abstrait, et il a écouté l’album juste une fois puis s’est lancé directement à la réalisation, et la première écoute lui a inspiré ce tableau il a pas ce tableau direct quoi. Nous on a kiffé.

Mathieu: C’était un ami à la base, ça fait longtemps qu’on se connaît et voilà, il a écouté l’album. Tout le monde l’a trouvé classe parce que tous les morceaux sont représentés là-dedans. Alors si tu prends le visuel comme ça forcément c’est peut être pas aussi évident, mais par contre si on s’amuse à gratter un peu, on retrouve vraiment tout !

Max: Alors justement tu parles tu parles. Tout est lié à tous les titres comment ça s’est passé un peu fonctionner vous quand vous écrivez un album du moment où vous avez eu l’idée de faire cet album jusqu’à sa sortie ?

Kathy: Mathieu commence avec des riffs de guitare et du chant, puis on est toujours tout le temps ensemble ensuite pour composer autour. On a on a souvent un thème qui se dessine assez vite, et à partir de ce thème, on a une vision de la couleur générale de l’album, puis on se laisse guider par la zik tout simplement. En tout cas on a toujours cette histoire de couleur et de grain pour chaque album.

Mathieu: On est vraiment très spontanés sur la création. On a des piles et des piles d’idées qui se mélangent parfois quand on les partage tous ensemble, mais dès qu’on se faire le tri tout ça, il y a vraiment pire que c’est pas calculé, c’est une suite d’accords logiques qui font que ça marche ou que ça marche pas. Donc les morceaux comme ça donc il y a pas de calcul. Tu vois ce que je veux dire, il y a pas de il y a pas de côté genre ça va faire comme ça comme ça c’est vraiment c’est comme ça qu’on s’exprime quoi. C’est vraiment un moyen d’expression pour nous.

Max: Du coup, tu parlais d’une thématique dans « Eroded ». Si on le traduit littéralement ça donne quelque chose qui s’affaiblit alors que moi, j’ai l’impression que c’est tout l’inverse et de l’album pour encore plus d’ampleur la musique encore plus plus importantes

Mathieu: De la vraie traduction littérale, c’est quoi « Eroded », c’est l’érosion, quelque chose qui se désagrège. On parle de ça, mais sous toutes ses formes en fait.

Kathy: C’est quelque chose qui se dégrade mais  réveler autre chose en dessous qui est peut être plus beau et plus grandiose ! Il y a toujours quelque chose de des pas forcément beau et agréable mais ça laisse aussi une place à la beauté à la lumière. Il y a toujours ce contraste. En fait, le thème peut paraître assez assez sombre mais en même temps ça révèle autre chose…

Mathieu: On attend beaucoup de choses de notre musique en fait. C’est-à -dire que on essaie d’en sortir quelque chose, artistiquement parlant. On veut que ça nous apporte quelque chose à nous aussi en fait, on veut en sortir grandi de cette expérience, donc au final c’est expérience qui nous tire vers le haut. Au final on veut toujours en sortir quelque chose de positif de cette histoire. On est peut être pas très conventionnel là dessus et comme d’autres groupes de metal à vouloir déterrer les morts tous les matins et bouffer du sang. On joue avec passion, et je pense que quand on rentre dans notre musique, et je suis d’accord pour dire qu’elle n’est pas forcément simple d’accès, et qu’on en comprend le fond, c’est pas « si » dark. On est moins doom que gloom en fait. *rires*

Max : Du coup, vous avez déjà d’autres idées pour de futures thématiques, et donc albums ?

Mathieu: Ah mais complètement, on est même déjà dessus pour être honnête, mais il est trop tôt pour en parler. On a fini « Eroded » en 2019, donc on a eu le temps en 2020 et pendant le confinement de déjà avancer sur la suite !

Max: Dans « Eroded », on parle de choses qui se sont dégradés, mais qui peut y avoir quelque chose d’encore plus beau derrière… C’est un peu ce que vous pensez quand on repense à cette année 2020 catastrophique et qu’on peut espérer le meilleur pour 2021 ?

Kathy: ça dépend donc ça pour moi, c’est encore une fois l’image de voilà ,  il y a quelque chose d’un peu chiant qui se passe mais il y a quand même du positif à en sortir. Du coup, on pourra peut-être pas tourner du tout… ou alors dans le salon quoi. *rires* Donc du coup on va voir ce qui se passe. On va prendre les choses comme elles viennent parce que là on peut pas faire de plans donc c’est un peu c’est un peu pourri quoi.

Max : Vous avez fait quoi vous du coup pendant le confinement ? Vous l’avez mal vécu ?

Mathieu: Pas vraiment d’un point de vue personnel, il faut dire très privilégié parce qu’en plus on vit à la campagne. Donc voilà quand on a appris qu’il fallait plus sortir de chez soi, c’était comme la vie de tous les jours pour nous quoi…

Kathy: on évite les gens, c’est comme d’habitude. *rires*

Mathieu: On était très privilégiés pour le coup, on en a profité pour s’occuper de notre maison, s’occuper de nous… On s’est rendu compte qu’on n’en avait pas assez profité depuis qu’on bosse donc on a repris conscience en fait de là où est, où on vit, on a lâché un peu la route et ça nous a fait un choc au début, c’est vrai qu’on a ça ici, je m’en suis pas servi depuis que je bosse. Au final ça fait un choc au début, mais au final on s’est rendu compte qu’en vivant de notre passion on vivait comme des fous, et ça me rend triste pour ceux qui vivent sans passion, cette période devait être encore plus dure !

Max: Ok lorsque merci beaucoup à tous les deux pour votre temps. Je vais juste finir avec nos traditionnelles questions 404 autour de la culture pop ! Est-ce que vous auriez un film de référence ?

Kathy: Le premier Matrix, ou alors Fight Club.

Mathieu: Je vais te sortir un truc que j’ai vu récemment en fait que j’ai beaucoup aimé c’était  » The Flowers Of War ». J’ai pris une énorme tarte à tous les niveaux. C’est l’histoire d’un faux prêtre qui finit dans une église pour protéger des prostituées chinoises… Vraiment top !

Max: Et un jeu vidéo peut-être ?

Mathieu:  Mass Effect mais c’est fait comment la série mass Effect mais que jusqu’au 3e, j’ai pas fait le dernier.

Kathy : Moi c’est plutôt Tekken !

Mathieu: Je l’ai sur Xbox 360, et à chaque fois que je veux jouer, je sais pas quoi faire, bah j’y retourne encore. Je le connais par coeur pourtant… Je trouve ça magique, les mecs qui arrivent à faire un mélange entre tout ça et qui créé vraiment une oeuvre artistique, c’est incroyable.

Max: Vous aimeriez faire la musique d’un jeu vidéo alors ?

Mathieu: Si il y a un plan comme ça, on serait tellement chaud.

Max: Ok, je prends note on sait jamais… Merci à vous pour votre temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Exit mobile version