On est allés à la rencontre du groupe français Death Decline et on vous en parle tout de suite sur Error404 ! On profite de l’interview du groupe pour tester un nouveau concept : La spoiler interview !

On est trop souvent spoilé dans la vie ! Vous avez envie de connaître le film préféré du chanteur de Death Decline sans forcément savoir la façon dont leur dernier album a été réalisé pour garder un côté mystique et mystérieux ? Vous n’avez pas le temps de tout lire et vous contenterai que des questions et réponses qui vous intéresse ? Regardez la liste des questions et cliquez sur le petit bouton en dessous pour dérouler la réponse associé ! C’est interactif, ludique et fun, et les enfants de 7 à 77 ans pourront eux aussi s’amuser à lire cette interview de Death Decline ! Si le concept vous plaît, cela reviendra. Puis s’il ne vous plaît pas, et bien ça reviendra aussi, parce que.

Salut Alex (chant), j’espère que tu vas bien ! Alors, entrons dans le vif du sujet : après un premier album « Built For Sin » en 2015, vous avez sorti « The Thousand Faces Of Lies” très récemment, le 23 octobre dernier. Comment le groupe a évolué depuis tout ce temps et comment cela se ressent sur les albums ?

Découvre la réponse !
On a essayé au maximum de ne pas répéter les quelques bêtises qu’on a pu faire sur le premier album, notamment des partis prit de composition comme les morceaux qui étaient beaucoup trop long. Mais aussi plus basiquement on est arrivé avec un album qui était à peine composé pour “Built For Sin” qu’on n’avait pas eu le temps de travailler ou de remanier, on n’avait pas pris assez de temps en studio donc il a vraiment fallut qu’on rush et finalement ça s’est ressentit sur la production. Donc la sur le deuxième album on a essayé d’arriver mieux préparé, de prendre suffisamment de temps en studio pour être confortable et avoir le temps de faire des essais mais aussi de tenter des doublages etc. On a forcément eu un peu d’expérience avec la tournée “Built For Sin” puisqu’on a enchainé une trentaine de dates qui nous on pas mal apportées sur ce qu’on voulait faire et sur l’identité qu’on voulait continuer de développer dans “Death Décline” et surtout lors de la composition du deuxième album, on était tous présent à la barre, alors que pour le premier album il y avait encore des anciens line up avec des compos qu’on avait repris d’avant et qu’on avait ré-arrangé, c’est pour cela qu’il y avait un gros manque d’homogénéité sur la première galette. Maintenant je pense qu’on arrive à un peu mieux digérer toutes nos influences pour faire quelque chose d’un peu plus mature.

Sur le clip de « Useless Sacrifice » on voit très distinctement le logo de Trivium sur la veste de l’un des guitaristes à plusieurs reprises et The Black Dahlia Murder sur le t-shirt de l’autre guitaristes. Quelles sont vos influences pour ce dernier album ?

Découvre la réponse !
Alors Trivium est une des influences du guitariste qui porte le t-shirt, et Black Dahlia Murder est un des groupes fétiche du bassiste, après avec Death Décline on mélange beaucoup d’influences, à nous 5 on couvre à peu près tous les spectres de sous genre métal qu’il peut y avoir, ça peut aller du black au métal moderne. Black Dahlia Murder c’est un groupe qui inspire beaucoup, moi personnellement je n’écoute pas beaucoup, tout comme Trivium certains dans le groupe aime beaucoup d’autres beaucoup moins voir pas du tout. Du coup ça a pas été fait de manière consciente, on s’est tous habillés comme on pouvait et avec le peu de soleil qu’on avait.
Juste la veille du clip on avait fait la toute dernière date avec notre batteur donc ça avait été très éprouvant, c’était la conclusion de 5 à 6 ans suivant l’ancienneté des membres dans le groupe, de moments très fort avec un mec qu’on adore énormément, donc forcément ça avait été un petit peu poignant, alors se lever le lendemain à 8h pour aller tourner un clip en plein cagnard pendant la coupe du monde de football a été physiquement complexe ! (rire) Après on a mis nos plus beaux vêtement et puis on y a été.

Comment s’est passé la réalisation de votre dernier album ?

Découvre la réponse !
Le process de composition, généralement les deux guitaristes donc Fab’ et Mario amènent des idées de compos, moi de mon côté quand j’ai un sujet qui me parle une peu ou quand je me dis que j’aimerais bien parler de tel ou tel sujet, je le mets dans un coin et petit à petit ça aboutit ou non à un texte. Les compositions sont travaillées, débattues et mises en forme pendant les répétitions avec beaucoup d’essais. C’est assez qu’on se cale juste pour faire de la compo, on préfère le faire en répét’ qui a un côté un peu plus spontané. Une fois la monture de la compo est bouclée, je me dis que tel morceau m’inspire telle chose et que ce texte là irait bien dessus et soit j’ai un texte en réserve qui me permet de le caler sur cette compo, soit je fais un texte sur mesure et ensuite dernière on fait tourner ça plusieurs fois en répét’ pour voir comment on veut fixer et une fois le morceau acquis on passe au morceau suivant.

Du coup qu’est ce qui t’inspire pour écrire tes textes ?

Découvre la réponse !
Ca va être dans tout les cas des sujets qui me touchent, soit des choses qui me foutent les glandes, soit des choses auxquelles je crois, j’ai besoin d’être impliqué dans mes textes pour pouvoir être cohérent et crédible sur scène. C’est quelque chose sur lequel je suis assez intransigeant, donc ça va aller de texte assez personnel comme “Bury The Beast” qui parle d’un moment un petit peu raide que j’ai eu à traverser, ça peut être des coups de gueule un peu plus factuel sur l’actualité comme “Network’s Zombies Supremacy” ou c’est juste le dégoût que m’inspire les dérives des réseaux sociaux et de leurs utilisateurs.
Ca peut aussi être des textes plus générique, avec comme thèmes abordés de base avec des textes comme “Useless Sacrifice” et “Until the last human’s Breath” où ça va être plus où moins des fables mi narcose mi écologique sur notre capacité à tout foutre en l’air et à vivre dans le déni jusqu’au moment ou on met le nez dans la merde.
Après c’est en aucun cas moralisateur, je ne me place ni en donneur de leçon ni au dessus des autres c’est juste un constat que je fais par rapport à notre façon de fonctionner.

Tu as une chanson préférée sur cet album ?

Découvre la réponse !
Ca dépend de l’angle d’attaque, “Useless Sacrifice” quand on l’a composé on a tout de suite su que ça serait le clip parce qu’elle était super efficace, c’est pas le morceau le plus profond qu’on ait mais il résume bien ce qu’on est capable de faire en live ou en CD, il y a un petit peu de tout les fondamentaux qui font le son de Death Décline, il va y avoir des passages mélancolique, il va y avoir des passages bourrin et on alterne au niveau du chant le hurler, et le chant heavy trash sur le riff à la fin; C’est un morceau efficace que j’aime bien, et il fait une bonne vitrine au groupe. Après dans les morceaux que je trouve vraiment très très cool pour la réaction qu’il provoque, on a tendance à souvent faire des morceaux avec des cassures et des twists à la fin, et pour cela “Until le Last Human’s Breath” je trouve qu’il marche pas mal. Avec son refrain un peu pouet pouet que tout le monde peut reprendre en cœur dans un délire bien heavy. Du coup le morceau tu le manges en tant que public comme quelque chose d’un peu épique, de moins bourrin que le reste de ce que tu viens d’entendre, surtout qu’on le joue généralement après “The Thousand Faces of Lies” qui là pour le coup d’en met plein la tronche pendant 5 mins, et les gens sont un peu plus relâchés, jusqu’au moment où tombe la fin et que ça part en vrille et ça produit un moment vraiment cool.

… Il faut vraiment bien réfléchir a la setlist et l’ordre des morceaux…

Découvre la réponse !
Oui on arrive a un moment ou on aime tous nos morceaux, on regarde notre setlist, on regarde nos morceaux et on se dit “ah oui celui là on aimerait bien le mettre, et celui là aussi… ah et pourquoi on a fait des morceaux de 10 mins sur le premier album, c’est chiant” (rire) mais du coup on arrive à choisir parce qu’on sait que si demain on fait une tournée avec plusieurs dates d’affilée on pourra varier un peu les plaisirs une fois que notre nouveau batteur pourra maîtriser tous les morceaux du nouveau et de l’ancien set

L’artwork de l’album met en scène la même créature que sur l’artwork de votre premier album. Que signifie ce personnage pour vous ? Qui bosse sur vos pochettes d’album ?

Découvre la réponse !
A la base le premier album s’appelle “Built For Sin” j’avais eu l’idée de cette espèce de Madonne un peu perfide qui symboliserait tous les torts et toutes les perversités que pouvait compter l’être humain. On a fait appel a Stan Decker pour la première pochette et après plusieurs essais, il nous a proposé ça et on s’est dit que c’était super. Et encore une fois, Fab et moi avons proposés au reste du groupe que ce personnage devienne une sorte de mascotte, un gimmick récurent et à mon sens c’était trop tôt pour la mettre juste sur le deuxième album. Si on l’avait juste dans un coin dans le fond telle une statue ou juste une apparition fantomatique, les gens auraient pas compris…

…. comme en faire un easter egg ?

Découvre la réponse !
oui exactement tu as tout comprit, l’ester egg c’était trop tôt, et du coup on a demandé à Stan si il pouvait prendre la même demoiselle pour la pochette, au début il était pas super chaud, parce qu’il disait que c’était un gimmick qui marchait bien pour les groupes de Heavy mais que pour nous ça allait peut être redondant, mais on a sorti nos super pouvoir de gros relou (rire) et on a insisté, et il a fini par accepter, on est très content parce qu’on adore le résultat. Je me dis qu’avec cet album qui contrairement au premier aura bénéficié d’une couverture médiatique mieux préparée, et qui va je pense tourner. Si on décide de continuer avec Stan sur ce délire là sur les prochains albums on pourra justement se permettre ce petit easter egg ou elle sera là de façon moins présente.

On a vu que vous avez une petite tournée dans l’est de la France de décembre à février l’an prochain. Une date parisienne est-elle à prévoir ? Ou bien quelques petits festivals cet été ?

Découvre la réponse !
Oui tout à fait, on fait Rennes il y a quelques semaines entre autre avec aussi Strasbourg et Reins et la on a pas mal de petites dates qui sont en train de se mettre en place, après on a tous des boulots à côté on essaye de préparer au mieux pour faire des dates intelligemment, on a pas mal de plans qui peuvent se concrétiser en Belgique et en Hollande donc veut essayer de faire une ou deux dates par weekend pour ne pas être obligé de monter et de redescendre toutes les semaines. On continue à travailler ardemment au booking et on espère que la démarche qu’on a fait de promouvoir cet album en bonne et due forme va pourvoir nous aider à nous démarquer un peu et à pouvoir avoir un peu plus de réponse a nos mails (rire).
Pour la date à Paris on en a déjà eu quelques unes, enfin je n’étais pas dedans à l’époque mais Death Decline a joué au “Club” moi j’ai joué au “Gambetta Club” et toutes les larmes de mon corps ne suffiront pas à éponger cette soirée, on a eu une autre date au “Studio Campus” qui est un studio de répétition qui comporte une petite scène, qu’on avait fait avec K en tête d’affiche et Sound Of Memories juste avant, qui était une atmosphère assez particulière, puisque c’était une semaine après les événements de 2015, donc ça avait donné à l’événement un côté assez solennel et particulier. Paris on est pas contre y revenir mais il faut qu’on nous demande de venir. La on était en discussion avec les copains de Sound Of Memories pour savoir ce qui était envisageable, on cherche toujours.
Après je t’avoue que Paris, du peu d’expérience qu’on y a eu, je pense que si tu ne joues pas avec un groupe Parisien qui est déjà bien installé c’est assez compliqué. Mais si on a des dates de proposées on sera vraiment content de venir, surtout que ça nous fait pas trop loin, mais on ne refera plus un “Gambetta Club”, on essaye de filtrer un peu, on a envie de faire pleins de dates mais pas de faire tout les plans foireux qu’on a pu faire avant.

Merci à toi pour tes réponses ! Comme on est sur Error404 et qu’on aime tous ce qui est loisirs numériques et vidéoludiques, on va te poser quelques questions plus personnelles !

Ton film préféré ?

Découvre la réponse !
Est-ce que je peux dire un genre de film plutôt qu’un film ? parce que je suis un connard de littéraire, je ne suis pas du tout cinéphile parce que pour moi c’est un média qui est trop court pour que je me prenne dans l’histoire, par contre quand je vais au cinéma c’est pour me prendre des bonnes claques et pour du fun, donc je suis un gris fan des actionneurs des années 80, tu me prends les 3 premiers Die Hard je suis heureux !Ca dépend de l’angle d’attaque, “Useless Sacrifice” quand on l’a composé on a tout de suite su que ça serait le clip parce qu’elle était super efficace, c’est pas le morceau le plus profond qu’on ait mais il résume bien ce qu’on est capable de faire en live ou en CD, il y a un petit peu de tout les fondamentaux qui font le son de Death Décline, il va y avoir des passages mélancolique, il va y avoir des passages bourrin et on alterne au niveau du chant le hurler, et le chant heavy trash sur le riff à la fin; C’est un morceau efficace que j’aime bien, et il fait une bonne vitrine au groupe. Après dans les morceaux que je trouve vraiment très très cool pour la réaction qu’il provoque, on a tendance à souvent faire des morceaux avec des cassures et des twists à la fin, et pour cela “Until le Last Human’s Breath” je trouve qu’il marche pas mal. Avec son refrain un peu pouet pouet que tout le monde peut reprendre en cœur dans un délire bien heavy. Du coup le morceau tu le manges en tant que public comme quelque chose d’un peu épique, de moins bourrin que le reste de ce que tu viens d’entendre, surtout qu’on le joue généralement après “The Thousand Faces of Lies” qui là pour le coup d’en met plein la tronche pendant 5 mins, et les gens sont un peu plus relâchés, jusqu’au moment où tombe la fin et que ça part en vrille et ça produit un moment vraiment cool.

Bon du coup tu es pas très cinéphile, mais as tu quand même une série préférée ?

Découvre la réponse !
Scrubs ! parce que ça a été une grosse partie de ma jeunesse, quand je suis partie faire mes classes dans les grands restaurants et que je n’avais pas forcément l’occasion de retourner souvent voir mes amis, Scrubs ça a été des bonnes grosses doses de fun à un moment ou j’en avais besoin. J’ai pensé les premières saisons…. parce que la dernière saison n’a jamais existé et voilà quoi.

Ton groupe préféré du moment ?

Découvre la réponse !
Ah la c’est dur…. (rire) ça fluctue beaucoup parce que je n’idolâtre pas de groupe, je ne suis pas vraiment fan, il y a pleins de groupes qui vont me faire chialer, si je vais à un concert d’Iron Maiden je vais chialer comme une madeleine. On a été voir le biopic sur Queen, pareil je l’ai trouvé excellent, et on en est ressorti bien allumé. Je n’arrive pas a définir un groupe que j’écouterais plus…le problème c’est que quand tu écoutes tout un tas de trucs c’est dur de choisir… Death Decline c’est pas mal ! (rire)

Ton jeu vidéo préféré ?

Découvre la réponse !
C’est quand qu’il sort Skyrim 6 ? arrêtez de nous faire des Fall Out de merde. Je suis un ancien geek, je suis dans cette situation merdique ou je culpabilise de geeker quand je vais me mettre sur un jeu j’y suis pendant 48h non stop et du coup après je regarde ma basse et je me dis que ça aurait pu être 48h que j’aurais passé à bosser des trucs et j’aurais été un peu moins une merde (rire). Mais je sais que je ferai une exception, j’ai poncé Morrowind, Oblivion et Skyrim mais je sais que le prochain se fera sabatter sa gueule de la plus sauvage des façons.
Sinon ma femme étant une vraie geek on aime beaucoup se faire du Project Zomboid tout les deux parce que c’est bien pour renforcer un couple de tabasser des gens morts.

Ton livre préféré, que ce soit manga, roman, bande dessinée ou ce que tu veux !

Découvre la réponse !
J’ai beaucoup appris à lire avec le Seigneur des Anneaux, je suis un gros fan de l’école Tolkien, ça fait partit des auteurs ou même si tu te reprends des baffes avec d’autres auteurs, tu te rappelles ce que tu as vécu, et cette impression que t’as quand tu es gamin de vraiment partir en voyage avec des personnages et tout le côté épique de la saga, c’est vraiment quelque chose qui m’a marqué au fer rouge. Donc sans aucune originalité je maintiens la trilogie du Seigneur Des Anneaux.

Retrouvez Death Decline sur Facebook !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :