Immortal Redneck

Crema Games. PC/PS4/ONE. Sortie le 26 février 2018 (consoles) et 25 avril 2017 (pc).

On a testé un jeu qui se passe en Égypte, dans lequel le maniement des armes est important et éliminer ses ennemis est au coeur de l’intrigue… On parle bien sûr d’Assa… Raté ! On va parler aujourd’hui d’Immortal Redneck, sorti aujourd’hui sur consoles . Test 3O3Trois points positifs, et trois points négatifs sur le jeu ! (peut être retiré)

Plus + tableau

  • Rogue Legacy meets Origins meets Isaac – Clairement, l’inspiration Rogue Legacy est plus que présente : On fait des runs façon rogue-like dans des pyramides (cc Assassin’s Creed Origins), on doit éliminer tous les ennemis d’une salle avant d’avancer (cc The Binding Of Isaac), le but étant d’atteindre le sommet de la pyramide. Lorsque l’on meurt, pas de soucis, notre « momie » revient de sa tombe et on recommence à l’entrée de la pyramide. C’est là que l’or récolté sert à acheter des compétences pour être plus fort lors des runs suivants, ou bien des armes pour commencer avec les armes qui nous plaisent. Vous pourrez débloquer sur l’arbre de compétences diverses « classes »  (cc Rogue Legacy). N’oubliez pas de claquer tout votre argent avant de rentrer de nouveau dans la pyramide car l’argent sera reset à chaque run (cc Rogue Legacy x2)
    Choose your destiny.Redneck étant votre personnage de référence/de base sans compétences ou gameplay particulier.
  • Gameplay plaisant – On prend vite plaisir à relancer des runs (plus ou moins longues selon son talent ou son envie) et allez récupérer quelques pièces d’or pour toujours s’améliorer en espérant un jour atteindre le saint-Graal, et donc le haut de la pyramide. Sur consoles, l’aide à la visée est carrément présente. Cela vous aidera à avancer de temps à autre mais ce n’est pas ça qui jouera sur vos décès, souvent provoqués par des ennemis que vous n’aurez pas encore remarqués ou bien trop nombreux pour en venir à bout aisément.
  • RED CODE, RED CODE! – Après quelques secondes dans les salles, les ennemis finissent par apparaître en rouge à travers les murs si vous n’arrivez pas à les trouver. Peut être que les développeurs étaient conscients que leur level-design est quand même sacrément biscornu par moment et a préféré l’assumer et aider le joueur quand celui-ci était perdu. Cela vous fera gagner du temps plutôt que de courir après un monstre indéfiniment de temps à autre. Le jeu a de nombreuses petites astuces de la sorte qui facilitent le jeu. Pareil pour ce qui est des artefacts. Les artefacts sont des petits objets qui changeront les paramètres de votre partie en cours (à la façon des trinkets sur The Binding Of Isaac pour les connaisseurs) : vous ferez plus de dégâts quand vous aurez moins de vie, vos chargeurs contiennent deux fois plus de balles, vous récupérez plus d’or etc. Bref, suffisamment de petites choses pour pouvoir changer votre façon de jouer en pleine partie.
    Hmmm… D’accord.

Moins -

  • Caméra en mousse – Le jeu ne brille pas par ses graphismes particulièrement bien polish ni par sa caméra tout de même capricieuse par moment. Vous ne savez pas forcément d’où viennent les coups que vous prenez car vous pouvez vite vous retrouver encerclé, surtout que le son n’est pas très spacialisé en jouant sur une télévision. La version PC est ici sans-doute plus pertinente (avec un casque en prime) sur ce point là.
    C’est parti ! Ah oui, mais où ?
  • Mini-map de l’enfer – Clairement la mini-map est assez étrange. Vous pouvez très bien vous en passez avec un peu de sens de l’orientation mais elle n’aide pas vraiment.. Le changement de salle est noté par un tout petit rectangle dans les angles des maps, les « hauteurs » sont représentés de couleurs différentes sur la mini map mais le tout reste détaillé. Si vous jouez assez loin de votre TV comme c’est mon cas, autant vous dire que la lisibilité est 0 à côté d’une mini map à la Binding Of Isaac ou Rogue Legacy !
  • Aide à la visée – Je suis joueur PC pour les FPS, et principalement CSGO qui ne fait pas de pli lorsque l’on tire à côté. Ici, c’est l’inverse, à partir du moment où vous tirez dans la bonne direction, l’aide à la visée vient rectifier votre tir pour le mettre en plein dans la tête de l’ennemi. C’est parfois presque trop ! 

14/20

Vous allez vous dire que cela fait trois tests de jeux que je fais depuis début 2018 avec ce nouveau système de notation et trois fois que je mets 14… Et bien oui ! Tous les jeux testés jusqu’ici sont tout à fait convenables et très amusant, sans non plus être des tueries ultimes GOTY 2018. Immortal Redneck ne se prend pas pour Rogue Legacy et ne l’imite pas totalement non plus. Il s’inspire intelligemment de ses concurrents et c’est une très bonne réussite pour un premier jeu PC/consoles des studios Crema. J’ai hâte de voir leur prochain projet, car le studio est sur la bonne voie pour nous pondre quelque chose de vraiment top !

Mummy in the base, mummy in the base!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :