I’m not okay with this commence de façon assez particulière; Une jeune femme (Syd-Syndey) cours dans la rue couverte de sang dans la nuit.
I’m not okay with this se déroule dans une petite ville des Etats-Unis où vivent nos protagonistes : Syd, Dina et Stan.
Au lycée avec ses joies et ses difficultés, Syd a perdu son père il y a un an et cela reste difficile.
Surtout quand on ne connait pas toute la vérité.
Et un pouvoir étrange.

 

  • Une dose de Life is strange… – Une adolescente qui ne se sent pas très bien dans sa peau, doute de sa sexualité, timide mais un peu sociale quand même = Max(ine) dans Life is strange à n’en pas douter. Ajouter à cela sa capacité à faire bouger des objets par la pensée – pouvoir qui apparaît quand elle est énervée (ça ne vous rappelle pas Daniel dans LIS 2 ?). Un pouvoir assez « classique » qui n’empêche pas un sentiment de panique à sa découverte, un apprentissage et quelques débordements…

 

  • avec l’esthétique de The end of the fucking world… – Forcément me direz-vous, c’est par les mêmes créateurs ! On retrouve dans I’m not okay with this ce filtre jaune/un peu vieillot qui donne une image si particulière. J’adore.
    On a des plans larges, une mise en scène simple mais efficace avec une colorimétrie dans les tons chauds et un style des années 70 : rouge, jaune moutarde, orange, marron,…

 

  • l’ambiance de The Breakfast Club… – Une bande d’ado, des amitiés qui se créent, se déchirent, se rabibochent. On parle de sujets sensibles : les parents, le suicide, accepter sa différence. Avec une très très très bonne BO à l’anglaise.

 

  • et la bienveillance de Sex education.Des personnages aux sexualités diverses : hétéro, bi, homo. Personne n’est jugé ou déterminé par sa sexualité – un exemple qui m’a beaucoup plu : le personnage du concierge qui remet en place Dina qui tente d’utiliser ses « atouts » pour l’amadouer et.. se voit remettre en place car il est marié et gay !

 

  • Attendre – 7 épisodes de 20 minutes. C’est un chouette format mais trop court. Et la fin de la saison 1 : JE NE PUIS ATTENDRE COMME JULIETTE AU BALCON POUR SON  ROMEO LA SAISON 2 ! I’M NOT OKAY WIT THIS ! (Surtout avec cette histoire de virus, je vais crever avant de connaître la suite si je prends froid au balcon).
    (Je n’avais que d’autre choix que de placer ce gif avec Sherlock <3 )

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :