Holmes contre Moriarty - Error404 prix cials 2omg a vannes acheter viagra sans ordonn1nce acheter du cialis en pharmacie en belgique priligy achat viagra en pharmacie a l unite achat kamagra en france acheter du viagra canada isoniazide famille antibiotique achat cialis 20g en ligne avoir une ordonnance de viagra viagra risques prise unique acheter cialis en toute confiance andorre vente en ligne cialis en france duree viagra prise achat cialis france sans ordonnance

Un duel entre les deux cerveaux londoniens : Sherlock et Moriarty. Le grand détective Sherlock va devoir accumuler les indices pour résoudre l’affaire tandis que le criminel Moriarty va tout faire pour effacer ces traces.

Un jeu de pose d’ouvriers et collecte à partir de 10 ans.

Thématique et estéthique

Un joli plateau de jeu sous forme d’un dossier d’enquête, des meeples représentant les deux personnages, des jetons sous forme de loupe, de jolies cartes personnage et enfin des cartes indices dispatchés en 9 familles. On retrouve ici l’univers des livres de Conan Doyle.

La thématique Sherlock et Moriarty a été pas mal vue dans le monde ludique ces dernières années. Elle est fortement ancrée dans l’esprit des joueurs. Il est dommage ici de ne rien retrouver dans les mécanismes. On s’attend forcément à une intrigue, une enquête avec des indices et vous allez découvrir tout autre chose : une pose d’ouvriers et de la collecte de cartes. On se sent peut être un peu trompé de premières abords.

jeu

Jouons

Une partie se déroule en 7 manches représentant les 7 jours de la semaine. Chaque jour un nouveau personnage apparait. A chaque manche, vous allez poser vos 3 pions à tour de rôle sur des personnages face visible où vous n’êtes pas déjà présents.

Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser son atout. Les pouvoirs des personnages vous permettent de gagner des jetons influence ou prendre/défausser des cartes indice en échange de jetons influence. Vos cartes indice doivent être placées devant vous face visible. Les cartes identiques sont disposées l’une sur l’autre mais légèrement décalées pour qu’ils soient toujours possible de savoir combien de cartes vous avez d’une même famille. Certains personnages vous permettent de poser des cartes indice face cachée. Celles-ci seront révélées qu’en fin de partie.

La carte joker peut se placer n’importe où. Cependant, elle ne peut être mise face cachée. Soit vous l’attribuez directement à une famille déjà présente devant vous, soit vous la placez de sorte à créer une nouvelle famille. Vous ne devez pas définir la catégorie au moment où vous posez la carte, mais n’oubliez pas de poser une nouvelle carte indice dessus sinon elle vous fera perdre des points en fin de jeu. On ne peut pas avoir plus d’un joker par colonne d’indices.

A la fin du tour :

  • Retourner le ou les cartes du plateau qui étaient face cachée ce tour-ci.
  • Révéler une nouvelle carte personnage sur le plateau
  • Si un pion des deux joueurs se situent sur une même carte personnage alors retourner face cachée la carte. Personne ne pourra se positionner dessus au tour d’après.

La semaine écoulée, le jeu se termine. Seul celui qui a le plus d’indices par catégorie comptabilise les points. Il y a un petit bonus si vous possédez tous les indices d’une catégorie. Mais attention au malus attribué par le joker. Celui qui a le plus de points est déclaré vainqueur.

Variantes

La variante Sherlock et Moriarty vous permet chacun votre tour de réserver une carte indice.

La variante Mycroft rajoute deux cartes à la pioche personnages avec des instructions à faire en début de tour lorsque vous les révélez. L’une vous fait défausser 2 cartes indices face visible et l’autre vous supprime l’action d’un meeple sur ce tour, vous jouez donc 2 pions action au lieu de 3.

Avis

Un jeu d’une trentaine de minutes où il va falloir maitriser vos actions pour prendre le plus d’indices possibles sans vous retrouvez à sec de jetons. Les indices face cachée vous permettent de retourner au dernier moment la situation.

L’interaction entre joueurs est à mon goût trop limitée. Vous allez devoir sans cesse regarder le jeu de votre adversaire pour mieux cibler votre stratégie mais vous n’allez pas interagir sur son jeu. Il conviendra plus à ce qui n’aime pas la confrontation directe.

  • Manque d’interaction sur le jeu de l’adversaire;
  • La variante sherlock & Moriarty est fade;
  • Complexité des pouvoirs des personnages,vous allez passer plusieurs parties à vous référez à la règle pour comprendre chaque carte;
  • Une thématique pas du tout utilisée dans les mécanismes du jeu.

  • Jeu magnifique;
  • Bonne répartition des atouts des personnages,entre gain de jetons et gain d’indices;
  • Variante Mycroft rajoute du peps;
  • Facile d’accès.explications

En résumé

Un jeu sans prétention mais cela n’en reste pas moins un bon jeu simple et efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :