HELLFEST 2023 : Regards croisés – Acte final – Dimanche 18 Juin

Last day

Le dimanche est toujours une journée particulière. Certains veulent en profiter jusqu’au bout de la nuit et cette année cela sera plus court. L’enfer fermera ses portes à 00h00…
D’autres sont déjà dans le bilan 2023, tandis que d’autres se projettent sur 2024, « on reviendra… ou pas…? »
Bref ERROR404 a encore beaucoup de groupes que nous aimerions vous faire, peut-être, découvrir pour cette dernière journée.
Avec Romain, c’est certainement le jour où nous allons lâcher nos dernières forces pour finir en beauté cette belle aventure de regards croisés.
Elle s’annonce apocalyptique avec une météo qui nous offre des conditions pas simples mais tellement dingues à exploiter photographiquement.

Thundermother @Hellfest2023 @Kikevist_Thierry @ERROR404


Nous allons également associer nos regards pour le fameux feu d’artifice qui devrait, encore cette année, clôturer de façon grandiose cette édition 2023 en espérant qu’ERROR404 ait retranscrit le plus honnêtement possible notre voyage en enfer…
Romain et Thierry.

Thundermother

LE CONCERT apocalyptique de ce festival !
En arrivant, un orage d’enfer s’invite pour recevoir les Thundermother. Un concert que j’attendais (Thierry) donc on fait abstraction des conditions et on fonce avec le sourire!
Malheureusement le public n’a pas souhaité suivre les 4 filles qui se donnent sans retenue. C’est bien vide devant les Thundermother, mais peu importe elles assurent un show qui restera dans ma mémoire comme les 40 minutes les plus « humides » de ma vie de photographe ;).
Un vrai plaisir d’être là, dans cette situation qui me booste avec un surplus d’adrénaline!

Le regard de Thierry :

Jamais un groupe comme les Thundermother n’avait porté leur nom aussi bien en ce 18 juin 2023. Pluie, orage, mur d’eau naturel..Etc

Le regard de Romain :

Comme le souligne Thierry, Thundermother sous un orage ça ne s’invente pas. Malgré un Hellfest un peu désert et pour cause on se prend des seaux d’eau, le groupe se donne à fond et ça réchauffe notre cœur mouillé. Le public, parti s’abriter comme il pouvait ne sait pas ce qu’il a raté, un rock bien accrocheur qui vous entraine dans leur énergie et la voix incroyable de Linnéa Vikström. Hé oui des suédoises qui font du Hardrock !

Ho99o9

Le regard de Thierry :

Pour ceux qui avaient eu la chance de voir Ho99o9 (Horror) en 2018, il était inimaginable de ne pas être présent devant la Mainstage1 en 2023 pour suivre leur prestation.
Là encore sous la pluie, mais cette fois le public est bien là et ne va pas regretter une seule seconde de braver l’enfer météorologique. Putain de show! Ces mecs sont fous et imprévisibles !
On passe du (presque) calme à la folie. Tout devient possible avec eux, pas de limite, pour notre plus grand bonheur!

Le concert de ma journée !
Ho99o9 (Horror) est tout simplement un groupe qu’il faut découvrir sur une scène même si vous ne connaissez pas.

Le regard de Romain

« Je suis lent non? je dois être lent… » en tout cas c’est ce qu’on se dit en regardant Ho99o9. C’est comme prendre l’autobahn avec une vieille 2cv, Ho99o9 est la grosse BWM qui vous double à 300.
C’est même plus de l’énergie à ce niveau, je veux prendre ce que prend le chanteur theOGM (et oui c’est son surnom…).
Que l’on aime ou pas la musique c’est un show à voir, Ho99o9 (Horror) est à la croisée des genres hip-hop et punk rock. Je ne suis pas musicalement fan, mais j’ai été conquis par la prestation !

Un temps de cochon !

Hé oui, comme la souligné Thierry, il ne fait pas toujours beau au Hellfest, mais là on bat quand même des records de pluie ! C’est un mur d’eau qui se déverse, mais Thierry et moi sommes prêts pour ça ! Enfin… c’est ce que je croyais… jusqu’à ce que mon écran de reflex déclare forfait, noyé sous mes yeux sans que je puisse le sauver, une tragédie! Pour vous dire voici un portrait de Thierry arborant fièrement son reflex tropicalisé (quasi « étanche »), je ne faisais pas autant le fier avec mon reflex aquatique 🙂

Bien que les festivaliers attendent en grande majorité la fin de l’averse pour montrer le bout de leur nez, certains bravent le temps, chacun à sa manière.

Les « festivaliers mouillés mais pas trop », généralement habillés de leur meilleur sac poubelle, ou trouvant un abri improbable.

Les « festivaliers joyeux et dansants », qui semblent tout droit sortis d’une comédie musicale, car la pluie après tout, c’est que de l’eau !

Les « grands enfants » qui sautent dans la boue : c’est un peu plus tard dans la journée, on avait droit à des concours de glissade et des bains de boue (ou de bière à force on ne sait plus trop), de quoi vous donner une peau toute douce !

Evil Invaders

Petit passage rapide pour y découvrir (et me réchauffer) ce groupe de speed metal Belge qui vient se produire à l’Altar. Beaucoup de monde mais je ne peux m’empêcher de penser que certains viennent chercher un abri comme moi, plus que pour Evil Invaders. Mais cela offre la possibilité de prendre le temps de les découvrir. Je ne resterai que le temps de mon passage pour les photos car le speed metal reste un univers qui ne me séduit pas plus que cela surtout après les Thundermother et Ho99o9.

Je décide alors d’aller au Merch qui est enfin accessible pour me changer complètement, après les deux premiers concerts sous cette pluie incessante.

Un groupe de speed metal qui a réussi à captiver les fans de l’Altar.

Hollywood Undead

Un show d’Hollywood Undead c’est finalement quoi? Commencez par plein de conneries sur scène !

Ajoutez des grandes gueules !

Terminez par une grande dose de joie et de plaisir de jouer ! Et vous avez la recette !

Mais c’est aussi un public dévoué, même sous la pluie !

Halestorm

Le regard de Thierry :

THE VOICE

Lzzy arrive à capela sur la Mainstage2, comme souvent maintenant lors des concerts de Halestorm. Malheur à ceux qui arrivent en retard, il ne faut donc surtout pas louper ce moment de frisson garanti. C’est sans aucun doute aujourd’hui une des plus belles voix du rock/Metal. Même si elle peut se permettre des envolées de dingue, attention de ne pas tomber dans « regardez ce que je peux faire avec ma voix ». Vous devez écouter « Crazy on you » pour vous en rendre compte.
Elle n’a vraiment pas besoin de cela pour que l’on apprécie sans retenue ce groupe qui, à chaque passage, sait dynamiter la scène où ils se produisent.
Nous avons le droit comme à chacun de leur show au solo de batterie du frangin Arejay qui aime toujours proposer ce moment.
Lzzy nous annonce également que cela fait déjà 20 ans que Joe Hottinger guitariste à rejoint Halestorm pour notre plus grand bonheur.

Sans aucun doute, la voix la plus puissante au féminin de ce Hellfest 2023 qui a su éclairer la Mainstage2.
Lorsque Lzzy nous montre de quoi elle est capable, nous restons sans voix.

Le regard de Romain :

En commençant par I Miss The Misery et Love Bites (So Do I) le groupe démarre très fort, et déchaine les fans. Lzzy Hale nous montre une fois de plus qu’elle est l’une des voix les plus puissantes de ce Hellfest, c’est impressionnant.

Dozer

Le regard de Thierry :

La révélation !
Tous les ans, j’attends ce moment où je vais rester les yeux grands ouverts devant un musicien.
L’année dernière fut le batteur de The PictureBooks.
Cette année je suis resté scotché sur ce guitariste de dingue. J’ai nommé Tommi Holappa. Ce mec est dingue, il doit être possédé par le « diable » de la guitare. Quelle prestation XXL.
Résumer DOZER à la seule prestation de Tommi serait trop réducteur mais sans lui… forcément, de mon coté, je ne serai pas aussi enthousiaste.
Bref vous l’aurez compris, ce moment sera celui que j’espérais pour craquer complètement sur un grateux aussi phénoménal !

LE meilleur des grateux que j’ai vu cette année !
Tommi Holappa juste PHÉNOMÉNAL.

Le regard de Romain :

Est-ce qu’on a été retournés comme un bulldozer? … Ok rien que pour ça je vais m’exiler en Irlande sous la pluie….

La valley est idéale pour le groupe, et la pluie se calme d’ailleurs pour Dozer.

Holy Moses

Une légende arrive sur la scène du Altar. Holy Moses groupe Allemand des années 80 vient pour défendre son style thrash metal.
Sans aucun doute le groupe est articulé autour de leur chanteuse Sabina Classen. C’est une pile électrique qui navigue de la gauche vers la droite de la scène sans jamais faire de pause sauf pour montrer une complicité avec son guitariste. La voix est « un peu » vieillissante mais l’énergie est toujours bien présente.

Holy Moses reste un groupe de thrash metal Allemand qui aura marqué les années 80/90 principalement avec sa chanteuse Sabina Classen.

Electric Callboy

S’il y a bien un groupe que je ne pensais pas (re)voir au Hellfest c’est bien eux. Revenant après leur passage en 2018, les metaleux en herbe se demanderont pourquoi ils se sont perdus ici.

 Le groupe a réussi à trouver son public appréciant une musique moins sérieuse et non métal / rock .. enfin je veux dire on est dans du metalcore à penchant électro.
Les fans du groupe seront ravis, le groupe respecte la tradition capillairement discutable de perruques sorties des années 80, reprenant le style de leurs clips qui font leur succès sur Youtube, reprenant ainsi leurs tenues « kitschs », comme avec Hypa Hypa. Beaucoup dans le spectacle et la reprise de l’esthétique de leurs vidéos il faut aimer le genre et venir pour l’ambiance déjantée des connaisseurs.

Amon Amarth

Franchement, j’ai hésité à publier mes images pour ce groupe.
Mais Amon Amarth n’y est certainement pour rien si un « pseudo manager » vous laisse passer pour shooter… Et juste 8 secondes après, vous fait sortir sans ménagement. NUL !
Cela sera mon coup de gueule de la journée et ma déception après avoir attendu sagement mon tour !
Je n’aurai donc rien à dire sur la prestation vue la manière dont nous avons été traités !

Grave pleasure

Voici un groupe qui est bien plus qu’un remplacement. Il ne devait pas être là, mais une annulation a fait notre bonheur. Grave Pleasures est un groupe Finlandais originaire d’Helsinki qui se présente dans un univers post-punk .Très belle prestation de ce groupe avec un chanteur (Kvohst) largement à la hauteur de cet événement hyper présent. Une bien belle surprise que je recommande. Un son lourd et envoutant qui va bien en ce dimanche.

Un groupe qui sait envouter avec un son psychédélique qui nous transporte très loin si on écoute bien et que l’on accepte de fermer les yeux …

Lord of the Lost

Le regard de Thierry :

Je vais déjà remercier Romain sans qui ces photos ne seraient pas. Effectivement de retour d’une petite pause bière, je croise Romain qui me dit « Tu as fait Lord Of The Lost ? Ils sont incroyables et ils jouent avec les photographes… »
Comment résister ! Direction le Temple en marchant vite, oui je sais que courir un dimanche est impossible pour moi !
J’arrive donc pour les derniers titres et croyez moi Romain a vu juste. Ils sont tops avec moi et m’offrent des situations que l’on aimerait avoir plus souvent. Pour ne rien gâcher, le public est en feu et quand on voit comment Lord Of The Lost joue, on comprend pourquoi.
Il annonce à la fin de leur set, revenir en France l’année prochaine (2024). Je vais surveiller ça de près pour profiter pleinement de leur show et pas uniquement des 3 derniers titres.

Un grand moment de partage et de plaisir.
Lord Of The Lost est un groupe qui sait donner pour recevoir.
Merci Romain pour m’avoir conseillé d’aller shooter ce groupe !

Le regard de Romain :

Quel plaisir de photographier Lord of the Lost !
Le groupe est particulièrement expressif et joue volontiers avec les objectifs des photographes.
La musique est aussi au rendez-vous, le groupe fidèle à son habitude, ne se restreint pas à un genre , ce qui permet d’être accessible au plus grand nombre tout en proposant des constructions musicales intéressantes.
Ce groupe mériterait une mainstage pour pouvoir briller de mille feux.  

Aparté sportive

Vous n’aurez pas de photo de Tenacious D , de mon côté j’ai préféré me balader et profiter du festival et de son ambiance plutôt que d’attendre une heure pour faire deux minutes de photos , il y a bien trop de photographes et bien plus déterminés que moi !

Les festivaliers ont encore de l’énergie à revendre et ça se voit ! Au hasard de la foule on croise des concours de Limbo !

Mais on croise aussi de nombreux déguisements et aussi de nombreux festivaliers tout cours !

Dance With The Dead

Il est temps de reprendre une dose de Synthwave (et ici même de la darkwave), cela faisait trop longtemps depuis Carpenter Brut.

Bon on ne peut pas dire que le duo Justin Pointer (au clavier) et Tony Kim (à la guitare) soit des showmen, mais les deux amis représentent bien le genre et on sent qu’ils se donnent à fond !

C’est une Valley plutôt pleine qui les accueille chaleureusement, alors que nous sommes durant le concert de Tenacious D.

Rise Of The Northstar

Voilà, la fin approche et je vais faire mes adieux à la Warzone pour cette édition 2023.
Une scène emblématique du Hellfest qui pour certains, est encore la seule à être dans l’esprit que nous recherchons ici. Une chose est sûre, on a toujours une belle ambiance là-bas.
Le groupe Français Rise Of The Northstar sera donc mon dernier passage ici. Un choix que je ne vais pas regretter. Le groupe est bien présent et nous offre une belle prestation de fin d’après midi/début de soirée avec un beau soleil couchant… Et oui on est passés du mur d’eau ce matin à ce beau soleil de fin de journée. Un grand merci au mec de la sécu d’un espace (très) privé qui m’a permis de vous offrir des images différentes de la Warzone.

Vu d’un autre espace…

Pendant ce temps… Encore de la perte de temps et un manque de respect flagrant !

Bon vous vous souvenez quand je parlais de ne pas attendre … Et bien je me suis présenté une heure avant Slipknot pour espérer passer en photo parce que c’était une occasion à prendre, aucune restriction annoncée… Et finalement moi et d’autres collègues sommes recalés cinq minutes avant le show, toute cette attente pour rien …

Bon ça n’a pas servi à rien car j’ai vu une scène très étrange, imaginez :

Trois CRS regardent la scène profitant d’une pause bien méritée, et d’un coup tentent de retenir un rire à plein éclat. Pour cause : un festivalier passe devant eux en string léopard pour se faire soigner ainsi que son dauphin gonflable… difficile de rester de marbre !


On se console en terminant le shoot avec The Ghost Inside.

The Ghost Inside

Je dois avouer que la prestation du groupe de Hardcore me laisse de marbre, peu sensible au genre, je ne suis pas tellement le bon public.

Moment de partage

Le Hellfest c’est aussi et surtout des moments uniques, si on ouvre les yeux comme Romain sait si bien le faire.

Paradise Lost

Voila un groupe qui vient régulièrement au Hellfest et qui pour mon plus grand plaisir va se produire à un moment où je peux rejoindre le pit pour les photographier.
On m’avait prévenu « Paradise Lost est un enfer à photographier ». Je confirme qu’ils aiment la noirceur dans leur musique mais aussi sur scène. Peu d’angle pour les photographier et peu de light.
Maintenant je respecte cela, car Paradise Lost a une cohérence artistique que j’aime. Il faut savoir aussi s’adapter. Je suis vraiment heureux d’avoir enfin réussi à les voir sur une scène du Hellfest.

Paradise Lost, un vrai groupe légendaire et on sait pourquoi après les avoir vus !

Testament

Un dernier pour moi, pour bien finir cette édition 2023, avec Testament. Quelle bonne idée de les programmer à cette heure là et surtout à l’Altar qui leur va si bien. Leur style est un univers à lui seul. Bien lourd, bien chargé musicalement. Du bon et légendaire thrash metal. Ce groupe des années 80/90 est à la hauteur de nos attentes à en juger déjà avec le public très nombreux alors que Slipknot est sur la Mainstage1 au même moment. Un final idéal pour clôturer cette édition 2023 !

Avec Testament on comprend pourquoi des groupes sont toujours là après plus 40 ans de carrière.

This is the end

Il est temps de finir la soirée par un dernier tour dans l’ambiance nocturne du Hellfest et d’attendre le feu d’artifice bien mérité !

Toujours aussi impressionnant on en plein les yeux

Alors, on se retrouve en 2024?

Laissez votre impression !

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Exit mobile version