– Yola –

Yola au Zenith - Romain Keller Pour Error404

Prenez la route 66 en décapotable et vous aurez le même frisson qu’en écoutant Yola chanter ! Ce sentiment qu’il suffit de fermer les yeux et vous vous verriez bien en Louisiane.

Les musiciens prennent du plaisir mais tout le monde ne donne que pour la voix de la chanteuse !

Sur ces rythmes une fillette sautait et dansait derrière la fosse encore un peu déserte. Rappelant l’insouciance de la musique et d’un bonheur au fil des notes. Yola prenant alors sa guitare et donnant le rythme à des balades.

La chanteuse apprenant le français, a fait l’effort de parler un maximum en français, certes imparfait, mais ça fait plaisir.

– Greta Van Fleet-

Greta Van Fleet au Zenith - Romain Keller Pour Error404

Les trois frères se font attendre, la foule trépigne, à chaque fin de musique d’attente la foule prend son souffle… En vain.

Joshua fait un lancé de roses pour commencer. La foule est en délire et le Joshua arbore fièrement sa maîtrise vocale.  Sa voix semble d’autant plus développer sur Flower Power une puissance nous emmenant dans la stratosphère !
Participatif avec le public très réactif, le groupe prend vraiment plaisir à jouer. Joshua a le sourire pendu aux lèvres.
Le son est très bon ce soir pour une fois. La basse de Samuel s’entend et fait vibrer la salle !

Émergeant d’une brume digne d’un jour normal dans le pas de Calais le chanteur nous livre une prestation mêlant pas de danse, voix rock et un public bouillant. Joshua nous invitant à nous laisser aller au fil de la musique, je vois que tout le monde a écouté le conseil

La parti instrumentale sur Black Flag Exposition est juste…. mystique, magique, fabuleuse. J’en frissonne encore. Le rock est mort longue vie au ROCK.

Le public alterne entre 40 et la 50 aîne mais il y a aussi de jeunes. Cela montre le succès auprès des anciens regrettant le rock d’un temps révolu et des jeunes avides de rock.

Pour le rappel le sol du zénith trembla comme un toit en tôle sous une averse de grêle ! Même si ce n’était que la hargne des pieds du public. Mais… Personne… ils tiennent bon et se font désirer. C’est au bout de ce qui a sembler être cinq longues minutes que les membres de Greta Van Fleet reviennent sur scène.

Que l’on aime, ou pas, j’ai eu le sentiment que la salle du zénith (complet) était trop petite devant une telle puissance et maîtrise, et dites vous qu’en 2018 le groupe n’était que dans la petite salle des Etoiles ! https://error404.fr/report-greta-van-fleet-etoiles/

La prochaine fois est-ce un stade qui attend ces jeunes légendes du rock ?

Greta Van Fleet au Zenith - Romain Keller Pour Error404

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :