Milestone publie de plus en plus de jeux. Fondé en 1996, la société basée à Milan est connue pour ses titres tels que SBK, MotoGP, MXGP, WRC (2010-2013) ou encore Ride. Un studio qui suit la mode actuel des jeux de racing orientés simulation. Mais, avec Gravel, les italiens veulent proposer une référence en matière de jeu de course arcade ! Pari risqué, mais pari plutôt réussi. Comme le prouve notre test 403, points positifs et points négatifs sur le jeu.

 

  • Du fun ! Enfin on a envie de dire. Gravel propose un jeu 100% arcade où tout repose sur le fun et le plaisir de jeu. Des courses en stade, de rallycross (nommé speedcross dans le jeu), des courses en monde semi-ouvert et quelques défis. Avec son format d’émission TV, Gravel frappe fort et amène un peu de vent frais sur les jeux de courses automobiles. Alors oui, Milestone a un beaucoup copié sur Forza Horizon pour le système de points de style, mais le studio italien arrive à offrir un jeu ayant son propre univers. Ainsi, le jeu se consomme sans modération et vient prendre une place laissée vide (sauf sur Xbox et PC avec Forza Horizon). Un vrai plaisir !

  • De la vérité. Gravel, c’est une bonne dose de variété. Non seulement, le jeu nous emmène aux quatre coins du monde, mais en plus les décors évoluent pas mal. Après, les fans de Rallycross seront peut-être un peu déçus de la modélisation des circuits réels (Lohéac, Riga, Montalegre, Franciacorta…), mais là aussi il y a de la variété. Une variété aussi dans les modes de jeu : Speed Cross, Cross Country, Wild Rush, Stadium, Head 2 Head, Smash Up. Enfin, les véhicules proposés dans le jeu sont aussi assez variés. Mais nous allons y revenir.

 

  • Un beau garage ! Alors oui, par rapport à un Forza (Motorsport ou Horizon) c’est ridicule. Mais pour un jeu de ce genre, il y a de quoi faire. En plus, les véhicules sont variés. Entre les voitures de rallye historiques (Mini, Lancia 037, Porsche 959, Renault R5 Maxi Turbo), d’autres plus modernes (Subaru Imprea, Mitsubishi Lancer, Lancia Delta…), des voitures de rallycross, des trophy truck et des 4×4 de Rallye Raid (dont un Renault/Dacia Duster Dakar!), il y a vraiment de quoi faire. Idéal pour varier les plaisirs et s’amuser.

  • Un jeu vidéo accessible. Proposer un titre fun c’est bien. Mais avoir le gameplay qui va avec, c’est mieux. La référence du genre, c’est Need for Speed. Et Gravel frappe fort en proposant un gameplay facile d’accès, simple à prendre en main et qui procure de bonnes sensations. Un jeu arcade pur et dur comme on les aime (aimait) tant. Une vraie réussite qui devrait inspirer d’autres développeurs qui s’embourbent dans le simarcade ou dans la simulation. Milestone offre un véritable cocktail de plaisir et de liberté. Au top !

 

  • Une réalisation pas encore au top. Alors oui, Milestone est passé à l’Unreal Engine 4. Malheureusement, tout n’est pas encore maîtrisé par les italiens. Si le rendu visuel (notamment de nuit ou sous la pluie) peut être très joli, d’autres passages sont beaucoup plus « basiques ». Avant les deux gros patchs, il y avait même de sacrés soucis d’affichage des textures sur les voitures lors des départs. La modélisation des autos est correcte, mais les habitacles sont modélisés de manière plutôt grossière. Les caméras cockpit/capot vous laisseront apercevoir de jolies pixélisations. Pas très pro pour un jeu avec de l’ambition. De plus, les décors font plutôt vides et sont souvent trop colorés pour faire réalistes. Dommage.

  • Pas d’écran partagé ! Encore un jeu de courses qui ne propose pas d’écran partagé ! Une véritable honte, surtout quand on veut proposer aux joueurs un jeu « fun » et arcade. Le plan parfait pour un jeu jouable à deux en local. Mais non, encore une fois on est face à une production qui passe à côté de cette possibilité. Vraiment rageant.

 

  • 0 mise en scène. Imaginer un fausse émission TV c’est une bonne chose, mais derrière il faut assurer. Ici, on enchaîne les courses sans vraie mise en scène. On a le droit à des cutscenes qui présentent les pilotes avec du gameplay pré-calculé, et quelques plans d’acteurs qui jouent les gros durs… mais rien d’autre. C’est vraiment dommage. Burnout avait su contourner le problème en proposant une fausse radio (Crash FM), Milestone ne va pas au bout de son concept et c’est bien dommage.

15/20

Au final, Gravel est une très bonne surprise. Un jeu qui s’est bonifié au fil des mois pour devenir une nouvelle référence du genre sur consoles et PC. Un vent d’air frais dans un genre qui peine à se renouveler et à offrir de la variété sur cette génération de consoles. Avec son gameplay accessible et qui offre un vrai plaisir de jeu (instantané) ainsi qu’un garage très appréciable, Gravel va réussir à séduire un grand nombre de joueurs ! Petit bémol sur la réalisation graphique et surtout l’absence de splitscreen. Néanmoins, les développeurs ont sur réussir leur pari et nous surprendre (en bien).  Bravo Milestone, maintenant on attend la suite;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :