Fahrenheit

Quantic Dream
Développé sur PS2 – Disponible et remasterisé sur PS4 

Bonjour/Bonsoir ! J’ai joué au premier jeu sur console du fameux, merveilleux studio Quantic Dream : Fahrenheit

Sortie en 2005 (12 ans déjà, ça nous rajeunit pas) sur PS2 (encore moins) il est désormais disponible sur PS4. C’était la première fois que je jouais à un jeu de PS2, et bah mes enfants je suis bien contente d’avoir découvert les jeux vidéos que récemment vu les pétages de plomb à cause de la caméra et des QTE (je reviendrai sur ce passage) ! 

Juste un rappel pour nos amis novices, Quantic Dream a actuellement 3 jeux à son actif sur Playstation : Fahrenheit, Heavy Rain (célèbre pour le fameux SHAUUUUUUN) et Beyond Two Souls. Des jeux d’EXCEPTION. Et bientôt, le très très très attendu Détroit qui doit arriver l’année prochaine dont je vous mets un des 3 trailers : 

ça donne envie hein ? 

Commençons par l’histoire. Vous incarnez Lucas Kane, un jeune employé de banque qui semble possédé et qui va tuer le pauvre type qui pissait. Panique intense. 

En parallèle vous incarnez aussi Carla Valenti et Tyler Miles qui sont inspecteurs de police. Ils sont chargés de résoudre cette enquête. Le pompon ? Il fait un froid de canard !!! (ce qui va jouer sur le moral de tout le monde)


Tout l’intérêt et le force de ce jeu réside dans l’interprétation des deux parties opposés : le poursuivit et les poursuivants ! Un peu comme dans Heavy Rain. J’ai beaucoup aimé ce concept, vous pouvez choisir de mettre des bâtons dans les roues de la police ou à l’inverse l’aider à retrouver Lucas. 

L’histoire de Fahrenheit est vraiment intéressante, haletante. On change beaucoup de décors : entre les intérieurs de chacun des lieux, une église, les flashbacks de Lucas, le commissariat,… Vous avez différentes fins, et certaines sont cachées (rater volontairement un combat) et difficilement trouvable, ou bien vous voulez juste faire la pire fin possible et là c’est assez facile

En plus de découvrir ce qui s’est passé vous devez faire attention au moral de vos personnages. En effet si l’un d’entre eux a le moral trop bas (crise de nerf/dépressif) il peut décider de tout plaquer. (Tiens, on retrouve le principe de Darkest Dungeon ici, non ? ;))
Cela peut arriver si une action est ratée, si vous mettez du temps à réunir des indices ou si vous regardez à plusieurs reprises des choses déprimantes (un mauvais mail, un SDF dans la rue…).

Je vous rassure il suffit de retourner en arrière et de recommencer et trouver les petites choses (prendre un café, regarder une photo,..) qui remonteront le moral de votre personnage. 

Je ne vais pas m’attarder sur le design qui est celui de la PS2, si vous êtes habitués aux beaux graphismes réalistes passez votre chemin. Ce n’est pas moche, juste très géométrique

Le jeu en soit n’est pas très difficile, assez stressant (jump scares, ambiance générale), il vous faut parfois faire deux choses en même temps (avancer et contrôler la respiration de votre personnage par exemple). 

Les trois grosses difficultés de Fahrenheit notables seraient les suivantes. Tout d’abord la caméra…Lorsque vous devez diriger rapidement un personnage et qu‘il faut tenir compte de son déplacement à lui et non pas de l’angle de la caméra, c’est vraiment la galère ! 

Ensuite lorsque vous discutez  vous pouvez avoir une série de choix de questions ou de réponses. Par contre j’espère que vous savez lire vite, car le défilement n’est pas réglable et que vous avez à peine le temps de considérer vos choix qu’il faut prendre une décision ! De plus il n’est pas possible d’explorer toutes les options ce qui est assez frustrant

Pour finir ce sont des p****** de QTE. QTE : Quick Time Event, càd en français : type d’action contextuelle. Un QTE typique interrompt le cours normal du jeu et montre une cinématique révélant par exemple l’existence d’un ennemi. L’icône d’un bouton apparaît pendant quelques instants ; le joueur doit alors appuyer sur le bon bouton à temps pour éviter l’ennemi ou le frapper. 

Je vous montre à quoi ça ressemble : 

Vous devez bouger le joystick quand la couleur apparaît (gauche joystick gauche, droite joystick droit,…), c’est que ça va très vite ! Mon conseil : ne clignez pas des yeux, ne respirer pas et ne parlez à personne. J’ai été presque (ok carrément) agressive quand mon copain a voulu passer devant le TV pour ouvrir la fenêtre au chat : NON TU NE PASSE PAS SINON JE VAIS CREVER ET IL ME RESTE JUSTE UNE VIE.

NB : ce jeu peut mettre votre couple en danger. 

Ce qui est aussi dommage c’est qu’on est tellement concentré sur les QTE qu’on ne voit rien ou presque de ce qui se passe en arrière-plan. Vous pouvez aussi en retrouvez au moment de jouer de la guitare, un match de basket ou combat de boxe.

Ah oui le petit bonus c’est la jauge d’effort : alterner entre L1 et R1. Autant vous dire que j’ai dû maudire la planète entière. Vous allez vous péter les doigts ! 

Si vous êtes un habitué des jeux du même genre que Fahrenheit je pense que vous n’aurez quasiment aucune difficulté, si vous êtes novice par contre cela peut s’avérer être un bon challenge et pour les semi-noob comme moi : vous allez galérer sur les QTE par exemple mais c’est un bon apprentissage ! D’ailleurs je vous conseille de suivre le petit tuto qui est proposé en début de jeu pour ne pas être totalement perdu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :