Bonjour/Bonsoir ! L’année dernière est sortie le film Everything everything qui, au vu de sa bande-annonce ressemblait à une sorte de Roméo et Juliette moderne un peu cucul la praline.

C’est l’été et j’aime bien lire des romans d’adolescents un peu niais (du moins en apparence) donc je me suis lancée dans sa lecture. Alors oui certains passages sont extrêmement niais mais  Everything everything  n’est pas uniquement une histoire d’amour.

C’est l’histoire de Madeline (Maddy) qui est atteinte d’une grave maladie qui a bouffé son système immunitaire. Cela l’empêche de sortir de la maison depuis 17 ans à cause du risque élevé de contamination.
Maddy lit beaucoup, suit des cours en ligne, joue aux jeux de société avec sa mère. Elle a sa petite routine avec son infirmière également Carla. Un jour Olly et sa famille s’installe en face. Olly est beau, mystérieux et drôle ; les discussions en ligne son intenses et l’envie de se rencontrer presse. L’amour vaut-il le risque ?

Le film est une bonne adaptation du livre qui reprend toutes les péripéties à quelques unes près. D’une durée d’1h36 on ne s’éternise pas sur la détresse de a jeune femme et le film va plutôt droit au but. On a rajouté le personnage de Rosa (fille de Carla) pour une scène entre copine. Le dénouement est peut-être un peu rapide mais si vous n’avez pas envie de le lire.

Concernant le livre je trouve sa mise en page très interactive avec des morceaux de mails, d’échanges, de post-it, de dessins, de plannings,… On lit le journal intime de Maddy ce qui rapproche le lecteur.

Au-delà de parler des maladies, Everything everything aborde des sujets tout aussi grave comme la violence conjugale ou la dépression suite à la perte de proches. Le tout de façon simple mais touchante. Ce n’est pas un coup de cœur, ce n’est pas un livre qui vous retournera mais vous passerez un bon moment 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :