Aujourd’hui, on est à la rencontre de François, aka , fondateur du groupe Entropy Zero, qui propose un cyberrock visuel vraiment détonnant. Amateurs d’electronicore et de synthwave comme moi, vous allez vous régaler… C’est parti !

Maximilien : Tu peux te présenter ?

François : Je m’appelle F2301, et je suis le fondateur d’Entropy Zero. Je gère toute la composition musicale, vidéo et scénique du groupe. Entropy Zero c’est un projet de musique qui s’articule autour de la science fiction. L’objectif c’est de créer des ambiances visuelles et musicales autour de la science fiction. On synchronise notre musique sur des visuels et on scénarise le tout sur scène. L’idée c’est d’explorer différents univers de science-fiction et de laisser libre cours à l’imagination. Le but, c’est que ce soit immersif, et qu’on puisse recommencer à zéro à chaque écoute.

Maximilien : Qui réalise toutes vos vidéos en live ?

F2301 : Je m’occupe de toutes les vidéos. Je créé des choses moi même en partant de zéro en 3D, je prend quelques extraits de vidéos libres de droits, et parfois j’utilise même des extraits de séries ou de films que j’ai vraiment besoin pour parler d’un sujet précis *rire*

Maximilien : Comment t’es venu cette idée de faire de la musique mais pas juste de la musique ?

F2301 : En fait, je ne voulais pas refaire juste de la musique. Je cherchais un projet pour me mettre à fond dedans et vraiment m’y investir. J’ai fait du jazz, du black metal et plein d’autres trucs, mais je me suis orienté sur du rock et de l’electro pour partager une autre passion que j’ai : la science-fiction.

Maximilien : Tu parlais de remonter sur scène ?

F2301 :  Oui, à la base je suis pianiste jazz.. J’ai fait pas mal de concerts en jazzband, puis je suis passé par le blackmetal symphonique pendant 10 ans…

Maximilien : Je vois que tu as fait plein de choses déjà. Du coup, est-ce qu’on pourrait imaginer l’ambiance SF d’Entropy Zero avec un style musical totalement différent ?

F2301 : Je vais pas te dire oui de suite, mais si j’ai envie de rencontrer une histoire au Tibet ou bien faire de la musique africaine, et bien pourquoi pas après tout. J’ai déjà fait un morceau sur Neo Tokyo dans lequel j’ai intégré des instruments traditionnels japonais. Je pense pas avoir révolutionné le genre, mais j’ai réussi à intégrer ça de façon vraiment sympa.

Maximilien : L’album s’appelle Mind Machine : A New Experience. Quelle est la nouvelle expérience par rapport à votre premier EP ?

F2301 : J’ai fait un peu comme un jeu vidéo. Tu vois il y a souvent des remakes en mode Machin : The New Edition truc, et là l’idée c’était de reprendre le concept de l’EP, le remasteriser, réorchestrer et réarranger les chansons puis en ajouter encore plus pour avoir un album vraiment complet.

Maximilien : Combien de temps ça t’as pris de faire la vidéo et la musique pour cet album ?

F2301 : Globalement, le tout m’a pris 1 an !

Maximilien : C’est rapide vu tout le travail de vidéo !

F2301 : Oh c’est relatif, ça dépend si tu y passes 1h ou 10h par jour pendant un an *rires*

Maximilien : Du coup, tu préfères faire du montage vidéo ou composer de la musique. Dans quel ordre tu procèdes ?

F2301 : Je fais la musique en premier, je créé une boîte à outil et ensuite en une semaine j’utilise tous mes outils et je compose tout à partir de ma boîte à outils. Ca peut aller assez vite. Ensuite, je passe au montage vidéo qui lui est très long. D’ailleurs, ça me frustre un peu car je passe tout mon temps à faire du montage vidéo, de la promo et plus encore… La musique c’est la plus petite part du camembert dans le projet au final *rires*

Maximilien : Quelle genre de musique t’as influencé pour ça ? Comment tu définis le genre d’Entropy Zero

F2301 : Alors, ça va peut être t’étonner, mais j’écoute principalement de la musique de film en fait. J’ai du mal à définir le groupe, mais je dirais du cyberrock. Je pars d’une base rock, puis je brode de l’electro dessus. D’ailleurs, sur le prochain album on a même des morceaux presque « clubbing » alors…

Maximilien : Oh, là tu m’intéresses fortement…! J’imagine qu’avec tous les visuels vous êtes archi prêts pour les lives ?

F2301 : On avait déjà fait des lives avec des morceaux du dernier album avant tout ce qui se passe en ce moment. On a profité du temps libre avec le confinement pour composer à nouveau et on est même déjà sur le second album, avec des choses encore plus incisives comme l’electro-club, et le rock se tourne davantage vers le metal ! On a tourné un clip aussi pour le prochain album. Le clip proposera plein de cosplayers sur une thématique jeux vidéo… Il devrait sortir très bientôt ! (NDLR : On ajoutera le lien du clip quand il sera dispo !)

Maximilien : Tu es donc très influencé par le jeux vidéo ?

F2301 : Oui, moi et mon frère (ndlr : bassiste du groupe) on est très geeks. Surtout lui d’ailleurs ! La qualité des jeux vidéo est vraiment ouf et comme on « joue », on est encore plus en immersion que dans un film pour moi.

Maximilien : La réalité virtuelle c’est un truc qui t’attire du coup ?

F2301 : A fond ! Mon frère a un casque et c’est vraiment top !

Maximilien : Justement, sur Error404 on parle de musique, de jeux vidéo, de séries et plus encore et je voudrais en savoir un peu plus sur toi. Tu aurais un groupe de musique à recommander, même si tu écoutes principalement de la musique de film ?

F2301 : Oui, le dernier truc que j’ai découvert : Cypecore. En fait, je suis assez flemmard pour les groupes et j’ai besoin d’écouter plusieurs fois pour apprécier le groupe. Du coup s’ils ont de bons visuels ça va plus m’accrocher et je vais me motiver à ré-écouter pour finalement apprécier. J’adore aussi Shaarghot en France.

Maximilien : Est-ce que tu aurais un film ou une série à recommander ?

F2301 : Le dernier truc qui m’a scotché c’est la saison 4 de The Expanse !

Maximilien : Et ton jeu vidéo de coeur ?

F2301 : Clairement Mass Effect !

Maximilien : Merci pour tes réponses François ! Un dernier mot à dire pour nos lecteurs ?

F2301 : 42 !

 

Vous pouvez écouter Mind Machine : A New Experience sur les plateformes de streaming dès maintenant (Spotify) et suivre le groupe sur ses réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :