Un jeu de musique sans musique mais avec un pupitre et un chef d’orchestre !

Un nouveau jeu de dessins, et il y en a beaucoup sur le marché : « Imagine » où l’on dessine avec des cartes transparentes, « Kezako » avec des bâtons et des galets, « Pix » où il faut pixéliser son dessin, « Esquissé » où les joueurs se passent leurs œuvres d’art comme on se passait un mot dans l’oreille dans la cours d’école… Bref, que de merveilleuses idées originales pour faire dessiner même les plus médiocres artistes peintres.

Et en voici encore une innovante ! Dessiner dans le vide en utilisant notre baguette invisible (donc ses mains) de Maestro du dessin…

De 3 à 8 artistes à partir de 8 ans.

Ouvrons la boîte

Le pupitre est important. Pas de chef d’orchestre sans pupitre. Et il est tout simple mais efficace.

Par contre, les dessinateurs en face ont un mini paravent pour cacher leur dessin, et là il n’est ni pratique ni efficace. Je m’explique : d’une il est plié vers l’avant et donc du coup il ne cache pas super bien le dessin, et de deux, il illustre les mouvements que doit faire le maestro pour se faire comprendre.
Je m’explique : tous les « signes » possibles pour faire comprendre aux dessinateurs où situer tel ou tel trait ont été dessinés, mais sans la traduction écrite de ce que le geste veut dire. Donc ça ne sert à rien. On voit bien le maestro faire ses gestes. Mais comment le comprendre sans lexique ? Dommage donc…

Prêt à gérer votre orchestre ?

Prenez des cartes avec des jolis dessins pas trop durs quand même à reproduire. Le « chef » devra utiliser sa baguette invisible (donc ses mains) pour que les joueurs dessinent sa « partition ».

Alors bien sûr, il faut ajouter quelques subtilités : quand on débute dans le jeu, on a le droit de parler, mais après on ne devra que signer. On doit dessiner dans un certain ordre : d’abord les traits en violet et ensuite les autres. Un trait par un trait, en expliquant où il se met par rapport au dessin (sachant qu’il y a toujours deux dessins sur une carte) et sur quel dessin va quel trait.

Bon vous l’aurez compris, soudain on s’embrouille un peu on ne sait plus si on parle du dessin 1 ou du dessin 2, si doit faire notre trait en dessous, au-dessus, dedans, argh !!!!!
Et après tout ça, évidemment, les dessinateurs doivent mettre un nom à leur dessin, et le maestro découvre s’il a bien accompagné son orchestre de dessinateurs et leur a fait découvrir les bons mots.

Mais où est la musique ?

Ce jeu s’appelle « El Maestro », mais il n’y a pas du tout de lien avec la musique, en tant que musicienne je m’attendais à jouer avec la musique ! Donc j’ai été un peu déçue… Mais je m’en remets…

Après le jeu est très beau, l’illustration du maestro donne envie de jouer avec lui, de jouer comme lui, de dessiner tout et n’importe quoi avec nos doigts magiques !

Alors on pourra rechigner sur la thématique qui n’est peut-être pas vraiment la bonne mais d’un autre côté quel peintre dirige ses apprentis avec de grands gestes de chef d’orchestre ?

Avis

On se prend au jeu dès que la partie débute, parce que c’est rigolo, parce que dessiner même quand on est nul ça marche toujours bien pour mettre l’ambiance et se moquer gentiment de ses partenaires de jeu.

On aime dessiner, et on aime être maestro. Alors on part assez facilement pour une partition sans musique avec notre maestro dessinateur. Puis même si on dessine mal, en tant que maestro personne ne voit réellement notre dessin, finalement un chef d’orchestre sait-il bien joué de la musique ?

 

  • Le « cache » pour les dessinateurs n’est pas assez explicite
  • Le maestro marque des points même si personne n’a trouvé, bizarre non ?
  • Une baguette pour le maestro aurait été sympa
  • Pas de musique dans un jeu qui s’appelle « El Maestro »

 

 

 

  • Les illustrations sympathiques
  • Le nouveau concept de dessin dans les airs
  • La règle du jeu : simple et efficace
  • Le fait de signer

 

 

En résumé

Un jeu de dessins léger et sympathique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :