4 ans après le dernier film de la franchise, Dragon Ball est de retour avec un nouveau film d’animation. : Dragon Ball Super: Broly. Cette année Toei Animation nous propose donc un film avec comme protagoniste principal un autre des adversaires mythiques de la bande de Goku : Broly.

Depuis le retour de la franchise sur le devant de la scène (même si elle était toujours présente dans nos coeurs !) avec la nouvelle série d’animation Dragon Ball Super, après les séries de Dragon Ball et Dragon Ball Z (oui Dragon Ball GT est volontairement oublié), Akira Toryama, le créateur de l’univers, s’amuse à faire revivre les « méchants » cultes de la saga en plus de nous créer de nouveaux antagonistes (Beerus, etc).

Après Freezer dans le film La Résurrection de « F », c’est donc au tour de Broly de revenir sur nos écrans !

Tout d’abord, faisons un petit rappel sur qui est Broly pour les deux du fond qui ne suivent pas : dans le film originel Dragon Ball Z : Broly le super guerrier, Broly est un Saiyan ayant survécu à la destruction de la planète Végéta. Très vite, il apparut que Broly avait une force extraordinaire et qu’il pouvait être le Super Saiyan Légendaire. Toutefois, cette force démesurée était difficile à contrôler, d’autant plus pour un jeune émotionnellement instable dû au traumatisme inconscient que laissa Sangoku pendant son enfance.

C’est pourquoi cette force fut bridée à l’aide d’un diadème conçu par son père, qui devait, en outre, lui permettre de vivre plus ou moins normalement malgré ses excès de rages destructeurs. Son père Paragus voulait se servir de la puissance de son fils pour devenir le maître de l’univers; pour cela il devait éliminer Végéta, le prince héritier des Saiyans.
Il emmena donc Végéta et ses amis sur une planète qui devait entrer en collision avec un astéroïde. Mais son plan échoua car Broly perdit son contrôle en voyant Sangoku. Il s’ensuivit un combat acharné qui se termina par une défaite du puissant Broly.

Nous ne parlerons pas des deux autres films sur Broly : Dragon Ball Z : Rivaux dangereux et Dragon Ball Z : Attaque Super Warrior !

Maintenant parlons ici de l’oeuvre en elle-même ! Tout en gardant la trame du premier film, celle-ci s’est quand même permise de prendre quelques libertés concernant la continuité du personnage de Broly et de son histoire. Ici, l’action du film se passe peu après le Tournoi du Pouvoir. Songoku et ses amis ont repris leur vie paisible. Goku passe son temps à s’entraîner pour continuer à s’améliorer car ce dernier est conscient qu’il existe énormément d’adversaires à travers les autres univers beaucoup plus forts que lui.

Lorsqu’un jour, le vaisseau de Freezer (un des personnages préférés d’Akira Toriyama) refait surface. Celui-ci est accompagné du fameux Broly et son père Paragus. Songoku et Vegeta sont d’autant plus surpris que les Saiyans sont censés avoir disparu depuis la destruction de la planète Végéta. Ils n’ont donc pas d’autre choix que d’affronter Broly qui arrive à s’adapter très rapidement aux techniques de ses adversaires tout en devenant de plus en plus incontrôlable.

 

  • Revoir les personnages de Dragon Ball Z est toujours un réel plaisir  

On aura beau dire ce que l’on veut, à partir du moment où on a grandi avec les personnages de Dragon Ball, que ce soit via les épisodes de l’anime, les films, les jeux-vidéos, les jouets, etc. Découvrir nos héros préférés dans une nouvelle histoire est toujours un pur bonheur ! C’est dans ces moments là que la nostalgie peut avoir un côté légèrement vicieux : on fait rarement preuve de discernement sous son emprise !

 

  • Le duo Freezer / Broly

Sur le papier cette affiche est quand même très alléchante ! 2 des plus grands méchants de la saga enfin réunis dans un même film ! Cela est d’autant plus intéressant lorsque Freezer se sert de la naïveté de Broly pour l’utiliser, lui et surtout sa puissance destructive pour assouvir ses propres envies. Le moment charnière de cette relation se déroulera à la fin du film quand Broly finira par se retourner contre Freezer, cela étant dû à sa rage aveuglante. Un combat qu’on ne pouvait imaginer que dans nos rêves les plus fous.

 

  • Gogeta

A-t-on vraiment besoin d’en dire plus ? Juste l’évocation de ce nom en fera frémir plus d’un ! La fusion ultime : celle de Sangoku et de Végéta. À chaque apparition de ce personnage, c’est tout un fantasme qui se réalise, un véritable déferlement de puissance, d’autant plus lorsque ce dernier se transforme en Super Saiyan Divin Super Saiyan ! Un vrai régal pour les yeux !

 

  • Un film de plus dans l’univers Dragon Ball

Alors oui cet argument est totalement subjectif ! Mais c’est moi qui écrit l’article, non ? Plus sérieusement ! L’univers de Dragon Ball est si vaste et l’imagination d’Akira Toriyama (que Dieu bénisse cet homme) qu’à chaque nouveau film Dragon Ball, c’est une partie de mon enfance qui refait surface ! (A part pour Dragon Ball : Evolution, j’ai mes limites…) Alors pourquoi gâcher ce plaisir ? Juste à l’évocation d’un nouveau film Dragon Ball, cela provoque mon intérêt et je suis certain que je ne suis pas le seul dans ce cas !

 

  • L’animation laisse parfois à désirer

C’est un argument qui revient assez souvent quand on parle de Dragon Ball Super, mais cela se vérifie d’autant plus sur certains passages de ce film. En effet, depuis le retour de la saga, la qualité de l’animation n’est pas forcément au niveau attendu, surtout quand cela concerne une saga légendaire comme Dragon Ball. Celle-ci nous avait habitué à un travail fait aux petits oignons ! D’autre part, on remarque clairement le fait que Dragon Ball essaye de gagner un nouveau public, beaucoup plus jeune que le public de base. L’exemple le plus flagrant étant l’absence total de sang, que ce soit dans les films ou dans l’anime… Détail qui peut paraître insignifiant mais qui au final est assez révélateur de la tendance que prend le divertissement audiovisuel et qui touche donc même l’animation japonaise : être le plus lisse possible pour être diffusé au plus grand nombre ! Et c’est bien dommage…

 

  • Le manque de charisme de Broly

Ça me fait mal au coeur de l’admettre mais oui… dans ce film Broly a le charisme d’une huitre asthmatique… Le personnage si redouté, qui doit incarner le Super Saiyan Légendaire craint à travers tout l’univers, celui dont même Végéta était terrifié juste à sa simple vision, est représenté comme un simple benêt qui ne se rend pas compte de sa puissance… Le paroxysme étant le moment où celui-ci nous raconte l’origine de sa « cape » qu’il porte autour de sa taille en permanence… (mais évitons les spoilers!)

 

  • La fin trop rushée

C’est le problème auquel sont confronté de nombreux films, le fait de confondre rythme et vitesse. Alors oui, un film Dragon Ball se doit d’être rythmé pour ne pas que le spectateur venu voir ce type d’oeuvre soit déçu mais l’action du film ne doit pas non plus passer à toute vitesse sous peine de perdre les spectateurs néophytes. Et malheureusement, sur la fin c’est la sensation que l’on peut ressentir, surtout lors de la bataille finale où on peut y voir un « gloubi-boulga » de couleurs à l’écran à travers les différentes attaques de nos personnages. Cela se ressent également au niveau du scénario où certains éléments sont assez bâclés ou passés en vitesse…

 

Conclusion :

Dragon Ball reste et restera une des oeuvres ayant marquées mon enfance. Encore aujourd’hui, ses personnages et son univers m’intriguent toujours autant, aller voir un film de la saga est toujours un réel plaisir coupable. Alors oui, à mon sens la série Dragon Ball Super présente plusieurs défauts notamment le côté « trop lisse » de l’animation, chose qui fait passer la série d’un « anime à la japonaise » à un « dessin animé assez standardisé ». La nuance est assez fine mais bien présente ! Mais sachez que si vous n’êtes pas trop regardant sur ces détails et que vous avez tout de même envie de passer un bon moment et de retrouver les héros de votre enfance, vous pouvez tout de même y aller ! Mais ne vous attendez pas à retrouver le même style de film qu’il y a 20 ans, vous risquerez d’être déçus !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :