Vous aimez faire des paris sur les courses mais malheureusement vous ne faîtes pas toujours le bon choix ou n’avez pas de chance ? Ce serait plus facile si vous pouviez maîtriser un minimum ce qui se passe pendant la course ? C’est ici ce que vous propose Downforce dans cette réédition de Top Race qui a été nommé au Spiel des Jarhes en 1996, mais vous ne serez pas le seul dans ce cas !

Un jeu de course ou un jeu de pari ?

Downforce n’est pas qu’un jeu de course ou vous chercherez simplement à terminer la course en première position. On peut plutôt le concevoir comme un jeu de gestion de course et d’écurie. En effet, la première phase du jeu va être de choisir la ou les voitures qui rejoindront votre équipe avec leur pilote associé. A vous donc de faire un premier pari sur le pilote qui aura le plus de chance de l’emporter selon vos cartes et son pouvoir. Cependant la somme que vous miserez sera déduite de vos gains en fin de partie. Quel impact cela a-t-il donc sur le jeu ? Et bien le joueur le plus rapide ne sera pas forcément le vainqueur de la partie !

La mécanique de course

A son tour de jeu, un joueur va jouer une des cartes de sa main. Sur cette carte sera inscrit une ou plusieurs lignes représentant les couleurs des différentes voitures et une valeur. La valeur correspond au nombre de case avancée par la voiture de la couleur concernée. Cependant, le joueur doit déplacer toutes les voitures représentées sur la carte jouée dans l’ordre inscrit (de haut en bas). Ainsi, vous allez devoir gérer entre la progression de vos voitures mais aussi celles de vos adversaires. Une première partie de stratégie s’offre donc à vous ici. Cependant, le joueur qui joue la carte est le seul responsable des déplacements des voitures. Cela implique donc qu’il peut s’il le désire, faire emprunter des trajectoires aux voitures ne leur permettant pas de couvrir la totalité du déplacement possible parce que la route est trop étroite et bloquée par une ou plusieurs autres voitures qui ne se sont peut être pas encore déplacées.

cartes downforce

La deuxième partie stratégique visera donc à faire avancer ses voitures en essayant de bloquer ses adversaires. Mais attention, certains pouvoir de pilote pourront venir changer tous vos plans en augmentant la valeur de déplacement ou en inversant le sens de jeu des cartes par exemple.

Enfin la dernière partie stratégique de la partie intervient dans une nouvelle phase de pari. Chaque circuit (parce que le plateau est réversible) est découpé en trois secteurs. Lorsqu’une voiture termine un secteur, chaque joueur va parier sur la voiture qu’il pensera remporter la course permettant ainsi de gagner de l’argent. Trois secteurs donc trois paris à faire durant la course avec bien évidemment un avantage fait aux paris en début de course puisqu’ils sont plus audacieux.

Fin de course et vainqueur

La partie va ainsi se dérouler tour de joueur après tour de joueur jusqu’à ce que toutes les voitures franchissent la ligne d’arrivée ou qu’il n’y ait plus de cartes pour faire avancer les voitures restantes. Les voitures ayant terminées la course rapportent à leur propriétaire de l’argent en fonction de leur position. A ces gains s’ajoutent éventuellement ceux des paris plus ou moins bien réussi et enfin à ce total on retire l’argent misé lors de l’achat des voitures et pilotes. Le joueur qui a le plus d’argent à la fin du décompte est ainsi déclaré vainqueur.

voitures downforce

Avis

Un jeu de course où on ne fait pas que la course est de base un concept intéressant. Un jeu de course où on ne contrôle pas que sa voiture le rend encore plus surprenant. Et que dire d’un jeu de course ou le vainqueur de la course n’est pas nécessairement le vainqueur de la partie ? Downforce se démarque par tous ces aspects et permet une grande interaction entre les joueurs pour mener à terme la course. Autant vous dire qu’une course de Downforce ne sera pas un plan qui se déroule sans accroc.

Et les extensions alors ?

Iello nous propose deux extensions à Downforce : circuits dangereux et courses sauvages. Pour la première, vous aurez le droit à un nouveau plateau réversible avec deux circuits comprenant chacun sa particularité. Il faudra alors s’adapter et développer de nouvelles stratégies de courses avec les six nouveaux pouvoirs fournis.

downforce circuit dangereux

Pour la seconde, vous trouverez encore un nouveau plateau de jeu et donc deux nouveaux circuits ou vous devrez prendre en compte des tremplins permettant de prendre l’avantage sur vos adversaires ou des animaux errant sur le circuit et donc bloquant le passage. Il y aura ainsi de quoi renouveler votre plaisir avec des approches de jeux différentes.

downforce course sauvage

 

  • Une rejouabilité limitée avec seulement deux circuits et un pouvoir par pilote
  • Des circuits peut être trop étriqué rendant parfois les dépassement difficiles
  • Le nombre de joueur est possible de 2 à 6 mais la configuration 3 ou 4 joueurs semble la meilleure pour profiter des interactions sans que ce soit trop chaotique
  • Une boîte assez vide sans extensions et qui ne peut contenir la totalité des extensions

 

 

 

  • Énormément d’interation si on aime se faire des coups bas
  • De très jolies petites voitures c’est plus sympa qu’un bout de carton
  • Un jeu simple et dynamique, très accessible
  • Des adaptations de règles prévues pour rendre le jeu accessible avec les plus jeunes

 

 

En résumé

Un jeu de course dynamique et tendu permettant de ravir les joueurs aimant gérer leur stratégie tout en faisant des crasses à leurs adversaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :