Don’t Trust The B**** in Apartment 23

Créée par Nahnatchka Khan

 don-t-trust-the-b-in-apartment-23-1

Bonjour/Bonsoir ! Ces derniers temps je découvre beaucoup de séries dont la plupart sont terminées mais qui valent le détour ! C’est le cas de cette série produite par ABC : Don’t Trust the B**** in the appartment 23 (Ne faites pas confiance à la garce de l’appartement numéro 23). 

C’est (encore) une série très courte avec 2 saisons et 26 épisodes de 18 minutes chacun. Je vous rassure vous n’êtes pas frustrés à la fin du visionnage, aucun retournement de situation, juste de la déception.

don-t-trust-the-b-in-apartment-23-2
Et ça raconte quoi ? June (Dreama Walker) est une gentille fille qui vient de l’Indiana, fraîchement diplômée elle vient prendre son poste dans une société boursière à Wall Street sauf que le jour de son arrivée celle-ci ferme ses portes la laissant alors sans travail, ni argent. La solution est la suivante : se trouver une colocataire sur Graig’s list (l’équivalent de notre le bon coin). Elle emménage avec Chloé (Krysten Ritter) : son opposé. Elle est fêtarde, menteuse, manipulatrice, sexy et son meilleur ami est le personnage principal de la série Dawson : James Van Der Beek très imbu de lui-même. Pour parfaire le tout : les deux jeunes femmes ont un voisin pervers (mais sympathique) et une voisine obsédée par Chloé. 

La série suit les déboires de June et Chloé chacune essayant de tirer la couverture vers elle tout en s’appréciant beaucoup. 

don-t-trust-the-b-in-apartment-23-3

Les fans de Dawson apprécieront les nombreuses références à la série (ne l’ayant jamais vue je ne peux vous dire si c’est un bel hommage ou non), ainsi que l’interprétation de James Van Der Beek dans son propre rôle.

C’est une série drôle, qui se regarde sans se prendre la tête, c’est un peu du même genre que 2 Broke Girls sans les rires enregistrés et un peu moins vulgaire (on y retrouve un des personnages de la série d’ailleurs !). C’est typiquement ce que j’appelle une « série de transition », rapide, sans gros rebondissements, elle se regarde de temps en temps entre deux séries ou pendant l’été/période de pause des séries US en décembre. 

Le seul souci est la chronologie de la saison 2, peut-être est-ce Netflix qui s’est emmêlé les pinceaux mais les épisodes n’étaient pas dans l’ordre : June trouve un travail  et dans l’épisode suivant elle est à nouveau café sans explication… Cela dit, on rigole bien et cette b**** va nous manquer !

don-t-trust-the-b-in-apartment-23-4

PS : Si vous aviez lu mon article sur Jessica Jones, vous vous souvenez que j’avais DESTESTE l’actrice principale, je trouvai son jeu plat,… Et bien cette série m’a reconcilié avec elle 😀

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :