Tu connais la chanson, lance la setlist à droite en lisant ->

– Dreamshade –

Comment chauffer une soirée de bon Rock? Commencez par faire venir sur scène Dreamshade, groupe de metal suisse. Enfin, les faire venir sur ce qu’il reste de la scène, car tous les instruments de toute la soirée sont déjà là, comme le public, ce qui ne leur laissera que peu de place pour jouer. Que nenni le groupe va jouer le rôle d’outsider et proposer un metalcore assez puissant pour une soirée plutôt orientée rock alternatif. Ils vont vraiment dénoter avec le reste de la soirée, et le feront avec brio puisque le public suivra les appels du groupe. 

Malgré cela l’assemblée plus que remplie ce soir semble ravie du set. Un public très jeune et très féminin,  qui dénote aussi de nos concerts habituels.


C’est notre premier concert de 2019, et on peut dire que nous ne sommes pas déçus de commencer par une belle découverte comme cela, aussi bien musicalement qu’humainement. Le groupe suisse (d’ailleurs, le chanteur a fait l’effort de parler en français pendant tout le concert !) était vraiment adorable et on ressentait vraiment leur bonheur d’être sur scène avec nous ce soir, et cela fait chaud au coeur, et je ne dis pas ça car la Maroquinerie était bondé et qu’il faisait déjà très chaud !

– Emarosa –

Emarosa @La Maroquinerie Photographe © Farah Siblini pour Error404

C’est au groupe de rock alternatif américain de reprendre la danse. Chose tout à fait courante et visible à tous les concerts, Bradley Walden (au chant) va ouvrir le concert par un sacré tour de force. A peine arrivé et avant de commencer, Bradley va attraper son ami bassiste par la taille et lui faire faire un tour sur lui même en le portant…. Assez ahurissant de voir de l’acrosport dans une salle de concert, qui plus est pas bien large…. Enfin, il semblerait que cela soit un classique pour Emarosa ! Alors que le groupe commence tout juste son set par People Like Me, We Just Don’t Play, Bradley décide rapidement de ne pas rester sur scène.

La scène étant trop petite à son goût, Bradley pris sobn cher ami Robert (mais si, le bassiste!) sur ses épaules avant d’aller chanter Emarosa @La Maroquinerie Photographe © Farah Siblini pour Error404au milieu du pit ultra rempli des fans de Don Broco, c’est à dire principalement des jeunes filles ! Le groupe proposa un rock assez énergique et sympathique. Ponctué de blagues et d’interactions avec le public, il est sûr qu’Emarosa aura su convaincre le public de Don Broco.

 

Entre les deux concerts, une petite altercation entre deux jeunes filles se provoqua à base de « je suis arrivé avant je suis donc devant pour toucher Rob blablabla », un peu cliché pour ce genre de groupes… L’une des filles était déjà complètement alcoolisée à 21h et a eu la bonne idée de vomir sur son ennemie d’un soir… Chacun ses goûts en matière d’amusement pour un concert ! La guerre éclata dans le pit avant de voir les filles se faire séparer et la personne ivre sortir de la fosse. Heureusement un volontaire est venu nettoyer les preuves dans le pit et a eu droit à une standing ovation de tout le public après avoir rétabli l’ordre dans la Maroquinerie… Comme quoi faire le ménage ça sert, même à devenir une rockstar ! 

 

– Don Broco –


Après ces groupes assez différents, comment est-ce que va se dérouler le concert de Don Broco ? Aussi metal que Dreamshade ou aussi festif que Dreamshade ? Un peu des deux , au final.

Peu après le début de l’arrivée du groupe sur scène, on a eu le droit aux premiers ratés de 2019 : un homme monte sur scène, embrasse le chanteur, jump dans la fosse et tombe… On commence à avoir l’habitude des plats dans les slams malheureusement, surtout lorsque le public est composée de jeunes filles pas forcément habituée aux pogos et autres joyeuseries du metal aux premiers abords !

Le guitariste du groupe était malade, mais il est revenu ce soir-là, pour notre plus grand plaisir, et contrairement à la fille durant Emarosa, il n’a pas vomi !

Don Broco @La Maroquinerie Photographe © Farah Siblini pour Error404Au niveau des titres, Half Man Half God, single sorti deux jours plus tôt sera joué pour la première fois en live (première date de la tournée oblige). Le morceau était très efficace en single et l’est encore plus en live ! La quinzaine de morceaux du groupe s’enchaîne à vive allure et dans la bonne ambiance. Paris à été gâté ce soir avec une setlist très orientée sur Technology, dernier album en date, mais sans négliger les précédents ni même oublier le futur avec Half Man Half God. L’excellent morceau, sorti deux jours plus tôt était une réussite en live. C’est le titre Greatness qui viendra conclure la grosse heure de set de Don Broco.

Le rappel se conclut sur T-Shirt Song, et fait tomber les t-shirts de tout le monde dans la fosse ! A défaut de faire tourner des serviettes, on aura fait tourner les t-shirts pour cette fin de concert. On aura même vu un soutien gorge voler en direction de Rob, qu’il renverra illico dans le public après avoir rigolé du cadeau reçu !

Le public semble ne pas en avoir eu assez à la fin du show, puisque certains sont restés pour faire une Macarena géante dans la fosse ! Il n’est effectivement pas trop tôt pour réviser les danses de l’été. Après avoir fait tourner les t-shirts, on ne pouvait pas imaginer mieux qu’une Macarena, de toute façon. 

C’est un premier très bon concert pour début l’année 2019 et tout à fait équilibré entre metal, pop rock puis le groupe qui ralliera les deux

Retrouvez l’interview de Rob Damiani, chanteur de Don Broco sur Error404 très bientôt 🙂

Crédit photographique : Farah Siblini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :