Disgaea 5 Complete Edition

NIS America. 26 mai 2017. Nintendo Switch. Dès 49.99€.

La licence phare de Nippon Ichi Software America est de retour. 2 ans après sa version PS4, le dernier Disgaea en date retrouve place sur Nintendo Switch, dans une version survitaminée ! Test 4O2Quatre points positifs, et deux points négatifs sur le jeu !

Plus + tableau

  • Tous les éléments de Disgaea réunis – Vous ne le savez peut être pas, mais je suis un grand fan de la licence depuis que je suis tombé par hasard sur la version DS de Disgaea, il y a fort fort longtemps. Ce Disgaea 5 ne manque pas à l’appel et reprend donc tous les codes de la série. Et Dieu seul sait qu’ils sont nombreux ! Leveling infini (le level max étant… 9999, oui oui !), des dizaines et des dizaines de classe, un système de T-RPG très pertinent avec des possibilités d’interaction entres personnages à proximité, de soulever/lancer pour se replacer, des geo panel qui changent les effets au sol sur certaines cases et qui peuvent être détruites pour infliger finalement des dégâts aux personnes sur ces zones, tout en ôtant les bonus de la zone, des palettes d’armes et de sorts… On a aussi le monde des objets qui est encore de retour, et qui génère aléatoirement des levels et qui vous propose une durée de vie infinie pour booster vos items jusqu’au maximum de leurs compétences…Bref vous l’avez compris, Disgaea est là, au meilleur de sa forme avec toutes les fonctionnalités et la campagne ultra dense phare de la licence. Amateur de T-RPG ou de la licence, vous ne serez pas déçu sur ce point là.
  • Une version Switch qui en envoie du très lourd Si la version PS4 était déjà une grande réussite, cette adaptation sur Switch se prête aussi à merveille au support. Si l’image était un peu pixelisée sur PS4 (et sur Switch en version TV), la version portable réduit fortement ces petits pixels sur les personnages en combat et donne une image on ne peut plus lisse et colorée.
  • LE SAINT GRAAL – Une fois n’est pas coutume sur les jeux japonais mais, le jeu est traduit… en français (contrairement aux screens fournis par l’éditeur juste au dessus ! 🙂 Je voulais vous mettre quelques screens  perso mais je n’ai pas la console à proximité au moment d’écrire ce test… Oups ! Oui messieurs, dames ! Après tant de tests à critiquer le « english only » des visual novels ou des JRPG qui ne permettaient pas d’ouvrir le genre à un large public, Disgaea fait l’effort d’être traduit (et bien traduit en plus) afin d’ouvrir l’accessibilité la plus grande sur ce jeu. Si cela peut ensuite donner envie aux joueurs l’ayant apprécié de se pencher sur d’autres titres ou que son succès soit tel que cela pousse d’autres jolies licences à être traduites (cc Persona 5)… On dit oui ! Un jour les JRPG domineront le monde, et vous n’aurez rien vu venir mouhahahaha (Ahum.. Je vais retourner sur mon Counter Strike moi…)
  • Personnages attachants – L’humour a toujours été présent dans Disgaea, que cela soit par le biais de héros-démons cyniques comme Killia (ou Laharl auparavant) ou bien par les pingouins explosifs, les prinnies, le jeu est tout à fait plaisant à jouer. On a le droit à une belle palette d’héros et d’héroïnes dans le jeu. Séraphine, votre bras droit, va essayer de motiver votre démon, à l’aide de quatre autres Overlord à aller faire tomber la société actuelle et faire de vous le nouvel Empereur de ce monde. C’est donc sur pleins de planètes et de multiples environnements que vous devrez faire étape pour recruter tous ces Overlord, les seigneurs les plus puissants des quatres coins de la galaxie, et allez ensemble, telle une Suicide Squad, faire un coup d’état magristral, à coup de curry et de pingouins explosifs. 
    Sympa comme cinématique ! Vivement l’anime Disgaea ! (bon okay il y en a déjà un mais c’était sur un plus vieil épisode de la licence : Makai Senki Disgaea)

Moins -

  • Portage flemmard Alors oui c’est plus beau (mais juste car l’écran est plus petit), on a tous les DLC inclus (bien d’un point de vue monétaire) mais après c’est à peu près tout ! Pas de nouvelles missions, pas de refonte graphique particulière… On est même à un point où le menu des trophées est celui de la PlayStation ! Vous pouvez parler à un PNJ qui vous dévoile la liste des succès et ce qu’ils vous font remporter : Trophée bronze, argent, or et… le célèbre Platine ! Cool on va pouvoir chasser le trophée sur Switch ! (bon par contre, cela ne vous débloquera rien sur votre compte PSN, bien évidemment… Dommage !)
    Let’s fight !
  • Tous les éléments de Disgaea réunis – On pourrait à la limite regretter ce point aussi car finalement, c’est du Disgaea et puis c’est tout ! Pas de nouveautés depuis la version PS4, mais pas non plus de nouveautés depuis Disgaea 3,4… C’est toujours la même chose globalement, avec queqlues nouvelles clases, nouveaux items, nouveaux graphismes…

Disgaea revient donc en grande forme sur Switch. On pourrait regretter un 6ème opus, mais ce 5ème opus qui nous revient avec l’ensemble des DLC pour un prix assez raisonnable compte tenu de la durée de vie de ces jeux vient nous ravir. Comme pour les versions PSP/Vita et DS, on a un super RPG transportable partout avec nous, mais avec des graphismes cette fois-ci vraiment parfait et toujours tous les éléments du tactical RPG le plus sensationnel de la planète ! Si vous aimez les RPG et les jeux ou le leveling de vos personnages (mais aussi de vos objets) ne vous font pas peur, il n’y a absolument AUCUNE raison de ne pas vous jeter dessus ! Deuxième médaille de diamant pour l’année 2017 chez 404, well deserved !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :