Disgaea était sorti en 2003 sur PS3, puis 2006 sur PSP, puis 2008 sur DS… C’est finalement 10 ans plus tard que le jeu ressort sur PS4 et Nintendo Switch, en 2018 !

Paris Manga oblige, c’est l’article spécial du samedi sur le thème du jeu vidéo japonais !

  • Disgaea, en mieux

    Vous avez peut-être connu le Disgaea de 2003, ou bien celui de 2008 comme moi… Mais que vous l’ayez connu ou pas, cette version est forcément la meilleure. Forcément, le jeu a entièrement été retravaillé sur de nombreux points. Le premier est évidemment les graphismes entièrement revues à la hausse. Tout est lissé. Le rendu HD est tout simplement impeccable. Le rendu sur la Switch  en version portable est également parfait. L’interface reste lisible, bien que complexe.

La plus célèbre des taverne avant celle d’Hearthstone.
  • Disgaea in Translation 

    On en avait parlé lors de la Japan Expo 2018 avec l’équipe de traduction de NIS America, mais les futurs jeux Nippon Ichi Software America seront traduits en français pour séduire notre public. Le premier jeu traduit par cette nouvelle équipe était le dungeon-RPG sorti plus tôt en septembre, Labyrinth Of Refrain.  Disgaea avait déjà été traduit à l’époque de la DS, mais il a été totalement re-traduit pour l’améliorer ! La version DS avait été traduite de la version anglaise du jeu, déjà traduite de la version japonaise. Cette nouvelle traduction est repartie depuis la version originale japonaise et est évidemment bien plus fidèle à l’original. L’humour japonais, toujours décalé, fait mouche sur cet opus. Après les mid-boss, des boss pas si forts qui n’en font pas des boss selon notre héros, une assassin la moins discrète et la plus fébrile du monde et bien plus, c’est tout cet univers haut en couleur qui avait fait son succès qui revient, plus authentique que jamais.

Le demi-boss est toujours là !
  • Le T-RPG des vrais ! 

    Disgaea est une parodie des tactical-RPG. Nippon Ichi Software est un spécialiste pour la parodie de jeux vidéo (notamment avec le leveling abusif dont on vous parlera un peu plus bas). Scénario barré, personnages hilarants… Le jeu est très complexe mais peut être résolu sans prendre en compte les nombreuses facettes du jeu. Vous trouvez notamment une Assemblée Générale pour voter des lois et obtenir des bonus/malus en jeu, le système de géoblocs, d’xp de vos compétences, les différents niveaux de performances des personnages et j’en passe… Les animations visuelles des compétences spéciales sont toujours aussi réussies qu’à l’époque, le lissage HD en plus ! Sachant que les coups spéciaux sont nombreux, le nombre d’animations suit lui aussi et propose un florilège de belles choses à voir au cours du jeu.

    • Anecdote : le prinny, petit pingouin emblématique de Disgaea est ensuite devenu le logo de l’entreprise Nippon Ichi Software.

 

 

  • On trigger le chrono 

    Disgaea est réputé pour être un RPG très chronophage. Pour faute, il est possible d’obtenir des dizaines de classes et de héros allant du niveau 1 au niveau…. 9999 ! Déjà très long, il est également possible d’augmenter CHACUN de ses équipements à travers « Le Monde Des Objets » du niveau 1 au… 9999, vous l’aviez devinés ! Le seul problème est qu’il ne faut donc pas changer d’équipement après, sinon, on repart de zéro ! Autant vous dire que le temps de choisir les bons équipements et les monter prendra un temps infini ! Si vous êtes prêts à passer quelques milliers d’heures de votre temps sur un jeu vidéo, Disgaea sera clairement le bon choix ! A savoir toutefois que le niveau 9999 sur les objets et vos personnages sont loin d’être nécessaires pour terminer le jeu !

Les prinnies au combat, y’a qu’ça d’vrai.
  • Nouveautés disparues 

    Le vrai regret que l’on pourrait avoir se situe au niveau de la dénomination « Complete Edition ». Le titre est un peu trompeur car il ne contient rien de plus que le jeu de base tel qu’il l’était déjà sur PS2 et DS. Au final, le jeu est identique en terme de contenu aux précédentes éditions et c’est un peu dommage ! Pour les fans de la première heure, il est important que le jeu soit similaire à celui qu’ils avaient connus, mais c’est toujours agréable de voir un petit peu d’inédit, de bonus, à l’égard du jeu en question. On repassera donc pour un prochain titre NISA pour ce qui est des nouveautés lors du remaster d’uns de leurs jeux.

 

 

15/20

Disgaea 1 est toujours LE T-RPG de référence pour tous les fans du genre. Son lissage HD et sa re-traduction française sont très réussis. En revanche, c’était mon RPG de référence étant plus jeune, aujourd’hui j’ai eu plus de mal à m’y mettre… La faute sans doute au côté répétitif et de farming qui ne me passionne plus autant qu’autrefois… Ou le fait de l’avoir déjà fait peut-être. En tout cas, si vous ne l’avez pas encore fait, cela reste un must-have, surtout qu’il s’agit sûrement du plus cool de toute la série !

Retrouvez notre interview de Sohei Niikawa, PDG de NIS America et créateur de la licence Disgaea très prochainement sur Error404!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :