Il y a peu, j’ai découvert un gars nommé William Erhel. Il a une page YouTube, une page Facebook, et il partage ses dessins. Alors, me suis-je dis, pourquoi ne pas étendre les Découvertes du Mouton à l’art qu’est le dessin. Allez, on va découvrir ça ensemble !

Bon, le dessin, je n’y connais pas grand-chose. J’adore ça, j’en regarde beaucoup sur internet, je cherche toujours de nouveaux créateur sur la toile, de nouveaux styles, mais niveau critique, je ne sais pas vraiment quoi dire à part « Oué, c stylé lol ». Alors que dire du travail de William Erhel. Je vais m’essayer avec vous à une critique constructive de ses dessins.

Mi-septembre, William a publié sur sa page  un dessin de 65×50 cm sur sa page. Un magnifique fan-made basé sur le thème d’Harry Potter. On peut y voir une quinzaine de personnages emblématiques de la saga tels que Dumbledore, Mac Gonagal, ou encore Harry lui-même. Le dessin est réalisé avec une très grande précision ! Le style est très réaliste, et on sent le temps passé sur cette réalisation. Un point intéressant de cette oeuvre est le suivi que William a proposé sur sa page : Pendant cinq mois, il a posté 17 photos de son dessins pour échanger sur facebook sur sa page pour montrer l’avancement de son projet et pour partager les techniques utilisées sur le dessin.

14333690_1114150165287552_7744181517617196311_n

Mais comme personne ne présentera mieux son travail que lui, je suis allé lui posé quelques questions et il a accepté de répondre :

Peux-tu nous décrire ton parcours ? Comment t’es venu cette passion ?

Salut Reizak ! Alors, je suis un fier Breton né à St-Brieuc et très vite devenu Rennais. J’ai commencé tôt à m’intéresser au dessin, quand j’étais petit je n’étais pas trop action-man ou football mais plutôt du genre tout sage devant une feuille de papier avec un lot de crayons de couleur. C’était mes grands parents qui me gardaient souvent, et mon grand père, passionné de musique, vieux cartoons et bateaux/trains m’a fait découvrir ces univers. Du coup, plutôt que de dessiner comme chaque enfant, des maisons, des fleurs, la famille ou des soleils, je recopiais des persos de tex avery ou des trains de marchandises qui venaient faire leur livraison. C’était pas du tout du grand art, mais je dessinais tout ce que je voyais. Ensuite, en grandissant, j’ai lu pas mal de BD et je les décalquais puis je recopiais les dessins juste en observant. C’est vers mon collège/lycée que j’ai commencé à créer des persos venant de mon imagination. Et les portraits, j’ai réellement commencé à en faire après mon lycée ! Pour finir, pour continuer de bercer dans cet univers, je me suis dirigé vers des études d’Arts Appliqués et 539620_491424494226792_1998528709_nde graphisme. Aujourd’hui, je suis graphiste et illustrateur.

Comment as-tu décidé de créer une page facebook et une chaine Youtube ? Tu l’as fait dans l’unique but de partager ton travail, ou peut-être cherchais-tu à être critiqué, pour t’améliorer ?

L’idée de créer une page facebook puis une chaine Youtube, c’était avant tout pour ce côté pratique de pouvoir être vu par plein de gens. Je partageais avant sur mon profil facebook perso mais ça devenait un peu le bordel car ça mélangeait mon travail et ma vie à côté et je voulais que des inconnus puissent voir mes dessins sans pour autant avoir accès à ma vie privée. Je voulais savoir si mon travail intéresserait beaucoup de personnes ou bien si c’était à garder dans mon cercle d’amis. Pendant au moins un an, ma page est montée maigrement jusqu’à 500 fans mais c’est grâce au partage d’un portrait que j’ai envoyé au Youtubeur Seb la frite que ma page est directement passée à 20000 fans.

Youtube, c’était plutôt pour le côté expérimental de la vidéo, je suis un peu moins à l’aise.

Bref, la création de ces pages, c’était surtout pour me faire voir par plus d’inconnus et avoir des avis différents de mes amis. Et toucher des passionnés du dessin comme moi.

Où en es-tu aujourd’hui ? Tu vis de tes dessins ?

J’ai actuellement terminé mes études, je vis de petits boulots et dehors du dessin et de quelques commandes mais je compte travailler en agence de communication visuelle en tant que graphiste le plus rapidement possible.

Est-ce que tu as des rêves en tête, des illustrations en particulier que tu veux à tout prix réaliser ?

Un de mes rêves serait de vivre de l’illustration à 100%, rien de plus beau que de faire de sa passion son travail. Je n’ai pas tellement de dessins que je rêverais de réaliser, si j’ai une idée, j’essaie de m’arranger pour la réaliser au bout d’un moment. C’est plutôt une contrainte de temps, par exemple, avant la création de mon dessin sur l’univers et les personnages de Harry Potter, j’ai demandé un vote et les gens devaient choisir entre cet univers et également Le seigneur des anneaux et Star wars. J’ai dit que je les réaliserai tous mais après 150h de travail sur le premier dessin, je n’ai pas autant de temps à consacrer sur les univers suivants, cela me pousse à revoir ma technique sur mes réalisations et à bosser plus vite mais toujours avec autant de qualité. Donc disons que mon rêve est avant tout de pouvoir dessiner sur le maximum d’univers possibles et d’avoir le temps de tout faire.

Pratiques-tu d’autres formes d’art graphique ? Ou seulement du dessin ? Si oui, c’est possible d’avoir un visuel ?

Pour les autres formes d’Arts Visuels, je t’invite à aller voir mon site internet qui saura peut être te montrer d’autres projets que le dessin mais le dessin reste ma compétence première même si je dois réaliser une affiche12963595_1019707908065112_6682507724990437293_n publicitaire ou un texte, le dessin au maximum !

Quel conseil tu donnerais à de jeunes dessinateurs qui veulent se lancer ?

Et pour finir, je conseillerai aux jeunes dessinateurs qui veulent se lancer d’avoir de la patience, c’est primordial. Bien sûr, on veut toujours devenir performant le plus vite possible mais c’est un art qui s’apprend avec le temps et la pratique. Il ne faut pas avoir peur de passer du temps sur une oeuvre, ou même de s’aider les premiers temps. Ce qui peut vite décourager, c’est d’être trop loin du résultat qu’on attendait, de se trouver nul et de ne pas vouloir continuer. Avant tout, il faut trouver une idée qui nous plait, et par exemple dans le cas d’un portrait, commencer à en dessiner les contours grâce un calque et fignoler les détails. Puis de plus en plus, se priver de ces options et dessiner soi même à partir de notre imagination. J’ai commencé comme ça, décalquer, recopier et enfin imaginer.

 

Merci William d’avoir répondu à ces questions, on viendra voir ton site ! Bonne continuation !

Site de William

Page Facebook

Chaine Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :