Sup’ guys !

Ca y est ! J’ai enfin décidé à me mettre aux lights novels, et il faut dire que j’ai très bien fait. J’ai donc commencé ma longue conquête de ce monde très peu connu chez nous, pauvres petits occidentaux, et l’une de mes premières victimes est une œuvre chinoise : Zhan Long.

J’appelle Zhan Long un light novel mais il s’agit en vérité d’un web novel, mais étant donné que pour nous, occidentaux, le format au final est le même, je continuerai avec cette appellation.

J’avais déjà parlé de Zhan Long dans un précédent article, mais uniquement de son adaptation manga, juste ici, ainsi je ne vais pas parler de l’histoire mais seulement donner mon impression sur le light novel.

(Les illustrations sont tirées du manga).

 

Screenshot - 22_04_2015 , 12_40_55

 

 

Plus +

  • On a une alternance entre vie réelle, dans laquelle Xiao Yao doit accompagner sa cliente en tant que garde du corps, et jeu vidéo, dans Destiny, où il monte en niveaux, fait des quêtes, rencontre des alliés. On a à peu près 80% de jeu vidéo et 20% de vie réelle.
  • L’immersion dans le jeu de Destiny est parfaite, on a vraiment l’impression d’être soi-même dans le MMORPG. On est sans cesse abreuvé par un flot d’informations sur le niveau, les stats, l’équipement des personnages, monstres et ennemis. On nous donne même la quantité de dégâts faite par les attaques et les compétences utilisées !

    Extrait de la version anglaise :                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Screenshot - 22_04_2015 , 13_28_35

  • Le héros et ses compagnons évoluent au fil de l’œuvre, et cette évolution est encore plus facile à suivre grâce au niveau et à l’équipement des personnages, tandis qu’en dehors de Destiny c’est plutôt la relation que le héros entretient avec les personnages qui évolue.

  • L’œuvre est traduite par des fans en anglais, mais aussi en français.
  • L’équipe de traduction chinois-anglais est vraiment super efficace ; elle sort des chapitres tous les jours, même souvent plusieurs par jour.
  • La longueur de l’œuvre est… tout simplement monstrueuse. Elle est terminée en Chine et comporte 6 volumes. Chaque volume comporte environ 250 chapitres, soit un total de 1379 chapitres !
  • Zhan Long se passe principalement dans un univers de jeu vidéo, cependant pas besoin d’être un hardcore gamer pour tout comprendre, même les non-joueurs peuvent facilement suivre.

 

 

 

Moins -

  • J’ai vraiment du mal avec les noms chinois…
  • La traduction française n’en est qu’à ses premiers pas et n’est pas aussi rapide que celle anglaise.
  • Après avoir lu le light novel, je peux voir qu’il manque énormément de détails et scènes au manga, ce qui m’en a dégoûté. Mais le manga a au moins l’avantage d’être beau et en couleurs.
  • Souvent dans les light novels on a de temps en temps droit à de jolies illustrations, mais là aucune, peut-être parce qu’il s’agit d’un web novel et donc ne connaissant pas d’adaptation papier.

 

Screenshot - 22_04_2015 , 12_41_36

Conclusion

 

Je suis donc personnellement très attentivement chaque nouvelle sortie de chapitre de Zhan Long. C’est dommage que la traduction française ne soit pas très avancée, mais pour tous ceux qui ont un bon niveau d’anglais ou bien veulent améliorer leur niveau actuel, n’hésitez pas une seule seconde.

Zhan Long prendra beaucoup de votre temps mais cela vaut vraiment le coup, l’œuvre est super entraînante et on veut sans cesse voir comment Xiao Yao, le héros, va évoluer et s’améliorer.

L’œuvre a en plus l’avantage de pouvoir attirer les lecteurs de mangas mais aussi de romans.

Donc si vous aimez le genre fantasy/jeu vidéo ou voulez le découvrir, jetez vous tout de suite sur Zhan Long !

Bon, à plus, j’ai une montagne d’autres light novels à finir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :