Sup’ guys !

Pour l’eroge d’aujourd’hui, on ne va pas s’attaquer à des filles ressemblant à des chats comme dans Nekopara Vol.1, mais à des chiens et chats ressemblant à des humains, avec Wanko to Kurasou.

 

Screenshot - 01_04_2015 , 15_54_03

 

 

 

Présentation

 

Attention l’œuvre paraît toute gentille et mignonne, elle n’en reste pas moins un eroge, elle contient donc des scènes sexuelles.

Comme d’habitude œuvre en anglais.

Côté routes : on est confrontés à des choix qui mènent à deux fins différentes, et qui débloquent des scénarios bonus assez courts.

 

                                              

 

Pour ceux qui souhaitent le télécharger :

http://erogedownload.com/downloads/wanko-to-kurasou/

 

Screenshot - 01_04_2015 , 15_57_17

 

 

Scénario

 

Une nouvelle race d’animaux de compagnie était à la mode avant, des animaux ayant un physique semblable aux humains et un intellect élevé (pour des animaux), principalement des chiens ou chats. Cependant cette tendance s’est calmée depuis et ils sont rentrés dans les habitudes de chacun.

Notre héros : Yusa Yuuichi est un étudiant vivant seul et gagnant sa vie en tant qu’instituteur auprès de jeunes enfants. Un soir il trouve l’un de ces animaux : une chienne anthropomorphique, abandonné dans la rue, sous la pluie.

Il décide de s’occuper d’elle jusqu’à ce qu’elle se rétablisse, souffrant d’un léger traumatisme, et de trouver le maître de la jeune créature.

Cette rencontre va grandement changer la vie de notre héros, ayant l’habitude de se distancer des autres, et va l’amener à faire de nombreuses rencontres, et ainsi s’ouvrir un peu plus aux autres.

 

Screenshot - 01_04_2015 , 15_55_29

 

Plus +

  • Le héros a eu une enfance plutôt spéciale faisant qu’il a une certaine facilité avec les femmes, trait de caractère que j’ai beaucoup apprécié.
  • Par rapport à Nekopara Vol.1, le côté ‘’animal de compagnie’’ est vraiment beaucoup plus présent et réfléchi : animaux qui doivent sortir en laisse sans autorisation spéciale, une alimentation différente de celle des humains… Cela rajoute vraiment du réalisme à l’œuvre.

Moins -

  • L’une des deux fins qui est bonne mais que j’ai trouvée plutôt extrême.  

 

Screenshot - 01_04_2015 , 15_57_40         

Conclusion

Wanko to Kurasou est vraiment une œuvre sympathique, l’accent est vraiment mis sur le côté ‘’animal de compagnie’’ – et ce avec succès – ce que j’ai vraiment apprécié, en plus de personnages auxquels on s’attache vraiment très facilement.

La durée de vie du jeu est plutôt correcte pour ce genre d’eroge, donc si vous êtes intéressés n’hésitez pas.

 

Screenshot - 01_04_2015 , 15_55_11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :