Sup’ guys !

Eh oui, je suis enfin de retour, mouhahaha (rire diabolique) ! Après cette période d’examens, je reprends enfin ma plume (ou plutôt mon clavier) pour vous sortir un article tout beau tout frais. Et pour cet article je m’attaque au light/web novel et manga Mushoku Tensei.

 

Mushoku1_03

 

Présentation

 

Mushoku Tensei est à la base un web novel ensuite devenu light novel puisqu’imprimé en format papier au Japon.

Malheureusement, pas de traduction française pour le web/light novel.

L’œuvre est constituée d’une histoire principale terminée et faisant 24 volumes, ainsi que d’histoires secondaires encore en cours de traduction. Si vous êtes intéressés vous pouvez trouver l’œuvre ici.

Notez aussi la présence d’un wiki, si vous avez besoin de consulter les différents termes et personnages contenus dans l’œuvre.

Mushoku Tensei a aussi été adapté en manga, et là, alléluia ! On a le droit à une traduction française et sans retard sur la traduction anglaise, juste ici.

 

Mushoku2_03

 

Scénario

 

Notre héros est un homme de 34 ans devenu un otaku et un NEET (personne sans emploi, sans diplômes) suite à un accident durant sa scolarité qui l’a traumatisé. Ne sortant jamais de chez lui, il est devenu gros, repoussant et totalement coupé du monde extérieur. Il vit encore chez ses parents jusqu’au jour où ceux-ci meurent dans un accident et que ses frères et sœurs le jettent dehors.

Il se retrouve alors sans-abri, sans argent et sans personne pour l’aider, alors qu’il est au summum du désespoir, il aperçoit un groupe de jeunes sur le point de se faire renverser par un camion, il tente alors de les sauver mais meurt renversé.

Mais il s’avère que la chance lui sourit enfin, puisqu’il se réveille et constate… qu’il a été réincarné en nouveau-né, dans un monde fantaisiste, sous le nom de Rudeus Greyrat. Il décide alors, par rapport à sa vie précédente, de vivre cette nouvelle vie qui lui est donnée au maximum et sans aucun regret.

 

Mushoku2_10

 

 

 

Plus +

  • Les volumes du light/web novel sont divisés en fonction de l’âge de Rudeus, ainsi on a la période de la petite enfance (Volume 1), la période de l’enfance (Volumes 2 à 6), la période de la  pré-adolescence (Volumes 7 à 13) et la période de jeune adulte (Volumes 14 à 24). On peut donc suivre Rudeus de sa naissance à l’âge adulte, on le voit grandir, fonder une famille.
  • Attention petit spoil : les œuvres ‘Harem’ ont pratiquement toujours deux fins possibles, soit le héros ne choisit personne à la fin et du coup on reste sur un suspens, soit le héros choisit une personne et dans ce cas on a de la peine pour les autres. Mais là on a le droit à une troisième possibilité qui est …. POLYGAMIE !
  • On n’a pas là un héros ultra puissant, puisqu’il a ses propres faiblesses et atouts, il se renforce grâce a ses propres efforts et on le voit grandir plus fort au fur et à mesure de l’œuvre.
  • Pour une fois un héros magicien.
  • Très belles illustrations pour le light novel.
  • Une grande quantité de personnages tous vraiment très bien représentés et attachants.
  • J’ai parfois du mal avec les héros pervers mais là cela m’a vraiment fait rire et même si Rudeus est un pervers il reste fidèle à ses compagnes.

Moins -

  • Bon manga mais comme d’habitude, pas au niveau de l’œuvre originale.
  • Dur à lire rapidement, par rapport à d’autres œuvres qui sont tellement prenantes qu’on ne peut pas s’arrêter de lire, Mushoku Tensei requiert des pauses de temps en temps.
  • De temps en temps j’ai trouvé que les événements s’enchainaient trop rapidement alors que j’aurais préféré des moments sans action, où Rudeus s’occupe de sa famille.

 

 

Mushoku05_01

 

 

Conclusion

 

Mushoku Tensei est vraiment une œuvre sympathique et pleine de rebondissements, que ce soit le light/web novel ou le manga, et elle saura vous occuper pendant longtemps vu sa taille. Il me tarde donc qu’il sorte en anglais version papier et je vous le recommande chaudement à tous.

 

Mushoku04_02

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :