Dark

Production Netflix Allemagne

Bonjour/Bonsoir ! Parlons de la nouvelle création Netflix : Dark. Netflix donne souvent carte blanche aux différents pays où son service est disponible pour créer une série en France on a eu cette bouse de Marseille.. au Brésil la très bonne 3% et directement venue d’Allemagne : Dark

Cette série a eu tendance à être comparée à la très bonne production Stranger Things pour les éléments suivants : enfant qui disparaît mystérieusement et les années 80. Je vous rassure les points communs s’arrêtent là.
Je rajouterai une petite touche de The OA personnellement ; mis à part cela c’est une histoire à part entière ! 

Pour vous situer l’histoire : nous nous trouvons dans la ville de Winden, petit patelin où tout le monde a grandi ensemble et où tout le monde se connaît. Ce qui annonce des vieilles histoires de rancunes, jalousie,…

Bref. L’été dernier le père de Jonas s’est pendu et 15 jours avant la rentrée un élève du lycée a disparu : ambiance.  
Pendant que la police en quête, des jeunes vont traîner près d’un grotte sombre et mystérieuse (genre dark vous avez dit dark ? Comme c’est Dark). Forcément ils ont peur et le petit Mikkel va disparaître lors de leur fuite. Va s’enchaîner des histoires entre les personnes de Winden, les enquêtes et….un retour dans les années 80. 

L’histoire est intéressante avec des voyages spacio-temporels, ça fait fonctionner le cerveau ! Après on manque de beaucoup de réponses : comment fonctionne la machine de torture ? elle sert à quoi ? pourquoi ces personnes en particulier ? pourquoi les corps ne correspondent pas à l’année de l’enlèvement ? 


Le rythme est lent. Ok il faut mettre en place ces histoires d’espace temps mais le grand méchant on le voit 2 fois au début de la saison et après il disparaît et passe en 89éme plan.. Ce n’est pas ultra palpitant. 
L’univers graphique est très sombre, on doit voir le soleil à peu près 20 minutes sur 10 heures de série, une bonne partie de l’action se passe sous la pluie. 

Contrairement à Stranger Things les personnages ne sont pas du tout attachants et c’est bien dommage. Là où je craque sur Eleven et Dustin ; je n’ai aucune compassion pour Jonas et Ulrich (Faut dire qu’il me fait penser à Mads Mikkelsen ça aide).

 

La bande son est assez dingue, très travaillée, très dark (oui encore), elle appuie l’ambiance sans en faire des tonnes comme ma maman quand elle décore la maison à Noël (coucou et pardon maman pour cette comparaison). 

En définitive ce n’est pas mauvais mais on aura pu gagner beauuuuuucoup de temps en supprimant les histoires annexes qui ne servent pas à grand chose parce qu’on en à rien a carrer des protagonistes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :