Culdcept Revolt

NIS America. 6 octobre 2017.

Vous avez déjà joué à Mario Party ? et à Baten Kaitos sur Gamecube ? Et peut être même au Monopoly ! Ce jeu est peut-être fait pour vous. Test 3O3. Trois points positifs, et trois points négatifs sur le jeu ! 

Plus + tableau

  • Gameplay pas inintéressant… – Quand j’ai vu qu’on avait affaire à un jeu de cartes, j’étais comme un fou ! Deckbuilding, combats intenses… Ce système de jeu de cartes mixé à un jeu de plateau et d’évolution du terrain à votre profit (ou contre vous si vous perdez…). Au final le fait de pouvoir équiper ses monstres avec des items d’attaque ou de défense et la possibilité de lancer des sorts à l’aide de cartes fait énormément penser à un Baten Kaitos (de loin), l’un des meilleurs JRPG de la Gamecube (et de la terre entière!). Le fait de pouvoir augmenter les terrains sur lequel on aura préalablement déposé un monstre donne un petit côté maison/hotel de Monopoly. Cet aspect est d’autant plus renforcé que si vous possédez plusieurs monstres sur une même couleur de case sur le terrain, le bonus de G volé à votre adversaire lorsqu’il s’arrêtera sur l’une de vos cases lors de ses déplacements (il s’agit d’un lancer de dé aléatoire pour se déplacer sur la map, à la façon d’un Mario Party) seront plus important. A vous d’être stratégique pour répartir les améliorations de niveau de vos terrains et le placement de vos monstres pour que cela soit le plus profitable possible ! Vous pouvez aussi tenter la technique de « maxxer » une case qui causera la perte immédiate de votre adversaire s’il a la malchance de tomber dessus… Bref, les stratégies sont multiples et le jeu se rend intéressant grâce à cela.
  • Jeu long… très long ! – La campagne de quêtes est longue. Combat à plusieurs, tours interminables, objectifs à rallonges, deckbuilding et récolte aléatoire de cartes dans les boosters. Il vous faudra plusieurs dizaines (centaines?) d’heures pour parvenir à récolter toutes les boosters. Avec un peu de chance, le jeu se mettra à jour en offrant de nouvelles cartes !
    Mario Party ?
  • Un deckbuilding varié – Vous retrouverez dans le jeu plus de 400 cartes à collectionner et à matcher pour confectionner le deck idéal qui permettra de vaincre n’importe quel adversaire (offline ou online!). Réaliser un deck sera vite indispensable pour vaincre les adversaires les plus robustes, et vraiment obligatoire pour les parties en ligne si vous voulez jouer de façon sympa ! D’ailleurs, petit cadeau si vous avez précommandé le jeu, NIS America offre un dos de carte exclusif et un « bonus challenge » : une nouvelle map jouable online et offline et un petit scénario bonus. Vous pouvez simplement réserver cela avant la sortie du jeu le 6 octobre. C’est par ici !

Moins -

  • … mais très chronophage ! –

    Hearthstone ?
    Le problème du jeu principal selon moi, c’est son côté chronophage au possible. En effet, vous devez visualiser les tours de vos adversaires quand vous ne jouez pas… Ceci paraît assez évident pour connaître leurs coups, mais leur tour est joué à vitesse normal et le jeu devient vite long. Déjà que les objectifs en terme de mana sont souvent assez élevés, les parties ont vite tendance à s’éterniser… Compter plus d’une demi heure (au grand minimum) pour une partie… Puis il faut avouer qu’on tourne assez vite en rond malgré la possibilité de faire du deck-building.

  • Une direction artistique pas incroyable – Les cases rouges flashy, à côté de vertes et de bleues.. Ce n’est pas sans rappeler les zones colorées de Disgaea, mais c’est quand même assez moche. De même que pour les monstres sur les cartes qui apparaissent finalement comme un bestiaire tout à fait lambda d’un jeu de type héroïc fantasy avec quelques gobelins, arbres, statues, rats et autres bestioles dans le genre. L’identité graphique n’est vraiment pas folle et l’intérêt du jeu n’est certainement pas ici.
  • English only – Rien a ajouter de plus ! 😉

NIS America a la particularité de toujours proposer des jeux à forte rejouabilité et avec une durée de vie quasi illimitée. Dans un temps où les sorties de jeux pullulent à tout va, il y a de fortes chances pour que vous appréciez le jeu, commenciez un petit peu le jeu, mais soyez vite ennuyés par la redondance et la longueur des combats. Au final, je ne saurai trop vous le conseiller puisque je doute que cela devienne votre nouveau jeu de chevet, sauf si vous en devenez un fan hardcore (un peu à la façon d’un Disgaea cela dit, quand je m’y étais mis sur DS, je ne jouais plus qu’à ça pendant une bonne période ! Cela sera un peu tout l’un ou tout l’autre ! Amateurs de JCC, le jeu vaut tout de même le détour pour ses atouts stratégiques et son gameplay original. Le fin mot de l’histoire, c’est que je rejouerai bien à Baten Kaitos moi ! #BringBatenKaitosHDOnSwitch #GoBatenKaitos3

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :